Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mardi 4 Mai 2010 - 15:22

Remboursement - Nuage : UFC Que Choisir signe un accord avec les voyagistes


Après de longues négociations, l'association de consommateurs UFC Que Choisir et les professionnels du tourisme ont signé un accord concernant les conséquences pour les voyageurs de la fermeture de l’espace aérien suite à l’éruption volcanique. Les compagnies aériennes devront rembourser, les agences de voyages devront reporter les voyages annulés.



Les signataires de l'accord : les représentants des profesionnels du tourisme et de l'association UFC - DR
Les signataires de l'accord : les représentants des profesionnels du tourisme et de l'association UFC - DR
Une dizaine de jours après la fin des perturbations et alors que le volcan islandais fait de nouveau parler de lui, l'association de consommateurs UFC Que Choisir et les professionnels du tourisme ont signé un accord concernant les conséquences pour les voyageurs de la fermeture de l’espace aérien.

Les deux parties ont trouvé un accord partageant les lourdes conséquences. .

"Conscients de cette situation exceptionnelle qui a des répercussions sans précédent, les différentes parties ont souhaité trouver une solution partagée pour régler de façon efficace, équitable, souple et apaisée, les situations auxquelles elles sont confrontées", ont précisé les deux parties dans un communiqué.

Dans cet accord, les compagnies aériennes s'engagent à rembourser, les agences de voyages à reporter les voyages annulés.

Le texte a été signé par les présidents de l'UFC-Que Choisir, du Syndicat national des agents de voyages (SNAV), de la Fédération nationale de l'aviation marchande (FNAM) et du CETO (Asssociation de tour-opérateurs).

Ce que dit l'accord

1. Pour les vols secs :

- En cas d’annulation de vol aller ou retour, à rembourser le prix des billets sans pénalité ou si le
consommateur le souhaite, à reporter les transports ;

- A prendre en charge le voyageur en situation de transit (entre deux vols) ou lorsqu’il détenait une carte d’embarquement émise à l’aéroport.

2. Pour les forfaits touristiques :


- En cas d’annulation du voyage avant le départ, à proposer aux consommateurs un report sur 12 mois auprès des mêmes agences ou tour opérateur sur une destination qui peut être différente si le consommateur le souhaite. Si le coût de ce report varie en fonction de la période de remplacement ou de la destination choisies, il sera réajusté à la hausse ou à la baisse ;

- En cas d’annulation de vol en cours de voyage, dans les hypothèses ou les professionnels ont manqué à leur obligation d’assistance (accompagnement du client dans l’attente du rapatriement), à mettre en place une commission de suivi composée des représentants signataires de cet accord, dédiée à l’examen au cas par cas des dossiers pour un dédommagement. Les dossiers concernés sont ceux déposés auprès des parties signataires jusqu’au 15 juin 2010.

Mardi 4 Mai 2010 - 15:22
la rédaction

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com