Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mercredi 5 Juillet 2006 - 15:53

Unesco : 37 nouveaux sites en lice

30ème session du Comité du Patrimoine Mondial du 8 au 16 juillet


Trente-sept nouveaux sites vont être proposés à l'inscription sur la Liste du patrimoine mondial lors de la 30e session du Comité du patrimoine mondial qui se tiendra du 8 au 16 juillet prochain dans la capitale lituanienne, Vilnius.



Unesco : 37 nouveaux sites en lice
Cette année, le Comité examinera les dossiers de 27 sites culturels, 8 sites naturels, 2 sites mixtes et trois 3 transfrontaliers, présentés par 30 pays : Allemagne, Autriche, Azerbaïdjan, Bolivie, Burkina Faso, Chili, Chine, Colombie, Espagne, Éthiopie, France, Gabon, Gambie, Inde, Indonésie, Israël, Italie, Malawi, Malaysia, Maroc, Maurice, Mexique, Oman, Pologne, République arabe de Syrie, République islamique d'Iran, République tchèque, République unie de Tanzanie, Royaume-Uni, Sénégal.

Quatre pays ont proposé l'extension de sites déjà inscrits : Finlande, Népal, Serbie et Suède.

Et le changement climatique ?

Pendant cette session, le Comité examinera aussi les mesures à prendre pour préserver le patrimoine face au changement climatique. Les délibérations du Comité s'appuieront sur les recommandations préparées par les experts réunis à l'UNESCO au mois de mars dernier lors d'une conférence sur le sujet.

A ce jour, la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, adoptée en 1972 par l'UNESCO, protège 812 sites « d'une valeur universelle exceptionnelle », selon les termes de la Convention. Ces sites (dans 137 États parties) se répartissent comme suit : 628 sites culturels, 160 naturels et 24 mixtes.

Pollution, pillage et guerre

Le Comité examinera également la situation des 34 sites inscrits actuellement sur la Liste du patrimoine en péril. Il s'agit de sites confrontés à une menace grave de pollution, pillage, guerre, tourisme mal géré, braconnage, etc.

La Liste comprend notamment le Minaret et les vestiges archéologiques de Jam en Afghanistan, la Cathédrale de Cologne en Allemagne et le Parc national de Garamba en République démocratique du Congo.

La Convention encourage la coopération internationale afin de sauvegarder ce patrimoine commun. Avec 182 États parties, c'est l'un des instruments juridiques internationaux les plus ratifiés. En signant la Convention, les États parties s'engagent à préserver les sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, ainsi que les sites d'importance nationale ou régionale, notamment en fournissant un cadre juridique et réglementaire approprié.

Jeudi 6 Juillet 2006 - 07:56
Rédaction (A.L) - redaction@tourmagazine.fr


News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com