Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mercredi 10 Mai 2006 - 16:31

Ne les laissez plus au bord de la route !

tour d’horizon des règles imposées


Les vacances arrivent, vous avez des projets mais votre boule de poils préférée vous cause quelques tracas : qu'en faire ? Voyager avec un animal de compagnie n’est pas très compliqué, mais cela oblige à respecter certaines règles. En France et en Europe, les animaux dits ‘‘carnivores domestiques’’ peuvent voyager sans trop de contraintes. Si l’identification et le carnet de vaccination sont suffisants pour la France, il faut tout de même rajouter un passeport pour rendre visite à nos voisins européens.



Et dire que certains sont capables de laisser cette boule de poils sur le bord de la route !
Et dire que certains sont capables de laisser cette boule de poils sur le bord de la route !
Les vacances arrivent, vous avez des projets mais votre boule de poils préférée vous cause quelques tracas : qu'en faire ? Partir avec, la laisser à des amis ou l’oublier sur une aire d’autoroute ? Voici quelques informations pour y voir plus clair et ne pas regretter votre geste !

Un peu de réflexion

Pour partir en villégiature avec Médor, vous devez d’abord vous assurez que son carnet de vaccination est bien à jour et que vous n’avez pas omis les rappels du vaccin antirabique.

Tous les hôtels, campings et centres de loisirs qui accueilleront votre petite bête demandent des preuves de sa bonne santé. La destination nécessite elle aussi un peu de réflexion : un séjour dans une région où la température frôle les 40°C est-il bien raisonnable ?

Une fois votre lieu de villégiature choisi, vous devez maintenant vous pencher sur mode de locomotion et le type de voyage. Si un départ en voiture ne nécessite souvent que quelques aménagements, une croisière, elle, est impossible à réaliser avec un animal de compagnie.

France ou étranger : des règles à connaître

Tous les déplacements en France métropolitaine, que ce soit en train, en avion ou en ferry, sont parfaitement envisageables. A condition, bien sûr, de se plier aux réglementations en vigueur et d’acheter un billet pour Mistigris.

Suivant la taille et le poids de l’animal, la SNCF vous demandera de le museler ou de l’installer dans un panier.

A bord d’un ferry pour la Corse, vous aurez le choix de laisser votre protégé dans votre véhicule ou de l’installer dans le chenil du bateau, voire, pour une compagnie, de l’emmener avec vous dans votre cabine, car les animaux disposent d’un pont spécialement réservé. Les ferries à destination de la Grande-Bretagne sont plus restrictifs : l’animal doit rester dans le véhicule de ses maîtres.

Le transport aérien requière davantage d’attention. En plus d’un achat de billet, vous devez faire une demande spéciale auprès de la compagnie pour vous envoler avec votre bête. Si cette dernière est d’un petit gabarit (moins de cinq kilos), elle pourra vous accompagner dans un panier, sur vos genoux. Quant à votre Saint-Bernard, il devra rentrer dans une cage (vendue par la compagnie ou un vétérinaire) et voyager dans un espace chauffé et pressurisé de la soute à bagages.

Les tarifs et les conditions de transport dépendent des compagnies aériennes, n’hésitez pas à les contacter avant votre départ.

Pour les voyages en autocar, c’est l’itinéraire qui détermine la présence ou non de votre animal : les voyageurs sont soumis à la législation des pays traversés.

Grippe aviaire : exit les volatiles !

En cas de franchissement des frontières européennes, il faut savoir que tous les animaux ne peuvent pas vous accompagner. En ce qui concerne les ‘‘carnivores domestiques’’, chien, chat et même furet : aucun problème, s’ils sont titulaires d’un passeport (établi par votre vétérinaire), vaccinés et identifiés (porteurs d’un tatouages ou d’une puce implantée sous la peau). Certains états demandent aussi un certificat de bonne santé, à faire établir par votre vétérinaire.

Cette mesure ne s’applique pas aux volatiles car, en cette période de grippe aviaire, votre canari devra vous attendre à la maison ! Idem pour les petites bêtes appartenant à la catégorie des animaux ‘‘sauvages’’, perroquets, serpents et autres tarentules, leurs déplacements sont limités par la convention de Washington (*), pour éviter des trafics déguisés.

Si vous envisagez un départ encore plus lointain, vous devrez vérifier les périodes de quarantaine éventuelle, les vaccins et les documents obligatoires. En fait, comme chaque pays applique sa propre législation sanitaire et qu’elle évolue souvent, seule l’ambassade de votre pays de destination pourra vous renseigner correctement.

Les cas particuliers

Les membres de l’Union Européenne essaient d’harmoniser leurs réglementations sanitaires. Pourtant, certains états imposent toujours des restrictions supplémentaires. C’est le cas du Royaume-Uni, de l’Irlande et de Malte.

Soyez tout aussi vigilant avant vos déplacement dans les départements et territoires d’Outre-mer : ils appliquent également de règles sanitaires particulières.

Si vous ne répondez pas aux critères

Que faire dans le cas où vous redoutiez un traumatisme ; si votre chien est claustrophobe ou que votre chat n’a jamais pu s’habituer à la cage avant votre traversée de l’Atlantique ? Pas de panique, vous n’avez plus besoin d’abandonner vos compagnons devant une SPA !

Depuis quelques années, les pensions ne sont plus les seules structures a accueillir vos animaux de compagnies durant vos absences. Vous trouverez maintenant pléthores de sociétés spécialisées dans la garde de vos animaux à votre domicile ou assurant simplement des visites et des ballades à heures fixes. Des retraités dévoués veillent sur vos pépères et sur votre maison.

Dorénavant, plus rien ne vous empêche de profiter de vos congés, accompagné ou non !


Partir en voiture

Voici quelques règles de bon sens rappelées par le Docteur Laurent Nash (vétérinaire). Pour bien faire voyager votre animal :
- Isolez-le à l’arrière du véhicule (si possible), dans une cage ou un panier ou, à défaut, derrière un filet ou une grille de protection
- Méfiez-vous de la climatisation, elle n’évite pas les coups de chaleur. Un animal installé derrière une vitre a chaud, même si la température du véhicule est à 20°
- Arrêtez-vous toutes les deux heures : donnez à boire à l’animal et laissez-le se dégourdir les pattes… tenu en laisse, évidemment !
- Pendant vos arrêts, ne laissez pas l’animal attaché toujours au même endroit : n’oubliez pas que le soleil et l’ombre tournent
- N’oubliez pas sa nourriture ou son traitement.

Adresses utiles de sites internet

Sites où trouver des informations générales :

www.service-public.fr
www.agriculture.gouv.fr
www.spa.asso.fr
www.snvel.fr (syndicat des vétérinaires libéraux)www.defra.gov.uk (site du Royaume-Uni)
www.agriculture.gov.ie (site de l’Irlande)
www.mrae.gov.mt (site de Malte)
www.cites.org

Pour obtenir des adresses de pensions (liste non exhaustive) :
www.vet-city.com

Faire garder son animal à domicile (liste non exhaustive) :
www.homesitting.fr
www.ani-maison.asso.fr
www.ani-seniors.fr
www.residance.fr

Des promenades et des visites (liste non exhaustive) :
www.animal-keeping.com
www.chez-vous.com/ptitour

*La Convention de Washington ou CITES

La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, connue par son sigle CITES ou encore comme la Convention de Washington, est un accord international entre Etats.Elle a pour but de veiller à ce que le commerce international des spécimens d'animaux et de plantes sauvages ne menace pas la survie des espèces auxquelles ils appartiennent.Adoptée à Washington, le 3 mars 1973, par une assemblée de 80 pays, la Convention est entrée en vigueur le 1er juillet 1975. De nos jours, 169 pays l’appliquent sur leur territoire.

Jeudi 11 Mai 2006 - 11:05
Danielle Lestang-Belier - redaction@tourmagazine.fr

Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com