Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mercredi 10 Novembre 2010 - 09:11

Pays du Sahel : la Mauritanie sans danger pour Point Afrique


Maurice Freund, Président du tour-opérateur Point Afrique, s’est rendu successivement au Niger, en Mauritanie et au Mali. Tout juste rentré du Sahel, il rend, mercredi 10 novembre, ses analyses sur la situation de ces pays : peut-on partir en vacances là-bas ? En Mauritanie, oui. Dans le Sud algérien, le Nord du Niger et le Nord du Mali, non.



Après l'enlèvement de cinq Français au Niger en septembre 2010 et la nouvelle prise d'otage du début du mois de novembre 2010, la question de la sécurité des touristes dans les pays du Sahel se pose.

Spécialiste de la destination, Maurice Freund, Président de la coopérative Point Afrique s'est tout de suite retiré de certaines zones mais a voulu se rendre sur place pour vérifier que toutes les régions du Sahel ne sont pas à bannir.

Il s’est rendu successivement au Niger, en Mauritanie et au Mali. "Suite à ses longs entretiens avec les chefs d’Etats, leurs états-majors, les responsables de la société civile et militaire, Maurice Freund peut affirmer avoir une idée précise de la situation", explique son équipe en France.

Ainsi, Point-Afrique a définitivement décidé pour cette saison de ne pas proposer le sud algérien (Djanet, Tamanrasset et Timimoun), le nord du Mali (Gao) ainsi que le nord du Niger (Agadez). Le risque de prise d’otages y est réel.

Par contre le Point-Afrique reste présent sur Atar en Mauritanie et sur Mopti au Mali. Les tours-opérateurs français proposent tous toujours à leurs voyageurs de découvrir le Pays Dogon.

Atar - Chinguetti - Ouadane sans danger

Aujourd’hui la superbe région d’Atar - Chinguetti - Ouadane ne présente aucun danger… Une décision d'autant plus importante pour le voyagiste car en 2009, il y a organisé des stages de formation à la sécurité pour les guides en collaboration avec les autorités militaires et civiles du pays.

"Tout un dispositif sécuritaire a été mis en œuvre pour sécuriser la zone dont des balises Argos permettant de déclencher l’alerte immédiate des unités opérationnelles", ajoute le tour-opérateur.

A noter que les principaux tours-opérateurs français se rendront en Mauritanie du 10 au 14 novembre 2010 pour constater par eux-mêmes les mesures exceptionnelles prises par les autorités du pays avant de décider la reprogrammation de la région de l’Adrar.

Du côté du Sud algérien, du Nord du Niger et du Nord du Mali, il n'est pas question d'envoyer des touristes.

"Ces régions présentent un réel danger. Lieux de prédilection des bases AQMI ces zones faciles d’accès présentent de nombreuses caches possibles tant pour les membres de cette branche terroriste que pour leurs otages", souligne Point Afrique.

Plus d'information : sur www.point-afrique.com


Mercredi 10 Novembre 2010 - 09:12
la rédaction


Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com