Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mercredi 1 Avril 2009 - 07:59

Semaine du développement durable : Transavia se met au vert pour un ciel plus bleu


À l’occasion de la semaine du développement durable (du 1er au 7 avril), transavia.com France, compagnie low cost d’Air France/KLM, présente ses mesures en faveur de la protection de l’environnement. Une «sensibilisation» aux défis écologiques qui a un coût : 9 € par kilo d’excédent de bagages en soute (au-delà de 15 kg).



Semaine du développement durable : Transavia se met au vert pour un ciel plus bleu
Il y a un an, transavia.com lançait un concours via Internet, en vue de recueillir les propositions de ses clients en matière de développement durable appliqué au transport aérien.

« En cette période tourmentée, il ne faut pas relâcher nos efforts. Si la protection de l’environnement est un impératif écologique, la réduction des émissions de CO2 – qui passe par celle de la consommation de carburant – est un impératif économique », argumente Lionel Guérin PDG de transavia.com France.

1.200 internautes ont participé à cette initiative dont ressort une série mesures parmi lesquelles : la diffusion de reportages sur la biodiversité sur tous les vols de moins de 2h30 (à partir du 1er avril).

La vente de « produits éthiques » à bord des avions : sandwichs bio aux ingrédients issus du commerce équitable, produits cosmétiques à base d’huile d’argan produite par un fournisseur engagé pour la protection de l’Arganeraie marocaine.

Un service de covoiturage à présent accessible à partir du site de la compagnie (www.transavia.com), pour permettre de rejoindre Orly-Sud par ce mode de transport (aujourd’hui, 80% des clients utilisent la voiture pour se rendre à Orly, contre 20% en transports en commun).

Chaque passager connaît sa consommation de carburant

Depuis un mois, les commandants de la compagnie annoncent à leurs passagers la quantité de carburant consommé par personne aux 100 kilomètres parcourus (entre 2,8 et 3,4 litres, en fonction du taux de remplissage des appareils).

Pour finir, transavia.com adopte une mesure qui sera sans doute « moins populaire » : Au delà de 15 kilos (contre 20 auparavant), les bagages en soute seront facturés 9 € du kilo excédentaire.

Lionel Guérin, par ailleurs Président de la FNAM (Fédération nationale de l’aviation marchande – www.fnam.fr), concède qu’il s’agit-là « de mesures qui n’ont rien de révolutionnaires mais qui participent à la sensibilisation de la population. Nous sortirons de la crise, mais les impératifs environnementaux persisteront ».

Mercredi 1 Avril 2009 - 08:10
Yves Barraud

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com