Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 23 Juillet 2012 - 08:00

Vacances d'été : comment partir avec son animal sans tomber sur un os ?

Ne laissez pas votre compagnon seul à quai !


Les animaux dits « carnivores domestiques » peuvent voyager aisément en France comme en Europe. Face au fléau récurrent de l’abandon des animaux de compagnies à l’approche des vacances, il faut savoir que partir avec son compagnon est possible. Dans la majeure partie des cas, quelques formalités suffisent.



Qu'il vous accompagne ou non, ne laissez pas votre toutou au bord de la route ! / Fotolia
Qu'il vous accompagne ou non, ne laissez pas votre toutou au bord de la route ! / Fotolia
Les années se suivent et se ressemblent. Avec l’arrivée des départs en vacances, de nombreux animaux sont abandonnés par leurs maîtres devant une SPA ou au milieu de nulle part.

Pourtant de multiples solutions existent pour ne pas en arriver là, y compris celle d’embarquer votre boule de poils dans votre périple.

Afin d’être certain que l’établissement dans lequel vous comptez séjourner accueillera votre fidèle compagnon à bras ouverts, assurez-vous que ce dernier possède un carnet de vaccination à jour.

Une fois cette première formalité effectuée, prenez également le temps de la réflexion concernant votre destination, puis le mode de transport que vous utiliserez pour étudier la démarche à suivre.

Des différences selon les modes de transport

Pour emmener votre bête avec vous lorsque vous voyagez, pensez en premier lieu à lui acheter un billet. Que ce soit en avion, bateau, car ou train, votre compagnon doit posséder un titre de transport.

Outre l’achat d’un ticket, prenez connaissance des conditions de transport de votre animal selon le moyen de locomotion choisi.

La SNCF vous demandera ainsi de mettre votre compagnon en cage ou de le museler, selon sa taille et son poids.

A bord d’un ferry, plusieurs alternatives se présentent selon les compagnies. Il vous est notamment possible de laisser votre bête dans votre véhicule, de le placer au chenil du bateau voire de l’amener dans votre cabine (certains transporteurs adaptent leurs cabines aux animaux, comme Brittany Ferries).

Dans les cars, tout dépend de la législation en vigueur dans les pays traversés, qui conditionnera votre possibilité de découvrir de nouveaux horizons avec votre animal ou non.

Le plus complexe est finalement le voyage en avion. Chaque compagnie a, là encore, ses propres règles, ce qui vous poussera à faire une demande spéciale.

Votre compagnon peut généralement échapper à la soute s’il pèse moins de 5 kg, auquel cas vous l’installerez dans un panier sur vos genoux. Les plus gros voyageront eux dans un emplacement chauffé et pressurisé de la soute à bagages, toujours en cage.

Des papiers d’identités obligatoires

Autre formalité à observer : les papiers administratifs. Tous les animaux domestiques ne sont pas acceptés dans tous les pays.

Les "carnivores domestiques" (chien, chat, furet,…) sont les plus "mobiles" : en plus d’être vaccinés et identifiés, un passeport établi par votre vétérinaire leur ouvre généralement toutes les portes.

En revanche, les petits rongeurs ne sont généralement pas admis et les oiseaux nécessitent de contacter directement la compagnie que vous empruntez pour connaître les modalités.

Concernant les vaccins et autres réglementations sanitaires liées aux animaux, chaque pays possède sa législation. Étant donné son caractère très évolutif, le meilleur moyen de se renseigner à ce propos reste d’approcher l’ambassade du pays de villégiature.

En voiture avec son animal

Évidemment, pas de formalités particulières dans ce contexte si vous restez en France. En revanche, voici une petite liste de conseils à suivre pour que votre compagnon supporte bien le trajet :

- Isolez-le au possible à l’arrière du véhicule, dans une cage ou un panier.
- Pensez que la climatisation n’empêche pas les coups de chaleur et que votre animal a chaud derrière une vitre.
- Hydratez et promener votre animal toutes les deux heures lors de vos pauses.
- N’oubliez pas sa nourriture ni son traitement.

Si votre compagnon ne peut vous accompagner

De multiples structures sont prêtes à accueillir votre animal durant vos vacances. En plus des traditionnelles pensions, des entreprises proposent leurs services pour garder votre boule de poils à votre domicile à une fréquence plus ou moins importante.

Enfin, il vous est possible d’offrir un séjour dans un palace canin à votre chien, afin que celui connaisse aussi les joies du « cocooning » !

Vendredi 20 Juillet 2012 - 15:52
La rédaction


Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com