Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mardi 27 Octobre 2009 - 07:36

On a testé pour vous... la Classe Eco de l’Airbus A330-200 d’Oman Air


Pour tester la Classe Éco de l’Airbus A330-200 d’Oman Air sur le Paris/Mascatte et retour, TourMaGazine.fr a dépêché ''le poids lourd de sa rédaction'' : 192 cm pour près de 100 kilos, Yves Barraud n'est pas le style de client facile à satisfaire dans sa catégorie...



On a testé pour vous... la Classe Eco de l’Airbus A330-200 d’Oman Air
En 2008, 13 000 Français ont rejoint le Sultanat d’Oman pour affaires ou tourisme. Pour accompagner l’attractivité grandissante de la destination dans l’Hexagone, Oman Air a inauguré un vol direct qui relie Paris CDG à Mascatte en un peu plus de 7 heures.

Les vols sont programmés les lundis, mercredis, vendredis et dimanches. Avec un départ de Paris à 22h30 et une arrivée à Mascatte à 7h50 (décalage horaire de 2 heures). Au retour : Départ à 13h25 pour une arrivée à CDG à 19h30.

Pour tester la Classe Éco de l’Airbus A330-200 d’Oman Air sur le trajet Paris/Mascatte et retour, TourMaGazine.fr a dépêché le poids lourd de sa rédaction, votre serviteur : 192 cm pour près de 100 kilos, autant dire un client généralement difficile à satisfaire.

Et le verdict est sans appel (ce qui fera peut-être passer cet article pour un publi-rédactionnel, mais telle n’est pas notre intention).

De l'espace même pour les grands et les forts

On a testé pour vous... la Classe Eco de l’Airbus A330-200 d’Oman Air
On appréciera en premier lieu l’espace entre les sièges (86 cm) qui assure un bon confort aux personnes de grande taille et/ou de forte corpulence.

L’ergonomie offre une assise optimale pour une Classe Éco. Et l’appui-tête réglable en hauteur et en largeur maintient bien la nuque, ce qui facilite l’endormissement.

Côté divertissements, chaque siège est équipé d’un écran large de 10,6 pouces où l’on peut programmer à sa convenance une offre variée de films internationaux et français. Les plus jeunes et les accros aux jeux vidéo bénéficient également d’un large choix de divertissements.

Enfin, une option permet de visionner les images saisies par deux caméras (l’une placée sur le nez de l’appareil, l’autre sous la carlingue) par lesquelles on assiste en direct aux phases de décollage et d’atterrissage. C’est toujours spectaculaire.

Une bonne appréciation générale

Côté restauration, dîner, déjeuner, goûter et petit-déjeuner sont plutôt copieux, mais sans grand intérêt culinaire (nous sommes en Classe Éco).

Le service à bord est à la hauteur de cette bonne appréciation générale.

Quant à la Business, désolé, nous ne l’avons pas testée ! Elle est forcément beaucoup plus confortable, dotée de 20 sièges inclinables à 180 degrés qui forment des lits 100% plats de 197 cm.

Même votre serviteur aurait pu s’y étaler de toute sa longueur.

Autrement dit, la Classe Éco a fait, si l'on ose dire, largement l'Affaire même si quand on regarde dessous... y a pas photo !


Mardi 1 Décembre 2009 - 14:05
Yves BARRAUD


Compagnies aériennes | Train






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com