Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 24 Août 2009 - 08:05

Polynésie et Nouvelle Calédonie : la Grippe A dans la ligne de mire du gouvernement

Deux nouveaux cas de décès en Nouvelle Calédonie


Roselyne Bachelot, accompagnée de la secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, Marie-Luce Penchard, a décidé de se rendre ce week-end à La Réunion. En effet, la Grippe A se répand rapidement dans l'hémisphère sud. Huit décès au total (3 pour la Polynésie et 5 pour la Nouvelle-Calédonie) dus à la pandémie y ont été recensés.



Le phare Amédée sur l'îlot du même nom à Nouméa / D.R
Le phare Amédée sur l'îlot du même nom à Nouméa / D.R
Le Gouvernement a décidé d’apporter un soutien médical et technique à la Nouvelle Calédonie et à la Polynésie française.

En effet, l’épidémie de grippe A(H1N1) progresse rapidement dans les territoires français de l’Océan Pacifique actuellement en hiver austral, saison propice à la diffusion importante des virus grippaux.

On relève actuellement 8 décès en Nouvelle Calédonie et en Polynésie française, dus à cette grippe. L’épidémie a fait deux nouvelles victimes en Nouvelle Calédonie. Il s’agit d’un homme de 30 ans et d’une femme de 46 ans qui, contrairement aux autres cas, ne faisaient pas, à priori, partie des populations dites à risques.

« Plus de 10.000» personnes pourraient être touchées par les virus en Polynésie. Depuis le début de l'épidémie, plus de 60 hospitalisations ont eu lieu. Une vingtaine de patients sont toujours soignés au Centre hospitalier à Papeete.

En Nouvelle-Calédonie où les pouvoirs publics en métropole ont décidé d'envoyer des professionnels de santé (médecins et infirmières) dans le cadre de la réserve sanitaire, 3 décès ont eu lieu en une semaine.

Il s'agissait cependant d'une fillette de 8 ans, d'une femme de 58 ans et d'un jeune homme de 27 ans déjà atteints de pathologies graves. Les autorités évaluent à 20.000 le nombre de contaminations possibles dans l’archipel.

Surveillance très renforcée et contacts étroits

La surveillance a aussi été renforcée dans les départements d’Outre-mer de l’hémisphère Sud, en particulier à la Réunion.

"Les autres territoires font l’objet d’une surveillance très renforcée et de contacts étroits avec les autorités métropolitaines, rappelle un communiqué du ministère de la Santé, afin d’anticiper toute évolution épidémique et apporter une réponse aux besoins qui pourraient être exprimés. C’est particulièrement le cas pour Wallis et Futuna."

Le Gouvernement suit également avec une très grande attention l’évolution de la situation à la Réunion, ce département entrant dans la saison traditionnelle de la grippe.

Selon un bilan de la cellule épidémiologique Réunion-Mayotte, 7.800 Réunionnais ont été contaminés par le virus de la grippe depuis juin, dont 3.500 lors de la première semaine d'août.

"Une évaluation épidémiologique est actuellement en cours et fera l’objet, après les vérifications nécessaires avec l’InVS et la direction générale de la santé, d’une communication mercredi prochain.

L’attention des ministres se porte sur la situation épidémiologique et sur la capacité du système de soins à faire face à l’augmentation du nombre de cas. Ils se tiennent prêts à procéder à l’envoi de renforts si la situation le justifiait."


Lundi 24 Août 2009 - 08:08
La Rédaction

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com