Loading




tourmagazine.fr



Notez
Jeudi 20 Avril 2006 - 17:02

« Surcharge carburant » : pourquoi le prix de mon voyage pourrait augmenter ?

jusqu'à 30 jours avant le départ


Qu’est que la « Surcharge carburant » ? C’est un supplément visant à compenser le différentiel réglé par le transporteur à la pompe et… qui aura pour effet de renchérir, sous certaines conditions, le prix du transport ou celui de votre forfait. TourMaGazine.fr vous explique le pourquoi du comment.



C'est dans la ligne YA du billet que viennent se nicher les différentes taxes des compagnies aériennes
C'est dans la ligne YA du billet que viennent se nicher les différentes taxes des compagnies aériennes
Avec le prix du baril de pétrole qui joue le yo-yo à la hausse et tutoie les sommets, les tarifs des compagnies aériennes risquent de débuter une véritable valse des étiquettes et d’appliquer systématiquement des surcharges carburant.

Pourquoi ? Le principe est simple comme bonjour et le résultat imparable : les producteurs de pétrole augmentent le prix de l’or noir, les raffineurs suivent et la note kérosène des compagnies aériennes s’envole. A leur tour elles appliquent alors une surcharge carburant qui se répercutera sur le prix des billets mais aussi celui des voyages à forfait des tour opérateurs.

Matériellement, la surcharge carburant figure dans la ligne YQ de votre billet d'avion. En revanche, si vous avez acheté un forfait de manière ferme chez un voyagiste pour vos futures vacances, ce dernier a-t-il le droit de vos imposer une surcharge carburant ?

Si vous partez en août et si le solde n’est pas réglé, le TO a le droit de revoir le prix du voyage à concurrence de 10 % au maximum. Il faut savoir que jusqu'à 30 jours avant le départ, le voyagiste peut légalement revoir le montant de son forfait dans 3 cas de figure bien précis : hausse du coût du carburant, hausse des taxes d'aéroport, hausse du taux de change.

Hausse du prix dans 3 cas de figure bien précis

Il n’empêche que les taxes carburant commencent à drôlement peser sur le coût du voyage. Et que le système est devenu pour les Compagnies une solution de facilité contre laquelle peste l’Association des tour-opérateurs. Pour cette dernière, il faudrait que les transporteurs aériens intègrent la hausse du kérosène dans leurs billets pour éviter les changements intempestifs.

D’autant que dans certains cas, ces derniers se sont garantis une « couverture kérosène » à l’avance, puisqu’ils achètent par grandes quantités ce qui leur permet de se prémunir contre les aléas du marché.

C’est ce que font aussi les compagnies low cost, sauf que ces dernières prétendent ne pas intégrer les surcharges carburants dans leurs tarifs. Une affirmation qui, à y regarder de plus près, prête à sourire chez les professionnels. En effet, il y pas mal de méthodes marketing pour faire passer la pilule carburant…

Pour mieux comprendre la question des taxes, cliquez ici pour voir l'animation

Lundi 24 Avril 2006 - 08:49
Jean Da Luz - redaction@tourmag.com


Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com