Loading




tourmagazine.fr



Notez
Vendredi 27 Juin 2008 - 15:05

Opération Tranquillité Vacances : finis les cambriolages en votre absence


Depuis 1974 un dispositif mis en place par le Ministère de l'Intérieur vous permet de partir en vacances en toute tranquillité : c'est l'Opération Tranquillité Vacances (O.T.V). Vous ne le savez peut-être pas, mais un simple passage au commissariat ou à la gendarmerie la plus proche de chez vous, avant de partir en vacances, minimise le risque de cambriolage de votre habitation pendant votre absence. TourMaGazine.fr vous donne la recette.



Opération Tranquillité Vacances : finis les cambriolages en votre absence
L'Opération Tranquilité Vacances, initiée en 1974, est reconduite du 1er juillet au 31 août 2010. Il s'agit d'une opération qui consiste en une accentuation des patrouilles de police aussi bien en tenue d'uniforme qu'en civil (et donc par nature plus discrètes) pour protéger les domiciles des citoyens partis en vacances pendant la période estivale et qui ont averti de leur départ leur commissariat le plus proche.

Participent également à ce dispositif des unités de C.R.S. en sécurisation, ainsi que la police municipale. Cette opération concerne toutes les personnes qui partent en vacances et est entièrement gratuite.

Pour bénéficier de ce service, les personnes doivent se présenter au commissariat - au moins deux jours avant de partir - pour déclarer leur date de départ et de retour. Elles seront également invitées à préciser comment les joindre ou joindre un proche en cas de nécessité. Bien entendu, en cas de retour anticipé inopiné, il ne faudra pas manquer de le faire savoir au plus tôt au service de police.

Quelques précautions élémentaires

Naturellement, le fait de signaler son départ auprès des services de police ne dispense pas de prendre certaines précautions telles que faire suivre son courrier et faire vider régulièrement la boîte aux lettres des différents prospectus, veiller à faire arroser les fleurs en balconnière, ne pas laisser de message sur son répondeur laissant entendre que la maison ou l'appartement est vide pendant cette période (!) ou encore, ne pas dissimuler les clefs du logement dans des endroits trop facilement accessibles et par nature connus de tous (sous le paillasson, dans un pot de fleurs, etc.)

La vigilance des voisins est également bienvenue ; en cas d'allées et venues suspectes alentour des habitations désertées pendant la période estivale, n'hésitez pas à appeler la police en composant le 17.

Selon l'étude de l'Institut de recherche britannique Asdhow Group (réalisée en février 2005, quelque 7.000 européens étant interrogés dans sept pays : Allemagne, Espagne, France, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Pologne, Suède), 28% des Européens en moyenne se sentent "pleinement en sécurité" à leur domicile alors que 16% des Français seulement partagent ce sentiment.37 % des Français cambriolés n'ont pris aucune mesure par la suite

18 % des Français cabriolés au moins une fois

Quelque 43 % des Français estiment que les cambriolages vont se multiplier dans les dix ans à venir alors que, selon cette étude, le taux des cambriolages en France semble avoir baissé et se trouve en dessous de la moyenne européenne : 18 % des Français disent avoir connu au moins une fois un cambriolage (27 % aux Pays-Bas et 29 % en Grande-Bretagne).

Pourtant, 37 % des Français cambriolés n'ont pris aucune mesure par la suite pour protéger leur domicile contre 12% pour les Britanniques victimes d'un cambriolage.

Un autre sondage TNS-Sofres pour cet observatoire (réalisé en mars 2005 sur un échantillon de 1.000 personnes représentatives de la population âgées de 18 ans et plus) révèle que 84 % des locataires en France n'ont pas amélioré le système de sécurité de leur domicile (verrous, serrures, alarme, porte blindée) contre 65 % des propriétaires.

Avant le cambriolage : comment protéger sa maison ?

Alarme ou pas, porte blindée ou pas, toutes les maisons peuvent cependant être mieux protégées grâce à l’application de règles basiques. Suivez le guide !

  • Bien fermer vos portes et fenêtres et de ne rien laisser de tentant sur les terrasses et galeries.
  • Fermez tous les outils de jardin à clé car ils sont souvent utilisés pour briser une porte ou une fenêtre. Idem pour les échelles et escabeaux qui peuvent servir aux voleurs pour grimper sur les toits.
  • Pas de trousseau de clé caché près de la porte d’entrée, au contraire dissimulez-en un, si vous le souhaitez, au fin fond du jardin.

    Simulez la présence
  • Demandez à un voisin de relever régulièrement votre courrier ou faites le suivre sur votre lieu de vacances par la Poste.
  • Equipez-vous d’une minuterie qui déclenchera tous les soirs une ou deux lampes et un poste de radio ou la télévision
  • Faites nettoyer votre jardin en votre absence pour éviter l’effet « abandonné » très recherché par les cambrioleurs
  • Invitez amis et famille à passer chez vous de temps en temps pour arroser les fleurs, étendre du linge et déplacer un peu les meubles sur la terrasse
  • Installez sur votre portail un autocollant « cette maison est équipée d’une alarme »
  • Ne laissez pas sur votre répondeur un message du style « absent jusqu’au 26 juillet »…les matériaux de la sécurité

    Les portes

    Savez-vous que la plupart des cambrioleurs passent tout simplement par la porte d’entrée ? mais que, s’ils rencontrent une résistance, ils abandonnent après environ 5 minutes leur tentative de vol ?

    Autant dire qu’une porte qui saura leur résister est primordiale. Constituée d'acier haute résistance, la porte blindée est agrémentée d'une poutre, elle aussi en acier, qui protège le mécanisme de fermeture, à la différence des portes dites "renforcées" (serrure trois points et panneaux métalliques).

    Ces portes vous assurent une protection maximale contre les vols, elles possèdent également l’avantage de faire barrage au bruit voire au feu en cas d’incendie.

    Les alarmes

    Reliés aux fenêtres et portes de la maison, de petits capteurs à infra-rouge détectent tout mouvement dans les pièces. Dès qu’un intrus pénètre chez vous, une alarme sonore retentit, forçant ainsi le cambrioleur à s’enfuir et prévenant par la même occasion les voisins.

    Couplée à un système de télé-surveillance, cette alarme signale également à la société d’intervention l’effraction de votre domicile et un vigile est alors aussitôt dépêché sur le site. Voilà comment fonctionnent la plupart des alarmes disponibles dans le commerce, certaines étant dotées de système de détection ultra performants ou bénéficiant de nouvelles technologies.

    Combien cela coûte?

    Pour équiper sa maison d’un système d’alarme tout simple, il faudra compter un minimum de 1 à 1 500 euros. Mais, pour un équipement plus complet doté d’un système de télésurveillance, l’investissement peut grimper jusqu’à 3 500 euros.

En cas de cambriolage : quelles formalités fournir à l'assureur ?

En cas d'effraction, vous devez fournir à votre assureur un certain nombre de documents. Si vous avez souscrit une garantie contre le vol dans votre contrat d'assurance multirisque habitation, vous devez déclarer ce cambriolage à votre assureur par lettre recommandée dans les deux jours suivant la découverte du sinistre.

Vous devez également aviser la police ou la gendarmerie et, le cas échéant, porter plainte Il vous faudra de plus adresser à votre assureur un état estimatif des objets volés ainsi que tout document justificatif d'existence et de valeur des objets dérobés.

Pour évaluer le montant des dommages rassemblez ce qui peut justifier l'existence et la valeur des biens abimes :

  • Les factures d'achat numérotées et datées à condition qu'elles mentionnent l'identité de l'acheteur, la description des objets, leur prix et la date de paiement (les talons de carnets de chèques et relevés de cartes de crédits sont également recevables);
  • Les bons de garantie et certificats de garantie mentionnant les caractéristiques des objets, l'identité de l'acheteur et la date de vente;
  • Les photographies d'objets de valeur ou des des biens dans leur décor habituel avec leur description, (ne jetez aucun objet endommagé);
  • Les factures de réparation, de restauration ou d'entretien si elles décrivent avec précision les objets confiés ;
  • Les actes notariés (contrat de mariage, testament, donation, partages successoraux...), très utiles pour les objets reçus sans facture;
  • Les expertises d'objets réalisées lors de la souscription du contrat d'assurance etc...

    A partir de ces éléments, votre assureur vous indemnisera en fonction des limites de garanties du contrat et des éventuelles franchises

    Les circonstances, dans lesquelles le vol ou la tentative de vol sont garantis, sont strictement énumérées dans les Conditions générales : effraction ou escalade des locaux, usage de fausses clés, introduction par ruse ou clandestine, menaces ou violences sur les personnes.

    Le vol dans les caves ou les dépendances peut faire l'objet d'une exclusion.
    Le non-respect des mesures de sécurité exigées de l'assuré autorise l'assureur à refuser le bénéfice de la garantie en cas de sinistre...

    Expertise

    Un expert de la société d'assurance vérifie les circonstances du sinistre, et évalue dommages que vous avez subis
    Si vous n'êtes pas d'accord avec cette estimation, vous pouvez charger un autre expert de défendre vos droits
    Si ces deux experts ne sont pas d'accord, un troisième expert pourra les départager

    Précautions à prendre avant un vol pour être indemnisé au mieux :

    Vous devez respecter les mesures de prévention prévues par le contrat
  • portes fermées par une serrure homologuée A2P;
  • parties vitrées facilement accessibles protégées par des barreaux métalliques ;
  • l'habitation ne doit pas rester inoccupée plus que le délai prévu au contrat ;
  • en votre absence, même de courte durée, utilisez les moyens de protection existantset fermez à 2 tours.
  • assurez-vous que le montant de la garantie de votre contrat correspond à la valeur des biens assurés
  • gardez toutes vos factures
  • faites expertiser tous vos objets de valeur

    En cas de vol de chéquiers, carte de crédit :
  • Contactez au plus tôt votre agence bancaire par téléphone pour enregistrer votre opposition en précisant, dans la mesure du possible, les numéros des chèques à ne pas honorer.
  • Appeler directement le Centre des Oppositions Carte Bancaire ouvert 24 h/24 et 7 jours/7, ou le serveur vocal du Groupement des Cartes Bancaires auquel vous devrez indiquer le numéro de votre carte et sa date de validité.

    Ces informations figurent sur vos facturettes carte bancaire et sur vos relevés mensuels de paiements par carte.
  • Rédigez et signez ensuite une lettre AR, que vous transmettrez par courrier à votre banque

    Comment limiter le risque avec vos cartes de crédit ?
  • En cas de perte ou de vol de vos moyens de paiement, vous limiterez votre rique en souscrivant auprès de votre banque une assurance : Remplacement des clés, papiers d'identité et forfait maroquinerie

Lundi 5 Juillet 2010 - 08:14
La Rédaction (A.L)


Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com