Loading




tourmagazine.fr



Notez
Vendredi 9 Juillet 2010 - 14:46

Vols dans les hôtels : "Nos clients repartent avec un souvenir"


Qui n'a pas été tenté de ramener le peignoir ou les chaussons mis à disposition dans sa chambre d'hôtel ? Il n'existe pas de réglementation sur ce que l'on peut prendre dans un hôtel, c'est la logique qui s'applique. Pourtant, les clients chapardeurs sont nombreux et certains osent des vols étonnants. Un sujet qui semble mettre mal à l'aise les hôteliers...



Les produits à usage unique peuvent être emportés / DR Office du tourisme des Trois-Ilets
Les produits à usage unique peuvent être emportés / DR Office du tourisme des Trois-Ilets
"De ma chambre d'hôtel, j'ai déjà dérobé des échantillons de savon mais je ne sais pas si c'était du vol ou si j'avais le droit."

Louis fait partie de ces clients d'hôtels qui se posent la question de savoir ce qu'ils peuvent ou non ramener de leur chambre d'hôtel.

"Il n'existe pas de réglementation spécifique en ce qui concerne les éléments présents dans une chambre d'hôtel et leur utilisation par les clients", nous explique Emmanuelle Llop, avocate associée au cabinet Clyde & Co LLP, spécialisée dans le tourisme et les loisirs.

"Cependant, il y a deux catégories de produits : les produits consommables que le client peut emporter avec lui le jour de son départ, et les produits mis à sa disposition qui ne peuvent être emportés.

Selon l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH), la liste des objets de première catégorie est réduite et découle en fait du bon sens : il s'agit principalement des produits d'accueil qui garnissent la table de chevet (papeterie, stylo, brochures) et la salle de bain (savon, shampooing, gel douche).

Ce sont des produits à usage unique. Tout le reste doit rester sur place"
, précise l'avocate.

''Je me suis dit que je pouvais me le permettre''

Louis n'est donc pas un voleur quand il ramène chez lui les échantillons mis à sa disposition. Mais certains clients vont plus loin.

Fanette va "très rarement dans des hôtels de luxe" : "Une fois, j'ai remporté une serviette et une autre, le peignoir. Je me suis dit que je pouvais me le permettre". Attention tout de même, l'hôtel peut vous facturer a posteriori les objets volés.

Mais pourquoi ces larcins ? "Nos clients repartent avec un souvenir", sourit Sylvie Mourges du Sofitel Vieux Port à Marseille.

"Et puis les objets présents dans nos chambres sont jolis et choisis avec goût (ndlr : hôtel 5 étoiles). Les gens ont envie de les voir chez eux. Au Sofitel, on a compris cet attrait, on vend donc nos objets de décoration à nos clients."

Les touristes sur le Vieux Port de la cité phocéenne confirment. "Il m'est arrivé de "voler" des serviettes parce qu'il y avait une marque dessus. Ce que je trouve plutôt classe !", s'exclame Thibaut.

A ce propos, Corinne Frece de l'Association des Gouvernantes Générales de l'Hôtellerie (AGGH) affirme que certains hôtels de luxe "font le choix de ne pas mettre leur logo sur le linge".

''Un jour, on nous a volé un lit !''

Le Sofitel Vieux Port à Marseille vend ces objets de déco / DR Sofitel Vieux Port
Le Sofitel Vieux Port à Marseille vend ces objets de déco / DR Sofitel Vieux Port
D'autres clients, comme Esther et Anne, sont plus pragmatiques. "On ramène des objets des hôtels parce que même si on les utilise pas, ils les changent. Autant les emporter."

"J'ai dû piquer des échantillons, il me semble que c'est ce que les gens ramènent, non ? C'est toujours utile chez soi."

Enfin, après les voleurs du dimanche, on trouve des professionnels.

"Un jour, on nous a volé un lit ! En fait, c'est une couette épaisse qui sert de matelas. Le client devait tellement bien dormir dessus à l'hôtel qu'il l'a emportée chez lui", raconte en souriant Sylvie Mourges du Sofitel Vieux Port.

Le Sofitel est d'ailleurs le seul hôtel contacté qui a bien voulu répondre à nos questions. D'autres réceptionnistes ou directeurs ont feint d'avoir ce genre de soucis dans leur hôtel.

Ce sont alors les gouvernantes qui racontent. "Des clients sont déjà repartis avec la télécommande du téléviseur parce qu'elle était "design". J'ai même vu, dans un hôtel 5 étoiles, des poignées de fenêtre qui avaient disparues. Les clients devaient quand même être bien outillés !", détaille Corinne Frece.

Il est rare que les hôtels poursuivent ces clients chapardeurs. "Pour l'image", conclut Sylvie Mourges.

Pourtant, Corinne Frece de l'AGGH tempère : "Certains hôtels envoient leurs femmes de chambre faire un tour rapide de votre chambre pendant que réglez votre séjour. Si le téléphone de la réception sonne, le client risque de se sentir mal".

Vendredi 9 Juillet 2010 - 14:46
Laëtitia Courti


Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com