Loading




tourmagazine.fr



Notez
Jeudi 12 Avril 2007 - 14:05

SAS : les passagers peuvent désormais compenser les émissions de CO2 de leurs vols


Avec la compagnie aérienne SAS, les voyageurs peuvent désormais compenser l’impact de leurs vols sur l’environnement en soutenant financièrement un projet de développement durable.



Dès à présent, les passagers de la compagnie aérienne SAS peuvent compenser les émissions de CO2 de leur vols en soutenant financièrement un projet de développement. ''Nous sommes heureux de pouvoir offrir cette possibilité à nos passagers. Cette initiative fait partie de la stratégie environnementale du Groupe SAS et s’accorde avec les objectifs du Protocole de Kyoto'', a déclaré Mats Jansson, Président de SAS.

En effet, il suffit aux voyageurs de se rendre dans la rubrique ''A propos de SAS'' sur le site Internet du transporteur, puis de cliquer sur ''Compensation de CO2''.

Dans un premier temps, les passagers peuvent soutenir divers projets de développement durable dont le développement des énergies renouvelables. Le point commun entre les différents projets proposés permettant la réduction vérifiée des émissions de CO2.

Cependant, ils peuvent peuvent choisir de payer une compensation pour les émissions de CO2 en conformité avec les objectifs du Protocole de Kyoto (par exemple le mécanisme de développement propre (CDM), les réductions certifiées d’émissions (CER) ou les échanges de quotas d’émissions).

SAS – Service Réservations en France: 0 825 325 335
Internet : www.flysas.fr ou Agences de Voyages

Pour information

Le prix des compensations varie selon la provenance et la destination des vols. Un vol entre la Scandinavie et l’Europe génère environ 300 kg de CO2 et coûte environ 4,50 euros.Le Groupe SAS s’est associé à The CarbonNeutral Company, dont le système de gestion des émissions de CO2 est « assuré » par KPMG, cabinet d’audit et d’expertise comptable leader qui procède à une sélection et à une vérification rigoureuses des projets.

The CarbonNeutral Company bénéficie d’une grande expérience dans ce domaine grâce à des projets visant à réduire les émissions de CO2 et en faveur du développement durable.L’initiative du paiement volontaire d’une compensation des émissions de CO2 est une solution intermédiaire en attendant 2011, date à laquelle le transport aérien sera inclus dans le système d’échange de quotas d’émissions de l’Union Européenne, auquel le Groupe aérien s’est déclaré favorable.

Jeudi 12 Avril 2007 - 14:08
Rédaction (A.L)

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com