Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 7 Mars 2011 - 08:00

Quai d'Orsay : décryptage de la rubrique Conseils aux voyageurs

Première parution : le 7 octobre 2010


Lancée en 1997, la rubrique "Conseils aux voyageurs" du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes édite à chaque nouvelle actualité des avis sur toutes les destinations touristiques. Avec un but : prévenir les ressortissants français du danger potentiel qu’ils courent à l’étranger. Des conseils qui ne sont pas toujours du goût de tous les offices du tourisme du monde. Certains s’insurgent contre ce qu’ils appellent "un principe de précaution à outrance".



La rubrique Conseils aux Voyageurs du Quai d'Orsay existe depuis 1997 - Copie d'écran
La rubrique Conseils aux Voyageurs du Quai d'Orsay existe depuis 1997 - Copie d'écran
Le 16 septembre 2010, sept personnes se font enlever à Arlit au Niger par un groupe armé dont cinq Français. Le Quai d'Orsay émet quelques jours plus tard un avis qui déconseille ce pays et certaines régions limitrophes dans sa rubrique Conseils aux voyageurs.

Puis dix jours plus tard, le ministère met à jour sa fiche sur certains pays du Sahel concernés par cette prise d'otage en précisant davantage les zones à éviter. Mais l'alerte avait déjà été émise depuis juillet 2010. Le service diplomatique français veille.

Créée en 1997 sur Internet, la rubrique "Conseils aux voyageurs" n'a cessé de prendre du poids.

Du côté des touristes qui la connaissent de mieux en mieux, ils sont 300 000 à la consulter chaque mois, comme du côté des professionnels du tourisme. Surtout depuis 2009. Une loi les oblige à prendre en charge les frais d'opération en cas de problème dans une zone déconseillée.

"Le dispositif, tant pour nos compatriotes résidents ou de passage, que pour nos emprises diplomatiques est activé et actualisé en permanence, en fonction de l'appréciation des risques et des menaces", explique Bernard Valero, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes.

Les alertes concernent soit l'ensemble d'un pays comme aujourd'hui le Yémen, où "le risque d’être pris en otage reste très élevé" pour le ministère ; Soit certaines régions, comme le Jammu et le Cachemire pour l'Inde. Les autres se limitent à certaines périodes : les saisons des pluies, les élections ou encore les pèlerinages religieux.

"Les fiches sont mises à jour en temps réel pour donner aux Français une information fiable et complète" ajoute le porte-parole.

En d'autres termes, l'objectif de ce site est simple : prévenir les ressortissants français du danger potentiel qu’ils courent à l’étranger. Mais pas question d'interdire une destination, le site ne fait que "déconseiller formellement".

Pourtant la nuance est plus que faible aux yeux des touristes et des voyagistes français. Car le moindre avis peut plomber une saison touristique.

Pas de Monsieur Conseils aux Voyageurs'

Mais alors qui se cache derrière cette rubrique si importante ?

"Personne nommément, c’est le ministère entier", répond t-on prudemment au Quai d’Orsay. Officiellement, il n’y aurait pas un "Monsieur Conseils aux Voyageurs". Mais une direction de la sécurité des personnes et une multitude d'autres par secteur géographique.

Chaque direction géographique de la diplomatie française peut à tout moment et suivant ce qu’il se passe sur le terrain rédiger un avis. Chaque avis se base alors sur des faits précis. "Dès lors qu’un Français est victime d’un vol ou d’une agression à l’étranger, tout est noté, enregistré et envoyé au ministère", explique le bureau du porte-parole.

Le recensement des zones à risques dépend, en grande partie, des renseignements des ambassades et des consulats de France à l'étranger.

Ainsi, un avis peut être rédigé après une multiplication des agressions contre des Français dans une zone touristique le soir. Sur place, l’ambassade fait remonter l’information et demande qu’un avis soit rédigé. Le site affichera quelques temps plus tard un conseil à la prudence : "Eviter de vous promener le soir à tel endroit, les agressions sont fréquentes".

Mais avant d'être publié, l'avis transite par plusieurs services. Le centre de crise du ministère y met son grain de sel. On avoue au Quai d'Orsay qu'il politise les avis le cas échéant. Car tous "s’appuient à la fois sur des informations factuelles et sur des données politiques". Puis c'est la cellule internet du Quai d'Orsay qui les met en ligne.

Mais "tout est analysé, tout est pesé", affirme le bureau du porte-parole du ministère.

Pressions des tour-opérateurs ? Pressions diplomatiques ?

Pourtant, comment expliquer que certains pays soient mieux traités que d'autres ? En 2003, après les attentats de Casablanca, la fiche du Maroc, n'est marquée que par une "vigilance".

Pressions des tour-opérateurs ? Pressions diplomatiques ? Ni les uns, ni les autres ne possèdent suffisamment de poids pour changer la donne. Quelle que soit la destination. "Nous avons tout fait, nous ne savons plus qui contacter", expliquait, impuissant, un responsable mauritanien en mai 2010, avant l'assassinat de Michel Germaneau et l'affaire d'Arlit.

Mais tout se joue à haut niveau. Dans le cas du Maroc, si l'avis a été plus léger, c'est une question de relations internationales : il figure au rang des "pays amis" de la France.

Si les professionnels du tourisme n'ont aucun intérêt d'envoyer des touristes dans des zones déconseillées, les offices du tourisme des pays, eux, ne trouvent pas les avis toujours indispensables. Certains s’insurgent même contre ce qu’ils appellent "un principe de précaution à outrance".

"Aujourd'hui la situation à Beyrouth est plus sûre qu'à Paris et pourtant nous sommes déconseillés", se désole Fadi Abboud, le ministre du Tourisme libanais. Réponse du Quai d'Orsay : "Si on déconseille un pays ou une région, c'est qu'il y a une raison fondée".

Du reste, la décision de partir ou non revient aux voyageurs...

Plus d'information : www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs

Lundi 7 Mars 2011 - 08:00
C. Ex.

Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com