Loading




tourmagazine.fr

Notez
Mardi 21 Juin 2011 - 16:28

J'ai testé pour vous... une excursion en bateau solaire dans les calanques de Marseille


La société Bleu Evasion, basée à Marseille propose des excursions dans les Calanques à bord d'un bateau solaire. Ce dernier, baptisé Solis, peut accueillir jusqu'à douze passagers et naviguer à une vitesse maximale de six nœuds. Un mode de transport écologique que nous avons testé pour vous.



Solis mesure 8,50 mètres et peut accueillir jusqu'à 12 passagers - P.C
Solis mesure 8,50 mètres et peut accueillir jusqu'à 12 passagers - P.C
Le rendez-vous est fixé à 10h au Port de la Pointe Rouge, dans le sud de Marseille. Le mail de confirmation de Bleu Evasion précise : " Merci de vous présenter 15 minutes avant l’heure de l’embarquement. Avant ce délai, le bateau est susceptible de ne pas être à quai. Après ce délai, vous risquez de rater l’embarquement. "

Mais, avec plus de 800 000 habitants, la circulation est souvent compliquée dans la cité phocéenne. Alors, même en partant à 9 heures du centre-ville et en utilisant les transports en commun, il m’aura fallu courir pour arriver à temps.

Surtout que le quai de Bleu Évasion est situé à l’extrémité du port. Alors, même en descendant à l’arrêt " Port Pointe-Rouge " du bus 19, il reste encore quelques centaines de mètres à marcher.

J’arrive à 9h55, sous une chaleur déjà accablante. La température s’élève à 30 ° celsius. Le bateau solaire, baptisé Solis, est à quai. À son bord, trois personnes attendent patiemment le départ.

L’embarcation mesure 8,50 mètres. Elle peut accueillir jusqu’à douze passagers simultanément. Dix places sont disponibles sur le pont et autant en cabine. Il sort en mer à partir du début du mois d’avril jusqu’à la fin du mois d’octobre et transporte environ 700 plaisanciers par an. Le tarif d’une excursion à la journée s’élève à 75 € TTC, par personne.

Malgré mon retard relatif, je ne suis pas le dernier. Patrick, l’un des huit pilotes de Solis, vient de nous rejoindre dans le bateau et nous informe qu’un couple de vacanciers lyonnais est en route. Malgré l’avertissement lors de la réservation, nous les attendons.

Cinq minutes plus tard, Jean et Patricia font leur apparition sur le quai. Solis est complet : nous pouvons embarquer.

Le bateau ne fonctionne pas qu’au solaire

Les panneaux solaires sont situés sur le toit de la cabine - P.C
Les panneaux solaires sont situés sur le toit de la cabine - P.C
Au moment de larguer les amarres, Patrick débranche une prise électrique reliée au bateau. " On est obligé de le recharger avant de partir, nous explique le capitaine. Solis ne fonctionne pas qu’au solaire. Il faudrait l’équivalent de deux terrains de tennis de panneaux photovoltaïques pour cela. "

Malgré tout, le navire n’utilise aucun hydrocarbure. Il est donc " autorisé de fumer pendant les trajets ", précise Patrick.

À 10h10, nous quittons le Port. À bord, les passagers s’enduisent de crème solaire. Le pont de Solis n’est pas protégé. Seul le siège du capitaine est abrité par un morceau de toile.

Si l’énergie photovoltaïque ne suffit pas à faire avancer Solis, elle risque, par contre, de rapidement accabler et faire rougir ses passagers.

Des trajets silencieux et magiques

Solis avance à une vitesse maximale de 6 noeuds et émet un signal acoustique très faible - P.C
Solis avance à une vitesse maximale de 6 noeuds et émet un signal acoustique très faible - P.C
Nous naviguons lentement en rade de Marseille, en direction de l’extrême Sud de la Ville. Vers 10h30, nous arrivons au niveau du Cap Croisette qui marque l’entrée dans la zone des Calanques.

Tous les passagers ont les yeux grand ouverts. Ils sont tournés vers l’extérieur de l’embarcation et admirent la vue. Depuis la mer, Marseille offre toutes ses merveilles au regard des navigateurs.

Le port de la Madrague, la colline du Mont Rose et l’archipel du Frioul ont déjà défilé devant nos yeux lorsque nous arrivons au niveau de l’île de la Tortue.

" Aujourd’hui, vous avez de la chance : la mer est calme, se réjouit Patrick. Comme le bateau est très léger, dès qu’il y a une vague, ça chaloupe. Et là, attention au mal de mer ". Le capitaine en profite donc pour accélérer un petit peu.

Nous avançons à six nœuds. " À cette vitesse, l’autonomie est d’environ six heures, explique le pilote perché sur son fauteuil. Si on avance plus lentement, on peut tenir presque dix heures. "

Nous sommes donc prévenus : le voyage sera lent et nous allons vivre une journée qui diffère certainement des traditionnelles excursions dans les Calanques au départ du Vieux-Port sur des bateaux contenant des dizaines de passagers.

Et les trajets seront également contemplatifs. Comme nous le rappelle Patrick, " l’avantage de ce bateau est qu’il a un signal acoustique très faible. Du coup, les poissons n’ont pas peur et s’approchent très près. "

Et nous n’allons pas tarder à le vérifier. Sur le chemin vers la calanque de Monastirio, située dans l’archipel du Riou, au cœur du futur parc national des calanques, de nombreux poissons sautent sur notre passage.

À un moment, nous apercevons un aileron sur notre droite à seulement quelques mètres du bateau. Alertés, tous les passagers se lèvent. Un poisson-lune ? Un dauphin ? " Non, c’est certainement un petit requin bleu ", nous informe Patrick. Une rencontre rare selon le capitaine.

Prendre le temps de découvrir les calanques de Marseille

La Calanque de Monastirio et ses eaux turquoises remplies de poissons - P.C
La Calanque de Monastirio et ses eaux turquoises remplies de poissons - P.C
Alors que nous contournions le Cap croisette, le pilote nous a promis " une eau turquoise bientôt ". Sa prévision se réalise alors que nous arrivons dans la calanque de Monastirio.

Quelques personnes sont présentes sur place. Elles sont venues en jet ski ou en bateau car l’île n’est évidemment pas accessible en voiture. L’eau est transparente, le sable blanc et nous pouvons admirer les dizaines de poissons qui viennent tourner autour de notre embarcation.

La pèche étant interdite, ils ne craignent pas les hommes et se précipitent pour venir manger les bouts de pain que nous leur jetons. Il est 11h15 et nous allons rester ici jusqu’à 13 h.

En attendant le repas, Patrick nous invite à nous baigner. L’eau est froide et il nous conseille donc d’utiliser les combinaisons mises à notre disposition par Bleu Evasion. Nous pouvons également profiter de masques, de tubas et de palmes fournis par la société.

Nous nous jetons donc à l’eau et profitons tous, tour à tour, des équipements qui nous sont offerts. Quand nous remontons à bord, Patrick nous informe que des sandwichs et des boissons fraîches sont également prévus pour le repas.

Nous mangeons tous ensemble sur le pont en profitant de ce paysage comparable aux plus belles plages des Caraïbes. Sur des airs de reggae, cette pause nous permet de faire plus ample connaissance.

Parmi les passagers, se trouve Anne-Lise, une infirmière vivant à Montpellier. Elle a fait le trajet spécialement pour cette journée. " C’est un cadeau de mes anciennes collègues de Montpellier, me raconte-t-elle. Elles m’ont offert un coffret évasion avec plusieurs activités au choix. J’ai pris celle-ci ! "

À 13h, nous repartons en direction de la côte. Pour Patricia et Jean, le couple de Lyonnais en vacances en Provence, cette excursion " est très sympa. Nous ne nous serions pas vus partir visiter les Calanques sur un gros bateau avec un "mec" qui parle au haut-parleur. "

Et effectivement, sur Solis, on prend son temps. On prend le temps de découvrir ou redécouvrir les Calanques, de discuter avec les autres passagers… Et d'admirer la faune locale.

Et sur le trajet vers Sormiou, nous tombons à nouveau nez à nez avec un couple de petits requins bleus. L’occasion pour notre capitaine de nous rappeler qu’il s’agit là d’une rencontre très rare et que nous avons " vraiment beaucoup de chance ".

Pas le temps de tout voir

Grâce à son faible tirant d'eau, Solis peut pénétrer dans l'entrée de la grotte de la Cathédrale - P.C
Grâce à son faible tirant d'eau, Solis peut pénétrer dans l'entrée de la grotte de la Cathédrale - P.C
Si la lenteur et le silence de nos déplacements nous permettent des rencontres animales exceptionnelles, nous n’avons malheureusement ni le temps ni l’autonomie pour visiter toutes les calanques de Marseille.

C’est ici la qualité qui prédomine sur la quantité, nous explique Patrick. Et nous lui faisons confiance puisque nous n’en finissons plus de nous émerveiller à chaque escale. De plus, le tirant d’eau de Solis n’est que de 50 cm, ce qui nous permet de pénétrer au fond des criques sans risque.

À 13h40, nous faisons demi-tour dans le port de Sormiou sous le regard amusé de quelques marins. Quarante minutes plus tard, nous nous trouvons dans l’entrée de la grotte de la Cathédrale. Ses parois tapissées de soufre libèrent de fortes odeurs qui nous surprennent et éveillent nos sens.

Nous suivons ensuite la côte pendant quelques miles. L’occasion d’apercevoir des dauphins qui sautent à quelques dizaines de mètres de nous. Dans le bateau, tout le monde est émerveillé. Nous n’en demandions pas tant. Même le capitaine est incrédule : " c’est vraiment une journée exceptionnelle ! "

L’escale suivante nous conduit au cœur de la calanque de Podestat. Dans le bateau, la fatigue commence à se faire ressentir et les premiers coups de soleil sont déjà visibles.

Même si elle multiplie les applications de crème solaire, Chlöe, étudiante parisienne en vacances à Brignoles dans le Var, voit son épiderme rougir peu à peu.

" On a fini nos partiels, du coup on s’est pris quelques jours de vacances, me raconte-t-elle alors que son petit copain, Thomas profite de la mer. On a réservé via la Smartbox que je lui ai offerte pour ses 20 ans. » Ils sont visiblement satisfaits de leur choix.

Nous profitons un moment du calme de ce lieu uniquement accessible en bateau et à pied. Nous reprenons la mer vers 15 h 30. Il est déjà l’heure de rentrer. Patrick nous raccompagne donc tranquillement vers la Pointe-Rouge en longeant le littoral.

Nous en profitons pour admirer la " Calanque à l’eau " où coule une source toute l’année ainsi que les sites de Marseilleveyre et Callelongue, le long du GR 98 qui relie Marseille et Cassis.

Ce dernier trajet permet à Patrick de nous distiller quelques anecdotes sur l’histoire des calanques. Il nous apprend, entre autres, que 273 épaves sont répertoriées dans la zone. Au moment où nous regagnons le Cap Croisette, il nous fait remarquer les restes rouillés d’une installation mécanique.

Il s’agit des ruines du téléscaphe, un téléphérique digne de Jules Verne qui reliait, dans les années 60, le continent à certaines îles.

À 16h30, nous pénétrons dans le port de la Pointe Rouge. Les visages sont détendus et les épaules cramoisies. Avant de quitter le pont, nous échangeons nos impressions.

" Ça passe vite en fait ", s’étonne Patricia qui n’a pas vu les sept heures qu’a duré l’excursion passer. Pour Anne-Lise, " le groupe était super sympa. Le fait d’être peu nombreux sur le bateau crée de la convivialité. "

Malgré la fatigue et les coups de soleil, tout le monde semble vraiment satisfait. Personne n’a souffert du mal de mer. Après avoir salué et remercié Patrick, chacun repart de son côté, des souvenirs plein la tête.

Renseignements et réservations sur le site de Bleu Evasion


Mardi 21 Juin 2011 - 16:28
Pierre Coronas


Allier | Alpes-de-Haute-Provence | Alpes-Maritimes | Aube | Aude | Aveyron | Bas-Rhin | Bouches-du-Rhône | Calvados | Charente-Maritime | Cher | Corse | Côte-d'Or | Creuse | Dordogne | Doubs | Drôme | Essonne | Eure-et-Loir | Finistère | Gard | Gironde | Guadeloupe | Hautes-Alpes | Haute-Garonne | Haute-Marne | Hautes-Pyrénées | Haute-Savoie | Haut-Rhin | Hérault | Ille-et-Vilaine | Indre-et-Loire | Isère | Jura | Landes | Loire | Loir-et-Cher | Loire-Atlantique | Loiret | Lot | Lot-et-Garonne | Lozère | Maine-et-Loire | Manche | Marne | Martinique | Mayenne | Mayotte | Meuse | Morbihan | Moselle | Nièvre | Nord | Oise | Orne | Paris | Pas-de-Calais | Puy-de-Dôme | Pyrénées-Atlantiques | Pyrénées Orientales | Réunion | Rhône | Saône-et-Loire | Sarthe | Savoie | Seine-et-Marne | Seine-Maritime | Seine-Saint-Denis | Somme | Val-de-Marne | Val d'Oise | Vaucluse | Var | Vendée | Visitez les Châteaux de la Loire | Vienne | Yonne | Yvelines


Bouches-du-Rhône
Changer de département - Retour à la mappemonde


Vos activités dans les Bouches-du-Rhône

Balade Alpes-Maritimes   Expo Alpes-Maritimes   Gastronomie Alpes-Maritimes   Rando Alpes-Maritimes

Les Bouches-du-Rhône en Photos
sainte_victoire
pointus_LaCiotat
pointus_LaCiotat 2
pointu_laCiotat











Voyager en photos   Voyager en vidéos

Choisissez votre destination
Carte du monde Canada Etats-Unis Amérique Centrale Amérique du Sud Afrique Australie, Nouvelle-Zélande et Pacifique Moyen-Orient Asie France Caraïbes République Dominicaine Europe Europe Maldives Seychelles Ile Maurice



Hébergements


Commentaire



RSS | Facebook | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com