Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mercredi 7 Octobre 2009 - 09:17

Plus de la moitié des Français adeptes des flirts de vacances

Sondages réalisée par Hotels.com


Flirts express ou quête de l’âme soeur, quelles intentions se cachent vraiment sous le masque du Latin Lover des plages ? Hotels.com nous révèle les résultats de son sondage réalisé auprès des voyageurs européens.



L'amour en vacances... / www.photo-libre.fr
L'amour en vacances... / www.photo-libre.fr
Une enquête* menée par Hotels.com auprès de 2 429 voyageurs européens montre que les Français sont fidèles à leur réputation de séducteurs invétérés, puisque seulement 31% des participants déclarent n’avoir jamais eu "d’aventure en vacances" !

Mieux encore : 16% en font leur objectif principal et partent en vacances dans le but de trouver l’amour...

Si les amours de vacances ont un tel succès, c’est avant tout une question de contexte : 71% des Français considèrent qu’ils sont le fruit d’un "moment à part" lié au cadre et aux circonstances, et 31% affirment même que le fait d’être en vacances diminue leurs inhibitions.

Force est de constater que l’avenir des flirts de vacances n’est pas radieux puisque seulement 7% se prolongent dans le temps pour déboucher sur une relation solide : 6% sont mariés ou encore ensemble, et 1% ont même changé de pays pour s’installer avec leur amour de vacances.

Les italiens avouent plusieurs aventures pendant le même séjour

D’une nationalité à l’autre, l’étude révèle des différences intéressantes venant souvent corroborer les stéréotypes habituels. Par exemple, 79% des Italiens sont des habitués des flirts de vacances contre "seulement" 60% des Britanniques.

Et chez les Européens ? Parmi les interrogés, Italiens et Espagnols constituent sans surprise le duo de tête des nationalités les plus "romantiques", déclarant respectivement à 32 et 31% partir en vacances dans le but de trouver l’amour, contre seulement 16% pour les Français et 6% pour les Danois.

Mais s’agit-il vraiment de romantisme ? On peut sérieusement en douter lorsque l’on sait que 22% des Italiens et 19% des Espagnols avouent avoir eu plusieurs aventures pendant le même séjour, les Français étant les plus gourmands avec 24% de "polygamie vacancière" confessée... Les plus sages sont encore une fois les Britanniques, avec seulement 10% de romances multiples.

Pas gênés, les Danois sont 27% à ne pas souhaiter que la relation se prolonge au-delà des vacances… c’est également le cas de 20% des Italiens et 14% des Français.

La palme de la fourberie revient aux Français qui sont 18% à mentir sur leur relation quand ils rentrent à la maison, les Danois étant les plus honnêtes avec seulement 4% de cachotteries.

* Sondage réalisé auprès de 2 429 voyageurs britanniques, français, suédois, italiens, espagnols et danois en septembre 2009.


Jeudi 8 Octobre 2009 - 07:11
La rédaction (A.L)

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com