Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mercredi 22 Septembre 2010 - 15:40

Top Resa : pour les pros du tourisme, les affaires reprennent


L'ambiance est bien plus détendue qu'en 2009. Après une année de crise, les professionnels du tourisme, réunis jusqu'à vendredi 24 septembre à Paris, à l'occasion du salon IFTM Top Résa, parlent enfin de leurs nouveaux projets et des futures destinations à la mode. Tour d'horizon du plus important salon dédié au voyage de France.



Un peu d'animation sur le stand de l'île de la Réunion - DR : Anaïs Borios
Un peu d'animation sur le stand de l'île de la Réunion - DR : Anaïs Borios
Top Résa, c’est parti ! Pour la 32e année consécutive, le plus grand salon français dédié au tourisme - mais réservé aux professionnels - a ouvert ses portes, mardi 21 septembre 2010, à Paris.

Dès 10 heures, une foule d’agents de voyage, de tours opérateurs, de commerciaux, mais aussi de "people " a envahi le hall du Parc des Expositions, pour quatre jours d’échanges intenses, de négociations de partenariats, de planification de nouvelles destinations…

"C’est l’occasion de rencontrer dans un même lieu tous les clients avec lesquels je suis en contact tout au long de l’année", confie une commerciale en grignotant entre deux rendez-vous.

Le but de la rencontre ? Permettre à tous ces prestataires de combiner leurs services (billets d’avion, de train, hôtels, location de voitures, services de loisirs…) et de créer de nouveaux circuits touristiques, en facilitant les déplacements de leurs futurs clients.

Dans les dizaines d’allées du salon, on ne pratique que le jargon "pro" du tourisme, mais décliné en français, en anglais, en arabe ou encore en hindi. Les tours opérateurs – les fabricants de voyages – parlent en offres "packaging", en "request" et autres termes barbares. Une expérience plutôt "folklorique", pour ne pas dire inaudible pour le voyageur lambda.

Tourisme et plaisir

Qu’à cela ne tienne, les milliers de personnes réunies tout au long des 1 200 stands installés pour l’occasion, sont là pour s’occuper de vos vacances. Enfin, pas seulement.

Entre deux entretiens, ces charmants pros du tourisme, tous vêtus de leur plus beau costume trois pièces s’accordent des petites pauses "punch et macarons"… ou un thé sur le stand d’Abu Dabi.

Il faut dire que le hall d’exposition à de quoi dépayser. Plus de 80 pays sont représentés, chacun y allant de son attraction locale. Il est donc tout à fait normal de voir des musiciens réunionnais jouer un air de maloya, tandis que des danseurs folkloriques colombiens poussent la chansonnette…

Surtout sur le passage du secrétaire d’Etat en charge du Tourisme, Hervé Novelli qui inaugurait le salon hier.

Aujourd’hui, c’est Grégoire, l’ultime vainqueur de Koh Lanta en Nouvelle-Calédonie, qui se livre à une séance de dédicaces. Et demain, Malika Ménard, miss France 2010 sera sur place pour présenter son prochain voyage… aux Maldives.
Les tractations vont bon train sur chaque stand - DR : Anaïs Borios
Les tractations vont bon train sur chaque stand - DR : Anaïs Borios

Des résultats au beau fixe

Une ambiance conviviale qui n’explique pas à elle seule le sourire figé sur les lèvres des professionnels du tourisme.

Des agents de voyage aux tours opérateurs, en passant par les compagnies aériennes et les offices de tourisme, le constat reste le même : "Les réservations augmentent à nouveau depuis le début de l’été. Nous enregistrons une hausse de 70% de notre chiffre d'affaire vers les Antilles pour les prochaines vacances de noël", commente un voyagiste spécialisé dans les Antilles.

Dans les Antilles, comme ailleurs, les affaires reprennent. Sur le stand de l’île de la Réunion, le président du Conseil régional, Didier Robert, est venu réitérer les accords avec les compagnies aériennes Air France et Corsair Fly.

Assis non loin de là, un loueur de voitures fait part de son explication : "Jusqu’à présent, la plupart des voyageurs viennent à La Réunion pour rendre visite à leur famille. Mais depuis que l’île a été classée au patrimoine mondial par l’Unesco, le nombre de vrais touristes, ceux qui consomment sur place, augmente".

Après la crise économique de 2009, le tremblement de terre à Haïti ou encore l'éruption volcanique en Islande, le tourisme a, de nouveau, le vent en poupe.

Mercredi 22 Septembre 2010 - 15:40
Anaïs Borios

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com