Vendredi 28 Novembre


Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mardi 29 Mai 2012 - 12:53

J’ai testé pour vous… la navette maritime Vieux-Port - Pointe Rouge à Marseille

Une agréable alternative aux embouteillages


A l’essai depuis le 1er mars 2012, la navette maritime mise en place par la Régie des Transports de Marseille (RTM) cherche à décongestionner le trafic automobile de la Corniche Kennedy en reliant directement le Vieux-Port et la Pointe Rouge, au pied du Massif des Calanques. TourMagazine.fr a testé pour vous cette expérimentation et fait le point trois mois après son lancement.



L'entrée du Vieux-Port s'éloigne, les vagues se rapprochent / BVV
L'entrée du Vieux-Port s'éloigne, les vagues se rapprochent / BVV
Le soleil brille, le Mistral est calme, toutes les conditions sont réunies pour apprécier un tour en mer, direction les plages de Marseille.

A l’entrée du quai, des employés de la RTM accueillent les voyageurs et leur délivrent un billet à 2€50 pour accéder au bateau. Possédant un abonnement aux transports de Marseille, ces derniers m’invitent à embarquer directement à bord du Frédéric Mistral, une des deux navettes effectuant le trajet.

D’autres membres du staff RTM attendent les passagers aux portes du navire et nous indiquent où valider notre ticket, soit dans mon cas, la borne sur laquelle glisser ma carte magnétique.

A bord, les 98 places du Frédéric Mistral sont loin d’être toutes occupées en ce jour de semaine (prévoyez une file d'attente plus conséquente le weekend et pendant les vacances), mais les parties non couvertes du bateau sont assaillies par les voyageurs désireux de profiter de la douce météo du jour.

Il est 15h00 lorsque le conducteur regagne son poste de pilotage. Les amarres sont larguées et le capitaine fait tournoyer la barre pour sortir le navire de son emplacement.

Alors que le bateau file à bonne allure sur les eaux du Vieux-Port, l’agitation s’empare des passagers qui commencent leur dédale d’un pont à l’autre, appareil photo en main pour immortaliser l’instant.

Si le cœur de métier de la RTM est le transport urbain, personne n’entend se priver des qualités touristiques que possède cette escapade.

Notre-Dame de la Garde s’élance entre les mâts des voiliers amarrés, le chantier du Musée des Civilisations d’Europe et de Méditerranée (MuCEM) se dévoile une fois le fort Saint-Jean dépassé et les jardins du Pharo apportent la touche de verdure à ce beau paysage portuaire.

Marseille vue des vagues

Tandis que je retourne dans l’habitacle à l’approche de la digue, un homme visiblement familier du trajet me glisse malicieusement « Vous avez raison de rentrer ! ».

Quelques instants plus tard, la brise marine se renforce et les premières vagues soulèvent le cœur des voyageurs, provoquant l’hilarité générale, à l’exception de quelques enfants en bas-âge qui n’apprécient guère la surprise.

Les éclaboussures se lancent à l’abordage de la proue, obligeant l’équipage à porter main forte aux mères qui avaient eu la bonne idée de parquer leurs bambins en poussette à l’avant du bateau.

Face à l’étroitesse de l’accès à la tête de l’embarcation, le personnel peine quelque peu à rentrer les landeaux malgré l’aide de touristes avenants. Une manœuvre qui, tout compte fait, aurait certainement pu être évitée en déconseillant à ces personnes de se rendre sur le nez du bâtiment.

Nous naviguons désormais aux larges des Îles Frioul, saisissant au passage quelques clichés du Château d’If qui se dresse à tribord.

De l’autre flanc du navire, un superbe panorama de la Corniche s’offre à nous, conclu par la silhouette des plages du Prado dominées par une grande roue. C’est dans l’horizon de ce décor que s’érigent également les prémices du Massif des Calanques.

Le clapotis des vagues s’intensifie et les incessantes oscillations de l’appareil nous poussent à interrompre une séance de photographies qui devient de plus en plus sportive pour recueillir quelques impressions.

Des voyageurs conquis

L'arrivée à la Pointe-Rouge offre un superbe spectacle, à l'orée des calanques / BVV
L'arrivée à la Pointe-Rouge offre un superbe spectacle, à l'orée des calanques / BVV
« Cela donne l’occasion de voir Marseille depuis le large … et c’est bien plus agréable que le métro » , nous confie une mère de famille avec ses enfants.« Et puis c’est beaucoup plus rapide ! Pour aller à la plage, il faut enchaîner le métro, le bus. Avec l’attente, il faut bien compter 1h30 de trajet ! », renchérit son amie qui exagère peut-être légèrement la situation.

Quoiqu’il en soit, les deux dames se disent ravies de l’initiative de la RTM qu’elles étrennent.

Après 35 minutes de croisière, nous arrivons au terme d’un plaisant voyage, et le fait de revenir à quai ne nous empêche pas de poursuivre notre quête d’avis.

Un couple de San-franciscains accepte avec joie de nous livrer ses sentiments. « C’est vraiment super ! La vue, la vitesse du trajet, le prix très bon marché, la simplicité d’accès, tout y est ! », s’exclament-ils.

« La réceptionniste de notre hôtel nous a parlé de cette navette. Elle s’en est souvenue subitement alors que nous lui demandions que faire à Marseille » explique l’homme avant de rajouter « Nous ne regrettons pas d’avoir essayé, c’est magnifique, il ne nous reste plus qu’à profiter d’une longue balade en bord de mer pour retourner en centre-ville. »

Une dernière citation qui résume parfaitement notre jugement sur cette navette maritime qui, nous l’espérons, sera maintenue au terme de la période d’essai.

La navette en bref

Période d’essai du 1er mars au 15 septembre 2012.

Tarifs :

Gratuits pour les abonnés RTM (Pass de plus de 7 jours)

2€50 la traversée pour les autres (titres en vente à bord avec 1h30 de correspondance vers le reste du réseau)

Horaires du 15 mai au 15 septembre 2012 :

Départs de chaque port toutes les heures, de 7h à 22h.

Météo :

Inscrivez-vous sur www.rtm.fr et abonnez-vous à l’Alerte Trafic dans votre espace client pour connaître en temps réel les perturbations liées aux conditions météorologiques.

Entretien avec … Patricia Lehoux, directrice de la communication de la Régie des Transports de Marseille

Avec ses navettes maritimes, la RTM change vraiment de mode ! / BVV
Avec ses navettes maritimes, la RTM change vraiment de mode ! / BVV
TourMagazine.fr – Pour quelles raisons avoir mis en place cette navette ?

Patricia Lehoux – "Initialement, la navette a été prévue en complément du réseau RTM existant, pour offrir aux automobilistes une alternative aux embouteillages et décongestionner la Corniche.

La liaison se fait en 30 minutes contre au moins 45 par la route. Toutefois, étant donné les coûts de ce type d’investissement, nous avons opté pour une période d’essai courant du 1er mars au 15 septembre 2012."

TM.fr – Après 3 mois de test, quelles sont les résultats de fréquentation ?

P.L – "Au départ, nous prévoyions une base de 700 passagers par jour, tous trajets confondus. Mais le succès est tel que nous avons actuellement entre 1 200 et 1 400 passagers journaliers, avec des pointes à 2 000 personnes durant des weekends ensoleillés par exemple."

TM.fr – Vous évoquez la météo, existe-t-il des conditions obligeant la navette à rester à quai ?

P.L – "Comme tout navire, la navette est soumise au règlement de navigation littorale, et le capitaine prend seul la décision de naviguer ou non.

Il arrive donc que le bateau reste à quai une journée entière tout comme le trafic peut être interrompu seulement quelques heures.

Quoiqu’il en soit, le voyageur n’est jamais abandonné puisqu’il peut se rabattre sur le réseau RTM « classique »."

TM.fr – Pouvez-vous nous dire quelques mots sur les bateaux utilisés ?

P.L –
"Chaque embarcation a une capacité d’environ 100 places. Pendant la période d’essai, les bateaux sont loués à des sous-traitants pour des questions économiques, mais la RTM investira certainement dans ces propres navires si la navette venait à être confirmée."

TM.fr – Dans un tel scénario, les tarifs et les fréquences de trajet seraient-ils susceptibles d’être modifiés ?

P.L – "Si le test est concluant, comme cela semble être le cas, il est possible que les fréquences de départ soient augmentées et que les tarifs, du fait de l’investissement consenti, soient amenés à augmenter quelque peu.

A l’heure actuelle, le prix de la navette est de 2€50 pour les non abonnés à la RTM, ce qui est très avantageux pour l’utilisateur. De notre côté en revanche, les trajets sont plutôt facturés à perte."

TM.fr – Quand interviendra la décision de confirmer ou non la navette maritime ?

P.L – "Elle sera prise une fois que tous les retours de l’expérience auront été analysés, ce qui devrait intervenir courant octobre 2012."

Mercredi 30 Mai 2012 - 09:06
Benjamin VIDAL


Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com