Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 23 Mai 2005 - 15:55

Les vols charters vraiment si sûrs que cela ?


Avec le crash de Flash Airlines qui marque encore les esprits aujourd’hui, la polémique fait rage en ce qui concerne la sécurité des vols charter. Chacun y allant de sa théorie, de sa conviction pour défendre ou attaquer les compagnies charter.



Mais première mise en garde, la définition même des vols charter a évolué pour ne plus considérer, dans le grand public, que les compagnies effectuant des vols pour les tours opérateurs. La vraie définition d’un charter est celle d’un vol affrété par des tiers pour assurer le transport de passagers en dehors des lignes et horaires habituels des compagnies régulières.

Ce qui fait, qu’il faut considérer comme charter non seulement les vols de sTO mais également ceux effectués à la demande d’entreprises, de sociétés d’incentives, de congrès, d’agences de publicités, etc… Ainsi le Concorde qui s’est crashé à CDG était un vol tout ce qu’il y a de plus charter…

Une analyse statistique implacable

Le très sérieux Bureau d’Archives des Accidents Aéronautiques de Genève (B.A.A.A.) s’est penché sur ses statistiques et a étudié avec attention tous les accidents s’étant produits entre les 31 décembre 2003 et le 1er janvier 2004 (la catastrophe du Boeing 737 de Flash Airlines ne figure pas dans ce travail).

Le Bureau a pris en considération tous les accidents entraînant la mise hors service d’un aéronef, qu’il y ait ou non des victimes, ainsi que tout appareil capable de transporter au moins 6 passagers. Ont été exclus des statistiques les ballons, les hélicoptères, les planeurs, les avions légers et tout autre appareil ne répondant pas aux critères mentionnés ci-dessus.

Sur cette période de 10 années, 1.865 catastrophes ont été répertoriés pour un total de 16.747 morts, soit une moyenne de 8,9 décès par accident. A noter qu’heureusement 757 de ceux-ci n’ont fait aucune victime.

Les chiffres

Lors de ces dix années, la répartition des accidents s’établit comme suit

307 accidents se sont produits dans le cadre d’un vol charter, soit 16,5%
547 accidents se sont produits dans le cadre d’un vol de ligne régulière, soit 29,5%
337 accidents se sont produits dans le cadre d’un vol cargo, soit 18%
674 accidents se sont produits dans le cadre d’autres types de vol, soit 36%

Oui mais…

Il ne faut pas confondre des pommes et des poires… Au vu de ces chiffres, il semble donc que les vols charter sont mieux lotis par rapport en vols frets et réguliers. Et si l’on regarde l’histoire de l’aviation 44,84 % des crashs aériens ont été le fait de vols de lignes régulières contre seulement 3,95 % en vols charters

Les vols charter réellement sécurisés, pas si certains que cela. Pour une simple raison, si les chiffres du BAAA sont calculés depuis le début de l’histoire de l’aviation, force est de constater que le véritable envol des vols chaters n’a eu réellement lieu qu’à la fin des années cinquante.

C’est donc avec raison que Ronan Hubert, le directeur de l’organisme, a procédé à certains calculs statistiques afin d’affiner l’analyse.

« L’OACI a calculé que les vols de lignes régulières avaient parcouru dans le monde 21 milliards de kilomètres en 2002 alors que les vols charters avaient pour leur part effectués dans le monde 699 millions de kilomètres. Partant du principe que nos statistiques se basent sur les 10 dernières années, nous avons repris les deux chiffres précédents multipliés par 10 pour couvrir de 1994 à 2003.

Les vols de lignes ont donc parcouru en 10 ans environ 210 milliards de kilomètres contre 6,9 milliards de kilomètres pour les vols charters. Avec un total de 547 accidents pour 210 milliards de kilomètres, cela signifie un accident pour 383.912.248 kilomètres (1).

Avec un total de 307 accidents pour 6,9 milliards de kilomètres, cela signifie un accident pour 22.475.570 kilomètres (2). Le chiffre 1 divisé par le chiffre 2 donne donc un ratio de 17,08, ce qui signifie donc que les vols charters représentent un risque potentiel 17.08 fois plus élevé que les vols de lignes.

Durant cette période de 10 ans, 307 accidents ont mis en cause des vols charters avec un total de 1.680 morts, soit un mort pour 13.378 kilomètres. Durant la même période, 547 accidents ont mis en cause des vols de lignes avec un total de 10.437 morts, soit un mort pour 36.783 kilomètres. La comparaison des deux donne un ratio de 2,74, ce qui signifie qu’il y a 2.74 fois plus de morts sur les vols charters que les vols de lignes ».

Michel Ghesquière - redaction@tourmag.com

Lundi 23 Mai 2005 -
La Rédaction

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com