Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mercredi 3 Septembre 2008 - 08:44

Thaïlande : aucun impact chez les professionnels du tourisme


L'état d'urgence a été déclaré en Thaïlande suite à de violents affrontements. La situation ne semble pas avoir de réel impact chez les tour opérateurs qui proposent la destination. Ils ne ressentent pour l'instant aucune conséquence sur les séjours déjà réservés, ni sur le carnet de commandes, même si la période n'est pas la plus propice en terme de réservations.



Thaïlande : aucun impact chez les professionnels du tourisme
L'état d'urgence a été décrété mardi 2 septembre à Bangkok en Thaïlande, après de violents affrontements entre partisans et adversaires du Premier ministre thaïlandais Samak Sundaravej qui avaient eu lieu dans la nuit.

Le bilan fait état de 1 mort et de 44 blessés. Selon l'Agence de Presse Xinhua, les partisans de l'Alliance populaire pour la démocratie (PAD) ont repris mardi leurs raids sur plusieurs aéroports dans le sud de la Thaïlande. Ils ont bloqué l'après-midi l'entrée de l'aéroport Surat Thani, par ailleurs l'aéroport international Hat Yai a été fermé.

Des évènements qui ne semblent pas, pour l'instant, inquiéter les opérateurs touristiques. "Cela fait des mois voire des années que cette situation dure en Thaïlande. Cela ne vise en aucun cas la sécurité des touristes, et ne gène qu'occasionnellement le déroulement des séjours.

C'est très localisé et confiné à Bangkok. L'état d'urgence est plus une "procédure" mise en place par le gouvernement pour éviter les rassemblements, qu'une réelle montée de la violence"
, explique Virginie Gerbault, directrice adjointe de la production chez le tour opérateur Asia.

Se tenir informer de l'évolution sur place

Un sentiment partagé chez Voyageurs Associés qui vend aussi la destination : "pour l'instant sur place tout se fait normalement. Nos clients effectuent leurs visites sans problème. Nous avons eu seulement à gérer quelques retards de trains".

En revanche le blocage des aéroports le week-end dernier a donné du fil à retordre à certains voyagistes. Best Tours a fait partie du lot. Le TO a dû gérer sur place quelques dizaines de cas difficiles avec le blocage de l'aéroport de Phuket .

Toutefois, les problèmes ont pu être anticipés, mais pas dans tous les cas. Le voyagiste a ainsi parfois payé un autre pré-acheminement sur Bangkok et l'hébergement supplémentaire sur place qui s'est étallé jusqu'à une semaine de plus dans le cas le plus extrême.

Pour l'heure, les tour-opérateurs restent bien sûr attentifs à l'évolution de la situation et sont en contact permanent avec leurs partenaires thaïlandais. Concernant l'état des réservation, ou d'éventuelles annulations, pour l'instant : rien à signaler. Un même son de cloche partagé chez Asia, Visiteurs, Best Tours, et Voyageurs Associés.

Quant au Quai d'Orsay, dans sa rubrique Conseils aux Voyageurs il préconise depuis le 29 août, dernière mise à jour, de se tenir informé de l’évolution de la situation dans les prochains jours, d’éviter les lieux de rassemblements, et recommande de consulter le site de l’ambassade de France en Thaïlande : www.ambafrance-th.org

Mercredi 3 Septembre 2008 - 08:51
Céline EYMERY

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com