Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mercredi 28 Décembre 2016 - 15:04

Mauléon-Licharre : au rendez-vous de la culture basque

Chants, danses, force basque, espadrilles…


Mauléon porte en elle les traditions les plus vivantes du Pays basque. Chants, danses, force basque, espadrilles…, la capitale de la plus petite des provinces basques, la Soule, cultive une identité fière et ardente. Un bon alibi pour découvrir un patrimoine discret, des ruines féodales au château d’Andurain, en passant par la bastide de la ville haute.



On pourrait presque traverser Mauléon sans la voir. Ne serait-ce les panneaux qui rappellent son statut de capitale de l’espadrille, la ville ne fait pas bondir les amateurs de patrimoine ancien.

Il faut pourtant s’y arrêter et prendre le temps de fureter dans cette commune à double visage, issue de la fusion en 1841 de Mauléon (ville haute historique) et de Licharre (ville basse, au bord du Saison).

En bas, il flotte un air d’ex petite ville industrieuse. La conséquence d’une histoire forgée autour de l’espadrille, cette chaussure en toile indissociable du Pays basque qui continue d’occuper six entreprises, dont deux travaillent entièrement à la main (voir encadré).

Certes, on n’est plus dans les années 1820-1880, quand plus de 4 000 personnes tressaient et moulaient et qu’une paire d’espadrilles était donnée, chaque semaine, par leurs employeurs, aux mineurs du Nord de la France.

De cette époque glorieuse, achevée au début du 20ème s., Mauléon a conservé le souvenir des « hirondelles », ces jeunes filles qui venaient à pied d’Aragon travailler dans les fabriques d’espadrilles.

Autre effort, autres moeurs : sur les Allées, devant le fronton, centre de la vie du village, se joue chaque mois d’août le spectacle de la force basque. Soka tira (tir à la corde), lasto altxari (lever de botte de paille), orga yoko (levage de charrette)…, les costauds se défient sous le regard un brin envieux des touristes masculins.

La Pastorale, pièce de théâtre chantée et dansée

La force et l’agilité s’expriment aussi dans la culture. En Soule, elle a gardé sa vivacité d’antan, probablement à cause de l’isolement de la province, située loin des influences de la Côte.

Chaque été, la Pastorale est un événement majeur.

Pièce de théâtre chantée et dansée, elle mobilise tout un village et voit s’affirmer des vocations d’acteurs (voir encadré). Spectacles de danse (très physique et technique), chants basques, Mascarade (en février, pendant le carnaval) : Mauléon est le foyer d’une identité qui ne cède rien au folklore touristique ni au mercantilisme.

Centrale et incontournable, la vénérable demeure d’Andurain de Maytie (17ème s.), face à la mairie, est aux premières loges pour juger de la vivacité de la culture souletine.

Sa façade en galets de gave grêlée par l’usure du temps, encadrée de tours, protège des pièces richement décorées (cheminées de pierre, couvre-lit ayant appartenu à Jeanne d’Albret), une charpente en coque de bateau et de vieux livres inestimables.

« On ne guérit pas de la maison de son enfance », assure la châtelaine Christine de Fabrègues, cinquième génération de la famille Andurain.

Il faut avant de quitter Mauléon se hisser dans la ville haute. Par la rue du Fort, on parvient à ce qui ressemble à une ancienne bastide, avec les halles centrales encadrées d’une église à clocher trinitaire (Maule gaineko elisa) et de maisons mitoyennes, dont certaines à arcades.

Un coin de village protégé par le château féodal de Trois-Villes (15ème s.), Gaztelü Zaharra, en cours de restauration, fier gardien des traditions souletines.

Office de Tourisme de Mauléon
05 59 28 02 37 - www.soule-xiberoa.fr

Mercredi 28 Décembre 2016 - 15:10
Jean-François Rust


Réagissez à cet article

1.Posté par Marie EPPHERRE-PROVENSAL le 29/12/2016 14:28

Quel bonheur de voir un journaliste de tourisme s'intéresser à Mauléon, capitale de la Soule, et berceau d'une partie de ma famille ! Milesker Jean-François, comme on dit chez nous :)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront immédiatement supprimés. Merci de votre compréhension.

Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com