Mardi 21 Octobre


Loading




tourmagazine.fr



Notez
Jeudi 29 Juillet 2010 - 11:20

Vacances : comment partir quand même lorsqu’on n’a pas un rond ?

Bons plans et astuces pour des vacances à moindre coût.


Morosité, crise, pouvoir d’achat en berne… Les budgets de plus en plus serrés, voire très limités, plombent les porte-monnaie et les projets. Pourtant, avec un peu d’astuce et en faisant preuve d’ingéniosité il reste possible de partir en vacances, même quand on n’a pas un rond.
Ne jetez pas l’éponge, suivez le guide !



Jeunes fauchés

M. , 20 ans, étudiante, a un budget très limité mais une grande envie de voyager.

Plutôt débrouillarde, elle aime partir à l’aventure et être en contact avec les autres.

Plusieurs solutions s’offrent à elle pour faire des économies sur toute la ligne.

Pour commencer, le mode de transport. L’avion ou le train, c’est has-been…et surtout cher !

Depuis quelques temps déjà, une façon originale de se déplacer attire de plus en plus de monde : le covoiturage organisé. Plus sûr que l’auto-stop, le trajet se fait à plusieurs et les frais d’essence et de péages sont partagés.

Il revient donc généralement beaucoup moins cher qu’en train ou en avion. Et bonus : en plus de s’avérer très convivial, c’est aussi un bon geste pour la planète.

Toute l’organisation se fait sur internet, de la recherche de trajet au paiement sécurisé.

M. va consulter plusieurs sites afin de trouver voiture à son pied. Elle s’y prend à l’avance car il n’est pas sûr que la destination qu’elle recherche soit disponible, tout dépend des propositions des conducteurs.

Pratique : elle va même pouvoir placer des alertes afin d’être prévenue lorsqu’un trajet correspond à ses besoins.

Avec un peu de chance et de temps, M. trouve un moyen de se déplacer à moindres frais, et c’est toujours ça d’économisé !

Mais il ne suffit pas d’arriver à bon port. Pour éviter de dormir sous un pont ou dans une gare, M. doit aussi trouver un hébergement.

L’hôtel, elle n’y pense même pas tellement les prix donnent mal à la tête… Il y a bien sûr les auberges de jeunesse, les camping ou les divers gîtes et maisons d’hôtes, dont les tarifs peuvent rester raisonnables.

Mais là encore elle choisit l’alternative et se tourne vers le couch-surfing. Kézako ?

Littéralement, cela signifie « surf de canapé ». Concrètement, cela consiste en un hébergement sommaire et provisoire chez l’habitant (canapé, lit d’appoint, emplacement pour une tente…).

Souvent gratuite, cette nouvelle façon de se loger n’est pas encore très répandue, ni réglementée.

C’est une forme d’hospitalité conviviale sur la base du volontariat, et une bonne solution pas chère pour séjourner sur de courtes périodes.

Etant un concept assez récent, les sites internet ne foisonnent pas à ce sujet et sont généralement en anglais.

Mais qui cherche trouve ! Et vous, trouverez-vous votre canapé pour la nuit ?

Familles modestes

Passons maintenant à A. et P., la trentaine, 2 enfants de 4 et 8 ans. Avec un budget assez limité eux aussi, ils souhaitent partir à moindre coût mais en s’assurant tout de même un confort.

Pas de canapés pour eux, cela risque d’être assez étroit. Le camping, « c’est sympa » mais dormir dans une tente à quatre l’est moins.

Ils optent alors pour une solution encore peu répandue mais pourtant si pratique : l’échange de maisons.

Le principe ? Vous êtes chez moi pendant que je suis chez vous. Le résultat : pas un centime à débourser pour le logement de vacances.

A. et P. consultent plusieurs sites internet et comparent les annonces. Dès lors qu’une offre compatible se présente la démarche est simple et rapide.

Ensuite, il n’y a plus qu’à préparer les valises et c’est parti pour des vacances moins chères ! Restent tout de même à leur charge les trajets et les courses.

Les avantages sont multiples pour A. et P. . Outre la gratuité de l’échange, ils sont sûrs que leur logement est en sécurité pendant leur absence, ils bénéficient d’un endroit confortable et convivial pour séjourner en famille, et les économies réalisées leur permettent de profiter des activités sur place.

Cerise sur le gâteau : dans certains cas il est également possible d’échanger sa voiture. Et une économie en plus, une !

Seniors retraités

J. , quant à lui, est un retraité sexagénaire et actif qui souhaite profiter de son temps libre pour voyager et découvrir. Ses revenus modérés ne lui permettent pas de faire des folies, et il n’est pas amateur des grands complexes hôteliers très fréquentés.

Lorsqu’il entend parler de home-sitting…il demande la traduction en français : « gardiennage de maison ». C’est tout de suite plus clair et plus attractif.

Ce concept original propose aux propriétaires de logement qui partent en déplacement de faire garder leur maison par un retraité.

Cela permet au « gardien » d’être logé gratuitement contre quelques menues tâches, comme par exemple arroser les plantes du jardin ou nourrir les animaux domestiques.

Un bon compromis pour les deux parties, qui généralement se rencontrent et se quittent autour d’un repas.

Ainsi, J. peut lui aussi partir en vacances sans avoir à s’acquitter d’une location saisonnière. Pour lui aussi les dépenses se résument au trajet aller-retour et aux courses sur place.

Car malheureusement il n’existe pas encore d’astuces pour faire ses courses gratuitement, et c’est bien dommage !

Pour tous

Vacances : comment partir quand même lorsqu’on n’a pas un rond ?
Il y a des bons plans dont tout le monde peut profiter, que ce soit pour faire des économies sur les trajets ou sur les séjours.

Vous pouvez par exemple acheter vos billets de train en troc. Ce sont généralement des billets non échangeables, non remboursables qui sont mis en vente sur un site internet dédié. Les acheteurs ne pouvant pas voyager, ils revendent leur billet à moindre coût.

Vous pouvez également vous inscrire sur des sites internet de ventes privées de séjours. Comme sur tous les sites de ce type, tout n’est pas toujours disponible. Il faut donc être flexible sur les dates et avoir de la chance. Mais si les conditions sont réunies, les offres atteignent très facilement moins 50% sur un très large choix de séjours.

Au contraire, si vous préférez vous y prendre à la dernière minute, vous avez des chances de trouver des séjours à prix sacrifiés pour des départs dans les 24h. Beaucoup de voyagistes effectuent ce genre de promotions sur internet. Pour en profiter il faut avoir l’œil, être rapide et surtout pouvoir faire sa valise en moins de temps qu’il ne faut pour le dire !

Pour finir, la plupart des tour-opérateurs et des transporteurs font régulièrement des promotions ou des offres spéciales.

A vous d’avoir l’œil et de guetter, rechercher, comparer afin de trouver le meilleur prix. Il n’y a pas de secret, les bonnes offres sont à la portée de ceux qui les cherchent !



Mercredi 11 Mai 2011 - 16:01
Michelea Bianculli


Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com