Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 5 Septembre 2005 - 17:19

Une virée entre filles? oui, mais au bout du monde

Des voyages pour et par des ''Femmes du Monde''


Non, il ne s’agit pas d’un nouveau slogan communautariste, mais d’un nouveau concept de voyages, imaginé par une jeune Parisienne attachée à une approche plus intime des populations locales. Et Véronique Bollet, sa directrice, n’imaginait pas que le succès viendrait si vite ! Le concept – voyage en petits groupes exclusivement composés de femmes – a déjà séduit plusieurs centaines de représentantes du sexe féminin.



''Femmes du monde'' à la découverte de l'autre
''Femmes du monde'' à la découverte de l'autre
En lançant sa marque baptisée Femmes du Monde, Véronique Bollet n’imaginait pas que le succès viendrait si vite ! Le concept – voyage en petits groupes exclusivement composés de femmes – a déjà séduit plusieurs centaines de représentantes du sexe féminin.

Entre filles et rien qu'entre filles

Copines, mères, filles, collègues, célibataires, mariées avec enfants, médecins, informaticiennes, institutrices ou encore infirmières ont afflué vers son agence du 5ème arrondissement de Paris, avides de s’envoler « entre filles », vers le Maroc, le Mali, la jungle amazonienne, la Jordanie ou Istanbul.

Pourquoi juste entre filles ? Aucun sectarisme sexiste là-dessous. « Je ne peux concevoir de visiter un pays sans rencontrer sa population. Je suis partie du principe que les femmes pouvaient ouvrir leurs portes et leurs secrets d’alcôve uniquement à leurs congénères.

Pénétrer dans les maisons et côtoyer leur quotidien n’est possible que si l’on est seule et disponible. Henné, massages à l’huile d’argan, masque à l’eau de rose et à la fleur d’oranger, suivis d’un couscous partagé en famille incitent au dialogue, à la découverte de l’autre », a constaté Véronique Bollet.

Découverte de la vie d'ailleurs

Professionnelle du tourisme et amatrice de randonnée et de voyages, la sémillante directrice de Femmes du Monde a parcouru les destinations qu’elle programme en fouinant dans les vieux hammams des médinas du Maroc, en forçant les portes des riads, en s’échouant dans les villages reculés d’Afrique, en rencontrant inlassablement celles qui pourraient tout à la fois prodiguer des soins de qualité, dialoguer avec les visiteuses et partager certains aspects de la vie quotidienne.

Interrogée sur la difficulté à ne pas succomber à l’ingérence – les femmes rencontrées au Mali ont par exemple subi l’excision et d’autres la polygamie -, Véronique Bollet rétorque qu’on n'est pas en droit de juger ni de bouleverser le cours de la vie des autres, mais de partager et d’apporter d’autres modèles…

Se plonger dans l'environnement traditionnel

Des voyages bien différents d’une semaine de club forcé, d’une durée prévue d’environ 8 jours, aux tarifs bien étudiés (compter 1100 euros environ pour huit jours au Maroc, vols AR, hébergement en riad, soins et pension complète) et répondant aux critères d’une formule alléchante : découverte de la vie d’ailleurs, et soins du corps traditionnels.

L’hiver 2005 emmènera les groupes constitués d’une dizaine de personnes, au Mali, Panama, Jordanie, Turquie, Maroc, Vietnam, Inde du Sud, Guatemala ou encore en Espagne.

Site internet : www.femmes-du-monde.com

Lundi 5 Septembre 2005 - 18:05
Sophie Richardin - redaction@tourmag.com

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com