Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mercredi 8 Décembre 2010 - 16:21

Vosges : sur les pas de Montaigne, de Domremy à Remiremont


Le célèbre écrivain philosophe du XVIe siècle a été l'un des premiers voyageurs à traverser les Vosges. Il avait entendu parler des sources thermales de Plombières-les-Bains qui soignaient les calculs rénaux. Les mêmes qui le faisaient tant souffrir. Suivre son itinéraire permet de découvrir toutes les richesses de ce territoire. Tout un programme touristique.



Lorsque le touriste arrive dans un département, il ne sait jamais vraiment quel itinéraire emprunter. Celui qui lui permettra d'admirer toutes les attractions touristiques incontournables. Celui qui assouvira le mieux son appétit et sa curiosité culturelle. Ou celui qui lui permettra de se faire détendre et se faire plaisir.

Des siècles plus tôt, Montaigne avait trouvé la solution. Le célèbre écrivain philosophe du XVIe siècle a été l'un des premiers voyageurs à traverser les Vosges. Non pas pour faire du tourisme, comme nous, aujourd'hui, mais pour se soigner.

Il avait entendu parler des sources thermales de Plombières-les-Bains qui soignaient les calculs rénaux. Les mêmes qui le faisaient tant souffrir.

Mais cet impératif -avec d'autres facteurs inhérents à son époque- lui imposa un itinéraire précis. Il arrive le 11 septembre 1580 dans les Vosges en passant par Domremy.

Comment passer à côté de ce haut-lieu vosgien : LA ville natale de Jeanne d'Arc. Impossible, Montaigne visite la cité. Et nous, touristes d'aujourd'hui, nous nous devons aussi de rendre visite à la pucelle la plus célèbre de France.

Situé dans la paisible vallée de la Meuse, le village est entièrement dédié à Jeanne d'Arc. Les touristes pourront découvrir la maison natale de la sainte. Elle est identifiée comme telle depuis le XVIe siècle et fait depuis plus de cinq siècles l'objet d'une importante dévotion. Les visiteurs viennent du monde entier toucher les murs qui ont vu grandir la Pucelle.

De Domremy-la-Pucelle à Neufchâteau

"C'est dans cette maison que Jeanne d'Arc aurait entendu les célèbres voix. Mais elle ne ressemble plus à l'originale. Elle appartenait à sa famille mais a été vendue puis embellie", précise Magali Delavenne, responsable du site.

Le village vaut également le détour pour sa basilique. Et ce, même si Montaigne, lui ne l'a pas visitée. Il ne pouvait pas, elle a été construite bien après son passage, au XIXe siècle. Il s'est peut-être arrêté devant la chapelle qui se trouve à sa place. C'est là même que Jeanne d'Arc aurait eu ses révélations.

Dédiée à la mémoire de la Pucelle, la basilique a été conçue par l'architecte Paul Sédille qui n'avait pas l'habitude de construire des édifices religieux. Son architecture est donc remarquable. A l'intérieur, il ne faut pas rater les peintures qui retracent la vie de la Sainte.

Montaigne ne reste pas à Domremy et prend la route pour Neufchâteau.

La ville possède deux belles églises qui valent le détour. L'église Saint-Nicolas est un monument historique. Construite sous l’impulsion de Thierry II Duc de Lorraine, elle présente une architecture complexe et un riche patrimoine mobilier. Il faut découvrir son sépulcre en bois niché sur la droite de sa nef.

L’Eglise Saint-Christophe, elle, date du XIe siècle et mérite qu'on s'attarde sur sa chapelle à clefs pendantes. Eglise primitive du futur Neufchâteau, établie sur la rive droite du Mouzon, elle existait déjà à la fin du XIème siècle.

La vieille ville est classée « secteur sauvegardé », la place Jeanne d’Arc et ses façades des XVIIe et XVIIIe siècles sont à admirer.

Sans oublier son l’hôtel de ville, ancien hôtel particulier de la rue Saint-Jean et classé Monument historique. "Montaigne a certainement vu sa construction lors de son voyage car il séjournait au Couvent des Cordeliers, dans une rue adjacente", précise Isabelle Chave, directrice des Archives départementales des Vosges.

Si Montaigne n'a presque rien vu de ce bâtiment, il vaut aujourd'hui le détour et notamment son escalier sculpté, datant de 1594. Il mène à la salle des mariages de la ville et est ouvert aux horaires de la Mairie.

Mais pas le temps de s'appesantir à Neufchâteau, il faut reprendre la route et se diriger vers Plombières-les-Bains. Et sur la route, il ne s'arrête pas à Epinal, où à l'époque une épidémie de peste sévit.


La Suite :

Page 2 :
A la découverte de Plombières-les-Bains, comme Montaigne

Page 3 : Toutes les informations pratiques pour voyager dans les Vosges


A LIRE AUSSI : Expo - Vosges : l'histoire du tourisme des premiers voyageurs aux skieurs

Mercredi 11 Janvier 2017 - 23:57
C. Ex.


Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination



SUIVEZ NOUS











Voyager en photos   Voyager en vidéos

Choisissez votre destination
Carte du monde Canada Etats-Unis Amérique Centrale Amérique du Sud Afrique Australie, Nouvelle-Zélande et Pacifique Moyen-Orient Asie France Caraïbes République Dominicaine Europe Europe Maldives Seychelles Ile Maurice



Hébergements


Commentaire




RSS | Facebook | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com