Loading




tourmagazine.fr



Notez
Vendredi 15 Février 2008 - 11:34

Opodo : 10 conseils pour partir seul(e) à l'étranger

Un voyage ça se prépare en amont


Partir seul(e) oui... mais pas n'importe comment ! Pour éviter les mauvaises surprises sur place, mieux vaut préparer son voyage. Pour ce faire, Opodo vous dispense de 10 précieux conseils pour que votre séjour se déroule au mieux. Suivez le guide !



Opodo : 10 conseils pour partir seul(e) à l'étranger
Partir seul à l’étranger n’est plus l’apanage des seuls routards illuminés et inconscients, cela répond à une réelle envie et à une vision différente du voyage. Sans tomber dans la paranoïa aiguë, et comme pour n'importe quel voyage, cela demande néanmoins une préparation en amont et le respect de quelques règles basiques pour apprécier pleinement la liberté qu’offre le voyage en solitaire. Voici les 10 conseils d'Opodo pour partir seul(e).

1/Suivre ses envies :
Première règle : s’écouter. Quand on voyage seul, on subit toujours les avis plus ou moins judicieux –et parfois déstabilisants- des uns et des autres avant le départ. Il est important de choisir, une destination en accord avec sa personnalité et laisser libre cours à ses envies : Aventure et fêtes, calme et farniente… Il ne reste plus qu’à choisir !

2/ Bien préparer son voyage en amont :
Quant on part seul, mieux vaut miser sur une destination peu risquée et se renseigner, dans tous les cas, sur la situation politique du pays. Ne pas hésiter à potasser plusieurs guides touristiques et aller sur les blogs de voyageurs souvent riches en conseils et en expériences vécues.

3/ Paperasserie :
Comme le dit le dicton « Mieux vaut prévenir que guérir ». Alors avant le départ, il faut prendre soin de noter tous les numéros utiles comme les coordonnées de l’ambassade ou du consulat de France du lieu de vacances. A prévoir également dans ses valises, une petite pochette avec la photocopie de tous les documents indispensables : passeport, carnet de santé, carte de crédit, chèques de voyage. Cela peut s’avérer bien utile en cas de perte ou de vol. On peut également les scanner et les conserver dans sa messagerie électronique.

4/ Rester en contact :
Même avec une âme d’aventurier, il est préférable d’établir un itinéraire –au moins dans les grandes lignes- pour le communiquer à ses proches avant le départ. Etre en vadrouille à l’autre bout du monde, ne veut pas dire en être coupé ! Alors, il ne faut pas oublier de donner des nouvelles à ses proches, surtout s’ils ont besoin d’être rassurés. Il est ainsi nécessaire de bien se renseigner sur les moyens de communication sur place : utilisation du portable, tarifs des communications téléphoniques, cybercafés…

5/ Penser au budget :
Voyager seul ne rime pas avec petit budget. Au contraire ! Les chambres single et les forfaits sont plus chers. Quelques parades permettent cependant de réduire les coûts : partir hors périodes scolaires, loger chez l’habitant ou dans les auberges de jeunesse - qui s’avèrent par ailleurs être d’excellents moyens de faire des rencontres ! -, mais aussi privilégier les transports en commun

6/ Les transports :
Oui, la voiture est synonyme de confort et de liberté, mais elle peut vite se transformer en véritable galère (panne, crevaison…). Alors, à moins de voyager en plein milieu du désert ou dans des grandes étendues sauvages, il y aura toujours un bus ou un train qui pourra servir de carrosse ! En revanche, si l’itinéraire et la destination nécessite une voiture, mieux vaut ne pas prendre d’auto-stoppeurs. A l’inverse, il vaut mieux éviter de faire du stop et plutôt emprunter les transports en commun ou les taxis pour les plus courtes distances.

7/ Apprendre à voyager léger :
Inutile de transporter toute sa maison dans trois tonnes de bagages difficiles à transporter… . Les vrais baroudeurs se contenteront d’un sac à dos. Quant à ceux qui partent en séjours, une petite valise à roulettes fera l’affaire.. Enfin, il n’est pas superflu de prévoir un plus petit sac pour les excursions.

8/ Us et coutumes :
S’informer sur la culture et les coutumes du pays de destination, notamment en ce qui concerne l’habillement. Quand on est une femme surtout, il va de soi qu’on n’arbore pas la même tenue aux Caraïbes que dans les pays du Moyen-Orient par exemple, où il est parfois nécessaire de se couvrir non seulement le corps mais aussi la tête.

9/ Faisons connaissance :
Voyager seul présente l’avantage de lier plus facilement connaissance avec d’autres voyageurs ou des habitants de la région, notamment en privilégiant les modes d’hébergement ou de transports plus « locaux ».. Et lors de séjours en club, s’inscrire à des activités est un bon moyen pour faire des rencontres.

10/ Seul(e) et alors ?
Partir seul ne veut pas dire rester cloîtré dans sa chambre : Direction la ville et ses restos typiques pour goûter pleinement à l’ambiance locale. Pour s’occuper, vive la lecture en version poche mais aussi les bibliothèques souvent à disposition dans les hôtels ou les pensions. Enfin, pourquoi ne pas laisser s’exprimer ses talents d’artistes en faisant un carnet de voyage ou en créant un blog sur Internet qui permettra en prime de donner des nouvelles régulières de manière ludique !

Lundi 18 Février 2008 - 09:19
Rédaction (A.L)

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com