Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 20 Août 2012 - 08:00

Œnotourisme : vous reprendrez bien un dernier verre avant la rentrée ?

Des idées de sorties oenotouristiques avant la reprise


Passé le cap du 15 août, l’été laisse progressivement place à l’automne, saison qui s’inscrit comme celle des vendanges et des vins en France. Et avec l’offre œnotouristique qui s’est démultipliée ces dernières années, la raison est toute trouvée pour s’octroyer quelques jours supplémentaires de repos autour d’un grand cru.



La richesse du patrimoine viticole français, comme ici à Saint-Germain-la-Rivière (33), donne de nombreuses idées de séjours pour poursuivre les vacances. / © CRTA - JJ Brochard
La richesse du patrimoine viticole français, comme ici à Saint-Germain-la-Rivière (33), donne de nombreuses idées de séjours pour poursuivre les vacances. / © CRTA - JJ Brochard
L’été se termine bientôt et, comme chaque année, vos vacances en bord de mer vous ont paru bien trop courtes. Pour autant, cela ne signifie pas qu’une escapade supplémentaire est impossible.

Dans l’espoir d’un "été indien" au mois de septembre, vous pourrez toujours compter sur les traditionnelles vendanges.

Perché sur un piédestal dans la gastronomie française, le vignoble pourvoit également une large offre oenotouristique pour celles et ceux qui souhaiteraient s'accorder un dernier détour sur le chemin du retour...

La rédaction de TourMagazine.fr vous propose quelques pistes œnotouristiques pour préparer la rentrée avec le sourire (et le verre de vin) aux lèvres.

La doyenne alsacienne

Plus ancienne Route des Vins française, la Route des Vins d’Alsace, réputée pour ses vins blancs, s’allonge sur 170km et traverse les deux départements de la région, de Thann à Marlenheim.

Cette enfilade de petites communes, dont certaines classées parmi les plus belles de France à l’image de Riquewihr, charmant village à mi-chemin entre Sélestat et Colmar.

En plus d’agréables dégustations dans les caves alsaciennes, le paysage mérite également une attention toute particulière avec ses collines couvertes de vignes dans lesquelles il est bon d’aller se perdre pour découvrir quelques ruines médiévales.

Le voyage peut aussi être culturel avec la visite du musée du vignoble à Kientzheim, à quelques encablures au Nord-Ouest de Colmar et sa Petite Venise.

Culturel mais également animé dans cette dernière ville où se tient annuellement la Foire aux Vins d’Alsace, incontournable parmi les nombreuses festivités régionales.

Plus d’infos sur gastronomie.vins.tourisme-alsace.com

Bourgogne : entre Auxerrois et Mâconnais

Autre célèbre terre viticole française, la région Bourgogne voit deux de ses départements se détacher en matière œnotourisme : la Saône-et-Loire et l’Yonne.

Si les terroirs bourguignons ne représentent que 3% du vignoble hexagonal, ils produisent tout de même plus de 100 Appellations d’Origine Contrôlée (A.O.C.) et 33 Grands Crus qui expliquent la notoriété de la Bourgogne dans la carte des vins.

Conséquence : les 250 kilomètres de la Route des Vins de Bourgogne s’affirme comme un must du tourisme viticole, malgré un tracé discontinu menant des portes du beaujolais à celles de la champagne.

Du côté des vignes icaunaises, le Chablis fait figure de référence. Le village éponyme se situe dans la vallée du Serein, la rivière locale, bordée de moult domaines aux caves moyenâgeuses.

La Fête des Vins de Chablis a quant à elle lieu les 27 et 28 octobre 2012, pour ce qui sera cette année la 54ème édition de cet événement fait d’expositions, dégustations et de concerts gratuits.

Après avoir traversé la Côte d’Or et notamment les côtes de Beaune, le visiteur s’engouffre dans les terroirs bourguignons les plus sudistes que sont ceux du Chalonnais et du Mâconnais.

Dans ce dernier, le Chardonnay prend sa source au milieu d’un paysage plus hasardeux que dans le reste de la région car plus dépendant de la topologie et de l’exposition.

Plus d’infos sur www.tourisme.vins-bourgogne.fr

L’inévitable bordelais

Sans doute le vin français le plus reconnu à travers le monde. Le bordeaux, particulièrement en vin rouge, représente à lui seul le nectar favori des Français dans l’imaginaire collectif international.

Même si l’Aquitaine n’est pas seulement terre d’œnotourisme, force est de constater que la vigne lui procure une large part de notoriété, notamment dans le département de la Gironde.

Autour de la ville qui a donné son nom au breuvage, châteaux et domaines fleurissent. Parmi les plus réputés, ceux du Médoc, terroir de 16 000 hectares coincé entre l’Atlantique et l’estuaire de la Garonne.

Le vignoble médocain reste une vraie terre de vin, et ses fameux châteaux sont des propriétés familiales et non des établissements gérés par l’industrie du tourisme.

Néanmoins, étant donné l’attractivité de la région, les producteurs reçoivent volontiers les curieux faisant preuve de civisme. Pensez donc à appeler la propriété pour vous assurez de la possibilité de visite en vous référant à cette liste.

Si les vignobles peuvent différer, les usages restent sensiblement les mêmes pour le visiteur préférant s’aventurer dans les environs de Sauternes ou Saint-Emilion pour ne citer qu’eux.

Plus d’infos sur www.tourisme-aquitaine.fr

Volupté champenoise

Boisson du luxe et du haut-de-gamme, le champagne trouve ses racines dans la région éponyme.

Dans les alentours de la cité des Sacres, Reims, les vignes champenoises parsèment le paysage.

Le Comité Départemental de Tourisme de la Marne dénombre cinq itinéraires pour découvrir la richesse de ce terroir, que vous pouvez retrouver sur son site Internet.

Des balades pour lesquels il est possible d’obtenir des audio-guides pour enrichir sa connaissance autour du mythe du Champagne, d’informations techniques de sa réalisation à quelques anecdotes des terres environnantes.

Outre la Marne, le département de l’Aube propose également une sélection de caves labellisées où le voyageur peut participer à une journée de vendanges spécialement prévues pour le grand public.

Plus d’infos sur www.tourisme-en-champagne.com et www.aube-champagne.com

La Provence sur la route des vins du soleil

Depuis longtemps associé à la production de vin rosé (mais pas que), la Provence ne possède pourtant officiellement une route de vins que depuis un an.

Inaugurée en juin 2011, celle-ci regroupe quelques 350 producteurs parsemés de Nice à la Camargue, traversant ainsi de nombreux paysages provençaux tout droits sortis des romans de Pagnol.

Parmi les 8 appellations représentées dans cette région, le Bandol et les Côtes de Provence sont à retenir plus particulièrement.

Pour le premier, le visiteur peut faire une halte au domaine de la Tour du Bon ou à celui de la Chrétienne. Dans ce dernier, les vins sont faits à l’ancienne, sans pulvérisation de désherbant, pour un résultat immédiatement remarquable dans le vin rouge obtenu.

Les Côtes de Provence vous appellent quant à elles à prendre la direction des hauteurs de du village de Taradeau, proche de Draguignan.

L’un des grands noms des Côtes de Provence y est produit : le Château Rasque. Cette grande exploitation s’étend dans un décor né dans l’imaginaire provençal, entre le bleu du ciel et le vert des vignes, le tout teinté de lavande.

Un domaine qui vaut le détour et où, là encore, le précieux nectar est issu d’une agriculture biologique.

Plus d’infos sur www.routedesvinsdeprovence.com

Mardi 21 Août 2012 - 10:44
Benjamin VIDAL



Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com