Loading




tourmagazine.fr



Notez
Jeudi 20 Juillet 2006 - 14:15

Pérou : la ville sacrée de Caral désormais ouverte au public

21 068 visiteurs en 2005


Découverte en 1994 la Ville Sacrée de Caral est désormais ouverte aux touristes en tant que principal trésor archéologique du Pérou. Construite il y a 5000 ans, elle est considérée non seulement comme la plus ancienne ville d’Amérique, mais figure également en troisième position au niveau mondial, après la Mésopotamie et l’Égypte, et avant la Chine et l’Inde.



Pérou : la ville sacrée de Caral désormais ouverte au public
A l’initiative du ''Projet Spécial Archéologique Caral-Supe'', une série de fouilles archéologiques et de restaurations ont été effectuées afin de présenter le site sous son meilleur jour, et d’améliorer ainsi l’accueil des visiteurs et la richesse de la région.

7338 visiteurs ont découvert le site en 2003

Situé dans la Vallée de Supe seulement à deux heures au nord de Lima, ce trésor historique est également accessible par la Carretera Panamericana Norte, très appréciée des touristes et randonneurs. La Ville Sacrée de Caral accueille les visiteurs des quatre coins du monde. En 2003, ils étaient 7338 à avoir découvert le site sacré, 15265 en 2004, et 21068 en 2005.

Bien que Machu Picchu, situé à Cusco, ait suscité considérablement plus d’intérêt dans le monde entier, en sa qualité de capitale de l’Empire des Incas, beaucoup ignorent que cette ''ville'' fut le premier État politique formé au Pérou 4400 ans avant les Incas.

Distribution inégale des richesses

La civilisation de Caral fut gouvernée par un système hiérarchique très marqué par les différences existant entre les divers rangs et positions sociales, et par une distribution inégale des richesses et des fonctions. Les touristes pourront constater combien ce système a influencé le style de vie, en parcourant les aires résidentielles et édifices publiques, les pyramides, les places, les temples, les autels, et bien plus encore.

Grâce à la structure organisationnelle de sa civilisation, Caral a pu prospérer dans des spécialités telles que l’astronomie, la médecine, l’ingénierie, le commerce, la musique, le textile et le tissage de paniers.

L'agriculture au centre de la culture

Les cultures agricoles ont également joué un rôle important dans la vie quotidienne. Le coton teint a notamment été le principal produit destiné au commerce, en particulier lorsque arrivaient les anchois et les fruits de mers d’Aspero, le premier village de pêcheurs d’Amérique et une des 19 colonies contemporaines de cette civilisation.

D’autres colonies contemporaines ont marqué Caral comme Kotosh à Huánuco et Piruro dans la Vallée du Marañon; Huaricoto et La Galgada dans la Vallée du Santa; Les Haldas dans la Vallée de Casma; El Paraíso dans la Vallée du Chillón; Bandurria à Huacho et Culebras près de la Vallée de Culebras.

Pour obtenir des informations vous aidant à programmer un voyage au Pérou, visitez www.peru.info

Vendredi 21 Juillet 2006 - 08:32
Rédaction ( A.L ) - redaction@tourmagazine.fr


News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com