Loading




tourmagazine.fr



Notez
Jeudi 21 Décembre 2006 - 14:51

SAS inaugure ''l'éco-atterrissage''

Nouvelle forme d'atterrissage réduisant les effets nocifs sur l'environnement


SAS est la première compagnie aérienne au monde à effectuer une nouvelle forme d’atterrissage qui garantit la sûreté des vols tout en réduisant les effets nocifs sur l’environnement.



L’éco-atterrissage réduit l’émission de gaz, la consommation de kérosène ainsi que les bruits émis par les appareils. Pour effectuer cet atterrissage écologique, la compagnie doit amorcer sa descente plus tôt, laissant les moteurs tourner au ralenti.

Grâce à cette manœuvre, l’appareil réduit d’environ 100 kg sa consommation de kérosène, de 314 kg l’émission de CO² et d’1,1kg l’émission d’oxyde d’azote.Cette initiative est rendue possible grâce à la collaboration entre SAS Suède, l’Autorité de l’Aviation Civile suédoise, Boeing et Airbus.

Pour le moment, ces atterrissages sont pratiqués uniquement en Suède avec tous les Boeing 737 de la flotte. SAS a commencé la période de tests le 19 janvier dernier et les poursuivra jusqu’en juin 2007. A partir de cette date, le projet pourrait être étendu et la compagnie effectuerait ces atterrissages écologiques sur l’ensemble de son réseau européen.

A terme, la compagnie souhaite l’imposer comme une procédure standard d’atterrissage.Pour rendre cette nouvelle procédure efficace, un travail d’équipe minutieux est nécessaire.

La communication entre les pilotes et les aiguilleurs du ciel pour la transmission de données doit être extrêmement précise afin de savoir exactement à quel moment l’appareil peut abandonner l’altitude de croisière et entamer la phase de vol plané jusqu’à la piste d’atterrissage.« Les éco-atterrissages représentent une initiative importante pour rendre la compagnie plus respectueuse de l’environnement.

A ce jour, SAS et l’aéroport de Stockholm ont effectué un peu plus de 600 « éco-atterrissages », ce qui fait de nous des précurseurs mondiaux dans un domaine qui peut permettre aux compagnies de continuer à être bénéfique à la société », a déclaré Peter Larsson, commandant de bord de SAS en charge de ce projet.

Dans un contexte de hausse permanente du trafic et alors que de plus en plus de discussions portent sur les moyens à mettre en œuvre pour réduire les émissions de CO2, SAS souhaite continuer à proposer de telles initiatives pour diminuer les émissions engendrées par la croissance du trafic.

Jeudi 21 Décembre 2006 - 14:55
Rédaction (A.L)

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com