Loading




tourmagazine.fr



Notez
Vendredi 26 Janvier 2007 - 10:25

Sécurité Routière : en hiver, quelles sont les règles de bonne conduite ?

Campagne d'information du Ministère des Transports, de l'Équipement, du Tourisme et de la Mer


Chaque hiver, le Ministère des Transports, de l'Équipement, du Tourisme et de la Mer engage une campagne d'information à destinations des usagers de la route, pour rendre plus efficace la mise en place du dispositif spécifique pour assurer la viabilité du réseau routier. Ainsi, TourMaGazine.fr a estimé important de vous rappeler les règles à suivre pour rouler en toute tranquillité. Suivez le guide, on vous dit tout !



Compte tenu des conditions météorologiques délicates rencontrées en hiver, les conducteurs - acteurs à part entière - doivent connaître les précautions à prendre. Même si le réseau est surveillé, les conditions météorologiques peuvent se modifier rapidement (formation de verglas, route glissante) et entraîner des risques pour la conduite.

La prévoyance et la vigilance sont les maîtres mots.Le respect par les conducteurs de certaines règles contribue à améliorer leur propre sécurité et celle des autres usagers. Pour faire accepter ces règles et aider les conducteurs à acquérir les réflexes indispensables, il est important de leur donner les moyens de comprendre les phénomènes hivernaux et les mesures adoptées pour y faire face.

Conseils aux conducteurs pour bien circuler en hiver

Au début de l'hiver, vous devez impérativement faire contrôler l'état général de votre véhicule par des professionnels. En particulier : la pression des pneus, l’éclairage (changement des ampoules par paire), la batterie, les niveaux d’eau, du lave-glace et d’huile, la protection antigel du circuit de refroidissement (l’eau rajoutée l’été peut geler l’hiver) ainsi que les essuie-glaces (la chaleur de l’été les ayant abîmés).

Sécurité Routière : en hiver, quelles sont les règles de bonne conduite ?
Vous devez également vous munir d'accessoires complémentaires notamment : du lave glace antigel, une bombe de dégivrage des serrures, des produits de protection des joints de portières, une lampe de poche, des gants et chiffons et une raclette, une balayette ou des produits de dégivrage du pare-brise.

Avant le départ

Avant le départ, pensez à vous informer. Préparer insuffisamment son déplacement, c’est s’exposer à être confronté à des imprévus et des situations à risques. Alors, avant de prendre la route, il est donc essentiel de se renseigner sur les prévisions météorologiques sur l'ensemble du trajet (et donc prévoir, si nécessaire, des chaînes) et sur les conditions de circulation. Par exemple : l’itinéraire prévu n’est-il pas encombré, est-il bien dégagé ? d'ailleurs, en cas de blocage, ne partez pas. Mieux vaut reporter son départ de quelques heures ou d'un jour ou deux !

En outre, pendant l'hiver, il est vivement recommandé de disposer dans sa voiture de vêtements chauds, d’une couverture et d’un peu de nourriture et d’eau, surtout si on voyage avec de jeunes enfants et des personnes âgées.

Aussi, avez-vous pensez à vérifier vos pneus. Sont-ils en bon état ?

La qualité des pneus est un élément primordial de sécurité, particulièrement en hiver. Quel que soit le type choisi, il est recommandé d'équiper à l'identique les quatre roues de son véhicule pour obtenir un comportement dynamique équilibré. Lorsque la température avoisine 0°C et sur un sol à faible adhérence, les pneus "d'été" - même neufs - ont des performances très limitées. L'hiver, il est bon d'équiper son véhicule de pneus d'hiver (ils ont une gomme et des sculptures spéciales) et d'emporter des chaînes.

D’une façon générale, la pression des pneus doit être vérifiée une fois par mois. Il est préférable que les pneus soient bien gonflés plutôt qu'insuffisamment car ils risquent à la longue d’éclater.Attention : Si les phénomènes neigeux sont rares dans votre région et si vous n’êtes pas équipés de pneus " hiver ", ne partez pas sans chaînes sur une route enneigée, sur laquelle est annoncé un avis de chute de neige ou dans une région de montagne

D'ailleurs : Comment monter les chaînes ?

Si le montage des chaînes s'avère nécessaire, voire obligatoire, il est recommandé, afin de gêner le moins possible la circulation : de s'exercer au montage avant le départ, de les ranger dans le coffre dans un endroit facilement accessible, de monter les chaînes avant d'être immobilisé dans la neige, de se garer à l’écart de la chaussée (sur autoroute, il ne faut en aucun cas pratiquer cette opération sur la bande d’arrêt d’urgence), de fixer les chaînes sur les roues motrices (à l’avant pour la plupart des voitures) et de les retendre en cas de léger « battement », d’être équipé pour cette opération de vêtements chauds, gants, chiffons et lampe de poche et enfin, de faire sécher les chaînes après utilisation pour éviter la rouille.

Sur la route

Dans les situations exceptionnelles, le respect des consignes de circulation transmises par les centres d’information routière est essentiel pour garantir la sécurité des usagers et le retour rapide à une situation normale. Quelques règles de conduite sont par ailleurs à connaître et essentielles à mettre en oeuvre.

  • Adapter sa conduite aux conditions météorologiques :

    - Maintenir une vitesse modérée pour être capable de garder la maîtrise de son véhicule en toute circonstance. En effet, par mauvais temps, plus de six accidents sur dix sont dus à une vitesse inadaptée
    - Sur la route, les règles sont là pour protéger les usagers. Il convient de respecter les limitations de vitesse
    - Garder une distance de sécurité suffisante : en cas de pluie ou de neige, il faut augmenter la distance avec le véhicule qui précède
    - Éviter toute manœuvre brutale : direction, accélération, freinage. Ne pas donner d’à-coups en particulier sur route verglacée...
    - Anticiper les risques : bien repérer les zones délicates (ponts, sous-bois, zones ombragées ou humides) où les risques de verglas sont plus fréquents.
    - Laisser la priorité aux chasse-neige et engins de salage et circuler dans leurs traces.
    - Faire une pause au moins toutes les 2 heures : les conditions de circulation difficiles sont fatigantes.

  • Rester vigilant :

    - Ne pas surchauffer l'habitacle (risque d'endormissement) et aérer régulièrement le véhicule.
    - Sur autoroute, suivre les conseils affichés sur les panneaux à messages variables (PMV) et rester informé sur FM 107.7 ou sur les radios qui diffusent des flashs d’information routière
    - Éviter de porter des vêtements encombrants au volant, qui réduisent les capacités de réaction.

  • Sur un axe bloqué ou en approche:

    - Renoncez à poursuivre votre voyage et pensez à vous arrêter dans le lieu hospitalier le plus proche
    - En cas d’immobilisation, n’abandonnez pas votre véhicule et attendez les instructions des services d’intervention ou de secours
    - Facilitez le passage des engins de déneigement et de services, notamment ne vous arrêtez pas sur les bandes d'arrêt d'urgence
    - Attendez les instructions des forces de l’ordre ou des secours qui vous prendront en charge.

    Attention : même si le réseau est surveillé et traité, il est toujours possible que du verglas se forme quelques instants ou qu’une route devienne glissante. Les automobilistes peuvent également être amenés à emprunter des routes qui n’ont pas été traitées. Prudence en toutes circonstances !

  • Distances de sécurité et vitesse : prudence !

    Par temps normal, une distance minimale est à conserver pour suivre un véhicule. Sur autoroute : prendre comme référence la longueur de deux lignes d’une bande d’arrêt d’urgence (90 mètres). Sur route : compter deux secondes entre le passage devant un repère fixe du véhicule qui vous précède, et votre propre passage devant le même repère. La pluie, la neige ou le verglas rendent la conduite dangereuse et ces distances de sécurité doivent impérativement être augmentées en conséquence.

    Attention : la distance d’arrêt d’un véhicule est pratiquement multipliée par deux sur sol humide. Dans tous les cas, lorsque la visibilité est inférieure à 50 mètres, la vitesse ne doit pas excéder 50 km/h.

  • Feux de jour

    Quand la visibilité est limitée, il est recommandé à tous les usagers de la route d’allumer les feux de croisement le jour pour être ainsi mieux perçu.

  • Le brouillard : un piège

    En cas de brouillard, il est primordial de se méfier du phénomène de " l’aspirateur " : le véhicule qui suit à tendance à accélérer pour ne pas perdre de vue celui qui est devant, lequel accélère pour éviter d’être serré de trop près. Ainsi des convois de véhicules se forment et roulent à très grande vitesse sans visibilité.

    Les risques de collisions en chaîne sont multipliés par la mauvaise visibilité due aux brouillards. Il faut se souvenir de la règle des 3V. Visibilité (50 mètres), Vitesse (50km/h) et véhicule devant vous à 50 mètres.

    Enfin, il est (in)utile de rappeler d'autres règles de base à respecter en hiver, comme en été : boucler sa ceinture et vérifier que tous les passagers (en particulier les enfants) sont attachés à l’avant comme à l’arrière ; bannir la prise de tout type de substance pouvant altérer les réflexes et diminuer la vigilance (alcool, drogues, médicaments incompatibles avec la conduite) avant de prendre le volant... et ne pas téléphoner en conduisant.

Conseils spécifiques pour les routiers et les motards

Conseils spécifiques pour les routiers

Plus encore que les autres véhicules, les poids lourds sont affectés par les conditions hivernales difficiles. Sur route enneigée ou verglacée, ils sont en effet immédiatement pénalisés en raison de leur masse, de leur encombrement et de leur système de propulsion. Par exemple, la distance d’arrêt des poids lourds à 50 km/h passe de 44 mètres sur route sèche à 100 mètres minimum sur une chaussée recouverte d’une fine pellicule de neige.

Les poids lourds peuvent considérablement faciliter le travail des conducteurs d'engins hivernaux en respectant les consignes telles que la mise en convois derrière les chasse-neige. Ces "convois blancs" se multiplient en cas de chutes de neige, dans les zones difficiles. Les poids lourds peuvent ainsi mieux franchir les rampes et limitent les risques de blocage des axes routiers.

Conseils spécifiques pour les motards

Les conditions météorologiques peuvent se dégrader très rapidement et les lieux de pertes d’adhérence, se multiplier. Il est donc conseillé aux motards de redoubler de vigilance face aux conditions météorologiques et à leurs conséquences sur l’état des routes. Les deux-roues motorisés sont exposés à un sur-risque dans la circulation et il est recommandé de ne pas utiliser de deux-roues en cas de neige ou de verglas.

L’éclairage, le gonflage des pneumatiques et des vêtements chauds sans être encombrants sont des points qui doivent être vérifiés par les motards qui prennent tout de même la route.Pour être mieux vu des autres usagers de la route, de jour comme de nuit, les utilisateurs de deux-roues motorisés doivent toujours circuler avec les feux de croisement allumés. Il leur est recommandé de porter des vêtements de couleur claire ou s'équiper de baudriers réfléchissants.

Carte de vigilance météorologique

Cette carte est émise deux fois par jour (à 6h et à 16h) par Météo-France, réactualisée si nécessaire. Elle signale les phénomènes météo menaçant un ou plusieurs départements dans les 24h à l'aide de quatre niveaux de vigilance. Elle est disponible en permanence sur Internet www.meteo.fr, sur le site de Bison-Futé, et relayée par les médias notamment en cas d'alerte de niveaux 3 et 4.

En cas de phénomène dangereux de forte intensité, niveau Orange, Bison Futé conseille d'éviter de prendre la route. En situation de niveau Rouge, phénomène annoncé très dangereux et d'intensité exceptionnelle, Bison Futé conseille de ne pas prendre la route.

Autres sources d'information à la disposition des usagers

- Centres d‘Information Routière
internet : www.bison-fute.equipement.gouv.fr, tél. : 0 826 022 022 – 0,15€ la minute)

- sociétés concessionnaires d’autoroutes
internet : www.autoroutes.fr, tél : 0 892 68 107 7 (0,34 € la minute)

- Météo France
internet : www.meteo.fr, tél. : 32 50 choix 5 : météo des routes – 0,34€ la minute)

Mardi 6 Février 2007 - 08:48
Rédaction (A.L)


Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com