Loading




tourmagazine.fr



Notez
Vendredi 16 Février 2007 - 10:09

Les plus beaux jardins de France sur la toile !

Nouveau site internet LesplusbeauxjardinsdeFrance.com


Un nouveau site internet dédié à tous les passionnés de Jardins en France et à l'international, débarque sur la toile : LesplusbeauxjardinsdeFrance.com. Créé par les propriétaires de 7 magnifiques jardins, le site internet se destine en outre à récolter les candidatures de jardins répondant à un cahier des charges très strict.



Le Château de Breteuil
Le Château de Breteuil
Les propriétaires et gestionnaires des jardins de Chenonceau, de la Bambouseraie, de Breteuil, du Manoir d’Eyrignac, de Vaux le Vicomte, de Villandry, de la Villa Ephrussi de Rothschild, ont créé le site des ''Plus Beaux Jardins de France'' regroupé sous l'association du même nom.

Ces ''Sept Merveilles de France'' bénéficient d’une grande notoriété et sont ouverts ouverts à un large public, recommandés par tous les grands guides, parfaitement entretenus par des jardiniers professionnels, ouverts sept jours sur sept, au minimum de Pâques à la Toussaint et enfin, offrant un accueil de qualité garanti par une gestion privée ;

Cette dernière reste  un critère déterminant. Tous ces jardins sont en effet animés par leur propriétaire ou par des professionnels de l’accueil touristique.

Ce nouveau portail propose des visites virtuelles des différents jardins et précise l’ensemble des animations qu’ils organisent.

La vocation du site sera de proposer aux passionnés les fleurons du patrimoine des jardins, illustrer l’art du jardin dans sa modernité, échanger les expériences pour faire progresser l’accueil du public, éduquer le public et en particulier éveiller l’intérêt des jeunes et enfin, faire rayonner les jardins toute l’année au fil de nombreuses animations

Les Plus Beaux Jardins de France n’en sont qu’au début de leur aventure car ils sont appelés à accueillir tous les jardins en gestion privée répondant à un cahier des charges très strict (contacts

Le Château de Villandry
Le Château de Villandry
Tour d'horizon des ''Sept Merveilles de France''

La Bambouseraie de Générargues dans le Gard

Une forêt de bambous géants unique en Europe, avec des aménagements paysagers exceptionnels tels le Bambusarium, le labyrinthe végétal, le jardin aquatique, le village laotien, les magnifiques serres victoriennes. Fidèle à l’esprit de son créateur visionnaire et homme de cœur, Eugène Mazel, la Bambouseraie défend une approche à la fois humaine, botanique et culturelle de ce jardin dont la vocation est aussi de réunir et de rapprocher les hommes, de faciliter les rencontres, de croiser et de relier les savoirs et les passions.

Le Château de Breteuil, dans la Vallée de Chevreuse

Des châtaigniers plantés sous Louis XIV à l’actuelle création du «Jardin des Princes» comportant des plantes vivaces et des arbres fruitiers, Breteuil est l’illustration de cinq cents ans d’histoire des jardins de France. Les jardins composés au XVIIème siècle par Le Nôtre, autour du château Henri IV ont été réinventés vers 1895 par Henri et Achille Duchêne : ces grands architectes-paysagistes formés selon la grande tradition classique des jardins à la française ont su maîtriser parfaitement leur art de restaurateurs et de créateurs.

Les Marquis de Breteuil, dont trois furent ministres des Bourbon, habitent depuis plus de trois cents ans ce château de plaisance. Aujourd’hui leurs descendants continuent à restaurer et aménager le parc animant les innombrables promenades de personnages costumés sur le thème des contes de Perrault et ils viennent de créer un labyrinthe formé de 1000 buis.

Le Château de Chenonceau dans le Val de Loire

Construit sur la rivière, berceau de la Renaissance Française, le Château de Chenonceau, le Château des Dames, est l’un des monuments les plus aimés, les plus connus, les plus visités. Ses jardins à la Française, symbole du romantisme, sont le témoignage éclatant du goût et du raffinement de leurs inspiratrices : Diane de Poitiers et Catherine de Médicis.

Les jardins de Diane de Poitiers et de Catherine de Médicis sont  ornementés d’une multitude d’espèces rares, de centaines de rosiers grimpants et tige. Le Potager et la Ferme du XVIème siècle sont également réputés. Un labyrinthe planté de 2000 ifs et dessiné d’après un plan italien de 1720, est agrémenté en son centre d’une gloriette habillée d’osier vivant.

Jardin du Manoir d'Eyrignac, dans le Périgord Noir

A un jet de pierre de Sarlat, le Manoir et les jardins d’Eyrignac, monuments historiques sont dans la même famille de Patrick Sermadiras de Pouzols de Lile depuis plus de 500 ans. Ce jardin de verdure, au cœur d’un domaine de 200 hectares, se décline dans toutes le camaïeu de verts des ifs, buis, charmes et cyprès.

Ce sont les volumes des topiaires qui font toute l’intelligence d’Eyrignac :
sculptures végétales, chambres de verdure, broderies de buis, parterre à la française… La diversité des formes semble ne pas avoir de limite, tout en restant en harmonie avec les lignes architecturales du Manoir et le domaine naturel préservé de 200 hectares qui entoure cet écrin.

Ce jardin onirique semble brodé tel une tapisserie  de buis, d’ifs et de lierre qui débouche sur les haies et les cônes de l’allée des charmes.

Vaux le Vicomte, en Ile de France

De tous les jardins créés par André Le Nôtre, c’est celui de Vaux-le-Vicomte où l’on découvre le plus clairement la grammaire du jardin classique dont il déclina partout ailleurs les exercices et les variations.
Les terrasses qui entourent le château sont ornées de fleurs et de broderies de buis et les suivantes sont constituées de pelouses.

Ce programme végétal est agrémenté de surprises sous forme d’échappées latérales, d’illusions qui manipulent la vision et les distances. Et partout, de l’eau, en abondance, dormante ou jaillissante, totalisant aujourd’hui 9 ha répartis en 24 bassins (contre 40 en 1661)

Dans les sous-sols du château une exposition dédiée à l’œuvre de Le Nôtre recrée l’atmosphère d’un jardin à la française et permet aux visiteurs de découvrir les principales œuvres du paysagiste –jardinier qui ornent les environs de Paris.

L’exposition s’achève par une extraordinaire maquette interactive racontant  la création des jardins de Vaux, et soulignant les règles qui caractérisent l’œuvre de Le Nôtre.

Villandry, dans le Val de Loire

Villandry, le dernier des grands châteaux Renaissance bâti sur les bords de la Loire, est surtout connu pour ses jardins, répartis sur trois niveaux, qui allient esthétisme, diversité et harmonie. Le potager décoratif mêle fleurs et légumes, régularité du plan en damier et foisonnement des plantes.

Au fil des saisons, les cultures se succèdent proposant un tableau végétal en trois dimensions, toujours renouvelé. Dans le jardin d’ornement, les buis forment représentent des symboles musicaux mais aussi et surtout des cœurs, volutes, papillons, éventails… allégories de l’amour tendre, de l’amour passionné, de l’amour volage et de l’amour tragique. Le jardin d’eau quant à lui est le plus apaisant : le bassin y joue un rôle prépondérant ; le bruit des fontaines et les grands espaces de pelouse apportent calme et tranquillité au visiteur.

C’est le jardin le plus paisible qui soit, idéal pour se ressourcer ou… pour rêver ! L’ensemble du site est complété par le jardin des simples qui regroupe les plantes médicinales et culinaires et le labyrinthe de charmilles, où les enfants, comme les plus grands aiment à se perdre.

Villandry, le dernier des grands châteaux Renaissance bâti sur les bords de la Loire, est surtout connu pour ses jardins, répartis sur trois niveaux, qui allient esthétisme, diversité et harmonie. Le potager décoratif mêle fleurs et légumes, régularité du plan en damier et foisonnement des plantes. Au fil des saisons, les cultures se succèdent proposant un tableau végétal en trois dimensions, toujours renouvelé.

Dans le jardin d’ornement, les buis forment représentent des symboles musicaux mais aussi et surtout des cœurs, volutes, papillons, éventails… allégories de l’amour tendre, de l’amour passionné, de l’amour volage et de l’amour tragique. Le jardin d’eau quant à lui est le plus apaisant : le bassin y joue un rôle prépondérant ; le bruit des fontaines et les grands espaces de pelouse apportent calme et tranquillité au visiteur. C’est le jardin le plus paisible qui soit, idéal pour se ressourcer ou… pour rêver ! L’ensemble du site est complété par le jardin des simples qui regroupe les plantes médicinales et culinaires et le labyrinthe de charmilles, où les enfants, comme les plus grands aiment à se perdre.

Villa Ephrussi Rothschild à Saint-Jean- Cap-Ferrat

Ce véritable Palais, dominant sa péninsule, est l’un des plus beaux monuments historiques de la Côte-d’Azur. Lieu de villégiature de tout ce que l’Europe et l’Amérique du Nord compte de plus élégant et de plus fortuné, le Cap Ferrat est choisi en 1905 par la Baronne Ephrussi de Rothschild pour édifier une de ces "folies", inspirées des grandes demeures Renaissance de Venise et Florence.

La Villa est entourée par neuf magnifiques jardins à thèmes où le visiteur peut découvrir, au hasard de sa promenade, l'ordonnancement du jardin à la française, la végétation luxuriante des jardins espagnol et florentin, la richesse de la roseraie, les essences rares du jardin exotique ou les vestiges archéologique du jardin lapidaire. Aujourd’hui, la villa est le seul lieu historique de la Côte-d’Azur ouvert au public, témoignage de ces demeures des milliardaires qui, à la Belle Epoque, ont "créé" la Riviera.

Le Château de Chenonceau
Le Château de Chenonceau

Mardi 3 Avril 2007 - 16:07
A.L


News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com