Loading




tourmagazine.fr



Notez
Samedi 23 Novembre 2013 - 15:13

ProSkiLab vous conseille pour bien choisir votre paire de skis

profiter au mieux des premières pentes enneigées


Cette année les flocons sont au rendez-vous très tôt dans la saison. Les stations et les domaines annoncent tous des ouvertures anticipées avec des enneigements et des qualités de neige exceptionnels. Le sempiternel problème se pose, si vous n'êtes pas un skieur aguerri : quel type de matériel choisir ? ProSkiLab™, premier ski test européen, vous donne quelques conseils.



Si les testeurs constatent au fil des ans une amélioration régulière des qualités et performances des skis testés, force est de constater que le ski parfait n'existe toujours pas.

En effet, la conception d'un ski est une affaire d'arbitrage, certaines qualités s'obtenant au détriment d'autres.

Ainsi un ski incisif et performant, remarquable sur des pentes fortes et des neiges dures, sera souvent plus exigeant techniquement et physiquement, moins à l'aise dans des neiges douces et des conduites plus « cool ».

Certains skieurs pensent que « celui qui peut le plus, peut le moins » et qu'un ski haut de gamme orienté vers l'efficacité sera adapté à tous les besoins.

Ce n'est pas le cas, bien au contraire. Il est donc important de choisir un ski adapté à sa pratique et à ses compétences.

Les bonnes questions à se poser

• Le ski est-il adapté à mon niveau technique ?

Certains skis demandent peu de maîtrise technique et se révèlent particulièrement intuitifs. D'autres demanderont une technique et un placement irréprochables. Il est important de bien cerner les exigences du ski et de ne pas surévaluer son niveau.

• Quel niveau de performance ?

Les performances d'un ski se résument en sa capacité à évoluer efficacement dans un contexte exigeant (haute vitesse, pentes fortes, neiges dures), mais elles se payent souvent en terme d'accessibilité et de confort. La performance recherchée doit être adaptée avant tout au niveau technique du skieur.

• Conduites coupées ou dérapées ?

Le type de conduite favorisé par le ski est très dépendant du niveau technique du skieur. Les skis débutants sont faits pour tourner en dérapant. Les skis plus performants sont faits pour « carver », virer en utilisant la déformation du ski, avec une perte d'énergie minimale.

Cependant, cette dichotomie est à relativiser. Les débutants et skieurs intermédiaires veulent naturellement progresser vers des conduites coupées. D'autre part, les skieurs avancés peuvent vouloir introduire une dose de dérapage dans des conduites coupées (que l'on appellera alors « conduites glissées »).

Si vous n'êtes ni un parfait débutant, ni un skieur expert, choisissez un ski qui soit à l'aise dans les deux domaines.

• Est-il adapté à mon niveau physique ?

Souvent corrélé avec le niveau technique du ski, certains modèles sont physiquement très exigeants. Il s'agit souvent de modèles rigides, parfois dérivés de la compétition, optimisés pour des conduites radicales qui demandent de la puissance, de la vitesse, une position très basse et très en avant.

L'effort demandé (particulièrement aux cuisses) peut alors être très important. Ces skis peuvent exténuer un très bon skieur en quelques descentes.

Il est donc important de jauger de ses aptitudes physiques et de choisir un ski adapté à sa condition.

• Quelle marque ?

La marque et sa notoriété ont peu d'importance. Les skis tests montrent que toutes les marques mondiales ont un niveau d'expertise élevé et sont capables de placer leur produits sur les podiums.

On notera cependant que certaines marques ont un domaine de spécialité (Nordica : racing, Scott : freeride, etc...).

• Quelle variante ?


Un ski peut être décliné en plusieurs variantes commerciales, correspondant souvent à des choix spécifiques de matériaux (titane, carbone, etc.) ou d'équipements (plaque), plus ou moins coûteux.

Ces modifications peuvent entrainer des variations de comportement assez importantes. Par exemple, un simple changement de plaque (support de fixations) peut affecter significativement le caractère du ski. Il est donc important de faire attention à la variante commercialisée.

• Quelle pratique ?


Inutile d'acheter un ski de géant si vous aimez les petits virages, ou un ski de slalom si vous souhaitez sortir des pistes. Il est crucial de choisir un modèle adapté à son programme. La liste ci-dessous permettra au néophyte d'y voir un peu plus clair.

Les grandes catégories de ski

Les skis de Slalom

Dérivés des skis de compétition, ces skis sont de véritables bombes, ultra-nerveux et rapides, capables de tourner dans un mouchoir de poche et d'accrocher sur du verre.

Ce sont des skis courts, très rigides, avec des lignes de côtes souvent marquées. La taille recommandée pour un gabarit moyen en homme est de 165 cm. Skis pour skieurs experts cherchant un ski sportif, très réactif, particulièrement incisif en petite courbes.

Les skis de Géant

Dérivés des skis de compétition, ces modèles sont hyper-incisifs et stables, axés sur la vitesse et les grandes courbes. Ce sont des skis longs et rigides, souvent exigeants techniquement et physiquement.

La taille recommandée en homme est d'environ 175 à 185 cm. Skis pour très bons skieurs amateurs de performances sur piste, avec une prédilection pour les grands virages et la vitesse.

Les All-Mountain

Ce sont des skis à tout faire à la fois capables d'évoluer sur la piste et en dehors. Plus larges (de 85 à 110 mm) et assez longs (180 cm en homme), ils offrent une bonne portance en poudreuse et se montrent à l'aise sur tous types de neige, y compris les neiges difficiles.

Ce sont des skis très demandés depuis plusieurs années en raison de l'engouement pour le freeride, permettant une pratique mixte piste et freeride. Ils sont adaptés à des niveaux intermédiaire à expert.

A chacun son style...

Les « Fats »

Ce sont des skis dédiés au freeride et la poudreuse, en général peu à l'aise sur piste. Ils sont très larges (plus de 110mm au patin) pour optimiser la portance dans les neiges profondes et les passages dans les neiges difficiles. La taille recommandée est d'environ 180 cm. Pour freeriders uniquement, en deuxième paire.

Les skis de Grand Tourisme (GT)

Ski de « cruising », souvent haut de gamme, associant performance, confort et homogénéité pour une pratique généraliste sur piste. Ce sont des skis à conseiller aux bons à excellents skieurs, qui veulent un ski à la fois polyvalent et performant, moins pointu qu'un ski dérivé de la compétition ou un ski de carving.

Les skis de Carving/performance piste


Ce sont des skis dédiés aux carving (conduites coupées avec des angles importants) et conduites performance sur piste. Ils ont, en général, une forme « taille de guêpe » assez marquée.

Ce sont des skis pour bons skieurs à experts pour une pratique radicale sur piste. Ces skis, optimisés pour les conduites coupées, sont souvent peu à l'aise en conduites dérapées, et pas toujours adaptés aux niveaux intermédiaires.

Les skis de Freestyle


Les skis de freestyle sont faits pour envoyer des figures (tricks) privilégiant l'équilibre dans les manœuvres aériennes, les capacités de rebond (« pop ») et d'amortissement des sauts. Ils sont tous « twin-tips » (double spatule) pour permettre le ski en « switch » (en marche arrière).

Ce sont des skis plus ou moins spécialisés pour les freestylers, de tous niveaux. Certains sont dédiés au snowpark, d'autres appelés « Freestyle polyvalent » sont aussi à l'aise sur piste.

Les skis de Freestyle/backcountry, plus larges, ont en plus une aptitude au hors-piste.

Mercredi 27 Novembre 2013 - 15:47
La rédaction



Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com