Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mardi 2 Décembre 2008 - 09:06

Thaïlande : mais que font les pouvoirs publics ?


Quand les vacances de rêve se transforment en séjour forcé ! Tel pourrait le slogan qui résume la situation de milliers de touristes bloqués depuis près d’une semaine en Thaïlande, depuis que des manifestants antigouvernementaux paralysent les deux aéroports de Bangkok : Suvarnabhumi et Don Mueang.



Pas d’aéroports, pas d’avions. Pas d’avions pas de retour possible !

Près de 1600 ressortissants français seraient ainsi condamnés à des « vacances » prolongées. Des touristes hexagonaux mais aussi des tour opérateurs qui commencent à donner de la voix !

« Mais que font les pouvoirs publics ? » On est en effet en droit de se poser la question.

Car d’un point de vue juridique, cette situation s’apparente à « un cas de force majeure (*)».

En d’autres termes, elle dédouane à priori l'ensemble des protagonistes de leur responsabilité contractuelle : compagnies aériennes, tour-opérateurs, et même compagnies d’assurances .

Cela signifie que l'Etat et les pouvoirs publics doivent alors mettre en œuvre les moyens nécessaires pour venir en aide à leurs ressortissants.

Pour autant, les voyagistes n’ont pas laissé les clients livrés à eux-mêmes. Depuis le début de la crise, les tour-opérateurs ont logé, nourri et transporté les voyageurs partis dans le cadre d’un voyage à forfait.

L’Etat doit prendre le relais !

Thaïlande : mais que font les pouvoirs publics ?
En revanche, pour les touristes partis en individuels, une seule solution : se débrouiller ou tenter de négocier avec leurs compagnies aériennes un geste commercial…

Ainsi dans ce genre de situation nul doute que c'est à l’Etat de prendre le relais. Alors que les compagnies aériennes commencent à rapatrier au compte goutte les voyageurs, le ministère des affaires étrangères vient à peine de se décider à affréter B747 qui sera de retour demain.

Mieux vaut tard que jamais me direz-vous !

Mais pour l’instant un seul vol est prévu. Que dire alors à nos compatriotes bloqués : patience… ou mettez la main à la poche dès qu'il y aura des places disponibles.



(*) La Force majeure est un évènement au caractère « imprévisible, irrésistible et extérieur » . Il exonère alors les cocontractants de leurs responsabilités. Mais cette notion n'est pas figée car en droit les conditions de la force majeure évoluent depuis toujours au gré de la jurisprudence et de la doctrine.

Mardi 2 Décembre 2008 - 09:53
Céline EYMERY


Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com