Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 2 Juillet 2007 - 15:06

UNESCO : un site supprimé et 22 nouveaux inscrits

Depuis le 29 juin


Le Comité du patrimoine mondial a inscrit 22 nouveaux sites culturels sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO durant sa 31e session à Christchurch. Les nouvelles inscriptions portent sur 16 sites culturels, cinq sites naturels et un site mixte, culturel et naturel.



Bordeaux, Port de la Lune © UNESCO/Ariane Bailey
Bordeaux, Port de la Lune © UNESCO/Ariane Bailey
Par une décision sans précédent dans l’histoire de la Convention de l’UNESCO concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, le Comité a retiré un bien de la Liste. Il s’agit du Sanctuaire de l’oryx arabe, retiré du fait qu’Oman n’a pas su en préserver la valeur universelle exceptionnelle.

Avec les modifications faites cette année, la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO compte désormais 851 biens, dont 660 culturels, 166 naturels et 25 mixtes.

Les nouveaux sites inscrits sont :

Afrique :

  • Les forêts humides de l’Atsinanana (Madagascar), qui comprennent six parcs nationaux répartis le long des marges orientales de l’île, ont été inscrites comme site naturel.

  • L’Écosystème et paysage culturel relique de Lopé-Okanda (Gabon) a été inscrit en tant que site mixte – culturel et naturel. C’est le premier site de ce pays.

  • Le paysage culturel et botanique du Richtersveld (Afrique du Sud), une zone de déserts montagneux spectaculaires du nord-ouest du pay,s a été inscrit en tant que paysage culturel. La propriété et la gestion de ce site où vivent les semi-nomades Nama sont communales.

  • Twyfelfontein ou /Ui-//aes (Namibie) a été inscrit comme site culturel pour ses importantes concentrations de pétroglyphes sur roche.

Pays arabes :

  • La Ville archéologique de Samarra (Iraq) a été inscrite comme site culturel pour ses vestiges de l’Empire abbasside. Elle est également inscrite sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Asie et Pacifique :

  • L’Opéra de Sydney (Australie) a été inscrit comme site culturel. Cette œuvre architecturale majeure associe divers courants créatifs tant du point de vue de la forme architecturale que de la conception structurelle.

  • Le paysage culturel d’art rupestre de Gobustan (Azerbaïdjan) a été inscrit pour ses 6 000 gravures ainsi que des vestiges de peuplement et des sites funéraires qui reflètent une occupation intensive des lieux du Paléolithique supérieur au Moyen Age.

  • Le Karst de Chine du Sud (Chine) a été inscrit comme site naturel sans équivalent en termes de diversité de karsts et de paysages karstiques.

  • Diaolou et les villages de Kaiping (Chine) ont été inscrits comme site culturel. Ces maisons fortifiées de villages bâties sur plusieurs étages témoignent d’une fusion complexe et flamboyante des formes structurelles et décoratives chinoises et occidentales

  • L’ensemble du Fort Rouge, Delhi (Inde), inscrit comme site culturel, représente l’apogée de la créativité et du raffinement moghol.

  • La mine d’argent de Iwani Ginzan et son paysage culturel (Japon) a été inscrite pour ses vestiges archéologiques de vastes mines, sites de fonte et de raffinage, ainsi que pour ses peuplements miniers et routes en usage du XVIe au XXe siècles.

  • Les Iles volcaniques et tunnels de lave de Jeju (République de Corée) ont été inscrits comme site naturel pour leur beauté extraordinaire et leur témoignage sur l’histoire de notre planète.

  • Avec les forteresses parthes de Nisa (Turkménistan), c’est l’une des plus anciennes et importantes cités de l’Empire parthe, une grande puissance du milieu du IIIe siècle avant J-C. jusqu’au IIIe siècle de notre ère, qui a été inscrite comme paysage culturel.

Europe et Amérique du Nord :

  • Le Canal Rideau (Canada), bien culturel, est le canal à plans d’eau le mieux préservé d’Amérique du Nord et le seul canal datant de la grande époque de la construction de canaux en Amérique du Nord au début du XIXe siècle qui soit encore opérationnel sur tout son tracé initial et qui conserve intactes la plupart de ses structures d’origine.

  • Bordeaux, Port de la Lune (France) a été inscrit en tant qu’ensemble urbain et architectural exceptionnel de l’époque des Lumières ; ses tendances classiques et néo-classiques lui confèrent une unité et une cohérence urbaine et architecturale remarquables.

  • La vieille ville de Corfou (Grèce) avec ses trois forts vénitiens et ses bâtiments de style néoclassique, a été inscrite en tant que ville portuaire fortifiée de la Méditerranée, exceptionnelle par son intégrité et son authenticité.

  • Gamzigrad-Romuliana, Palais de Galerius (Serbie). Ce palais fortifié de l’époque romaine tardive associé à un mémorial offre un témoignage unique de la construction romaine sous la seconde tétrarchie.

  • Le Pont Mehmed Pacha Sokolovic de Visegrad (Bosnie-Herzégovine), caractéristique de l’apogée de l’architecture monumentale et du génie civil ottomans, a été inscrit comme site culturel.

  • Le Parc national du Teide (Espagne) a été inscrit comme site naturel pour sa beauté mais aussi en tant qu’important témoin des processus géologiques qui sous-tendent l’évolution des îles océaniques.

  • Lavaux, vignobles en terrasses face au lac et aux Alpes (Suisse) a été inscrit en tant que paysage culturel constituant un exemple exceptionnel de l’interaction pluriséculaire entre les hommes et leur environnement, développé pour optimiser les ressources locales afin de produire un vin très côté.

  • Les forêts primaires de hêtres des Carpates (Ukraine et Slovaquie) ont été inscrites comme bien naturel transnational. Elles comprennent dix unités séparées qui représentent un exemple remarquable de forêts tempérées complexes vierges offrant les plus complets et vastes schémas et processus écologiques de hêtraies européennes dans une grande variété de conditions environnementales.

Amérique latine et Caraïbes :

  • Le Campus central de la Universidad autónoma de Mexico (Mexique), construit entre 1949 et 1952, a été inscrit en tant qu’exemple du modernisme du XXe siècle ; il illustre l’intégration de l’urbanisme, de l’architecture, de l’ingénierie, de l’architecture de paysage et des beaux-arts et constitue l’un des grands symboles de la modernité en Amérique latine.

4 sites retirés de la Liste du patrimoine mondial en péril

Compte tenu des améliorations enregistrées dans leur préservation, le Comité a retiré 4 sites de la Liste du patrimoine mondial en péril : le Parc national des Everglades (Etats-Unis) ; la Réserve de biosphère du Rio Plátano (Honduras) ; les Palais royaux d’Abomey (Bénin) et la Vallée de Katmandou (Népal).

Trois sites de la Liste du patrimoine mondial ont été ajoutés à la Liste du patrimoine mondial en péril à cause d’inquiétudes sur leur préservation : les Iles Galápagos (Equateur), le Parc national du Niokolo-Koba (Sénégal) et la Ville archéologique de Samarra (Iraq).

Durant sa 31e session, le Comité a également décidé l’extension du site naturel Jungfrau-Aletsch-Bietschhorn (Suisse), inscrit en 2001.

www.unesco.org

Mardi 3 Juillet 2007 - 09:11
La rédaction


Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com