Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 24 Septembre 2007 - 12:13

Voyages en ligne : les Internautes seraient-ils blasés ?

le retour dans les agences traditionnelles se confirme


Aux Etats-Unis les études se succèdent pour démontrer, sondages à l’appui, que les Internautes reviennent du « tout Internet » pour acheter leur voyage. S’ils sont toujours aussi nombreux à s’informer et partager leurs informations sur la Toile, les candidats à l’évasion font un come back dans leur agence de voyage physique.



Voyages en ligne : les Internautes seraient-ils blasés ?
Le reflux se confirme. Après avoir pris des parts de marché substancielles dans le juteux « gâteau » du voyage en ligne, les Expedia, Lastminute, Orbitz et consort marquent un peu le pas...

Il faut dire que, tous ou presque, ont constitué d’importantes provisions au cours des dernières années. On ne versera donc pas de larmes de crocodile sur le sort des géants US.

Mais au-delà de ce ralentissement logique, quelque chose interpelle les observateurs : les acheteurs qui se ruaient autrefois sur leurs ordinateurs pour chercher, réserver et faire main basse sur les meilleures promotions en ligne, déchantent aujourd’hui.

La raison ? Ils ont tout simplement compris que les billets ou les forfaits en ligne, n’étaient pas aussi mirobolants que le prétendaient les sites web en question.

Ils ont compris aussi que les longues heures passées devant l’écran à rechercher un bon plan, n’étaient pas toujours couronnées de succès.

Les Internautes ont-ils compris que toute peine méritait salaire ?

Et que la bonne affaire n'était parfois qu'un miroir aux alouettes, une fois dépouillée de ses artifices publicitaires et de ses taxes diverses et variées. Enfin, dans la jungle de la billetterie aérienne, les pièges ne manquent pas et les compagnies qui affichent les meilleurs tarifs n’offrent pas toujours les gages de sécurité ou de solvabilité nécessaires.

Bref, autant de raisons que redonnent au métier d’agent de voyages, en chair et en os, toutes ses lettres de noblesse. Les Internautes ont (enfin ?) compris que toute peine méritait salaire et que le conseil d’un expert était irremplaçable.

Qu’à l’autre bout du monde on était parfois bien en mal de trouver un interlocuteur sur Internet lorsque la compagnie aérienne jouait les abonnés absents, etc.

Un rééquilibrage bienvenu et nécessaire. Bien entendu, en Europe la croissance du voyage en ligne va se poursuivre. D’ici 2010 il devrait atteindre 40% de l’ensemble du marché. Mais ce dernier poursuivra sa spécialisation en s’orientant vers des forfaits « faciles » à vendre en ligne et basiques.

Au-delà d’un certain montant comme disait le slogan d’un voyagiste, « on n’a pas le droit de rater ses vacances ». Et le meilleur moyen de s’en prémunir est précisément de rendre visite à un bon agent de voyages !

Mardi 25 Septembre 2007 - 09:24
Jean DA LUZ

Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com