Loading




tourmagazine.fr

Notez
Mardi 18 Janvier 2011 - 13:56

Les Pyrénées-Atlantiques : d'Espelette à Cambo-les-bains, les villages de la montagne basque


De la bastide d'Ainhoa aux piments d'Espelette en passant par Sare ou Cambo-les-Bains, petit tour des villages basques.



A Espelette, les piments sèchent le loin des façades - DR
A Espelette, les piments sèchent le loin des façades - DR
La bastide d’Ainhoa : photo souvenir assurée grâce aux nombreuses demeures des 17e et 18e siècles maintenues en état dans la bastide.

Façades de chaux blanche zébrées de colombages rouges, vastes porches des entrepôts de marchands et contrebandiers où s’abritaient aussi les pèlerins de Saint-Jacques, fronton de pelote en lisière de la petite église Notre-Dame de l’Assomption, décor de montagnes et d’alpages pentus, tout y est. Un fabricant de pain d’épice traditionnel vaut le détour par la Grande Rue.

Ne pas manquer, à 7km, le musée des Sorcières de Zugarramundi, retraçant un célèbre procès pour messes noires à l’époque d’Henri IV.


Les piments d’Espelette : les images de guirlandes de piments rouges séchant au soleil ont fait le tour du monde. Elles sont réelles.

Flâner dans le village d’Espelette, c’est se perdre dans des ruelles pentues bordées de maisons rouges et blanches, pour découvrir le château des barons d’Ezpeleta, et l’église à galeries typique de l’architecture locale.

Une AOC protège le piment rouge d’Espelette depuis 1999. La production a grimpé en flèche après cela et le légume coloré n’est plus seulement utilisé à des fins culinaires mais paramédicales et aromatiques.


Sare, l'un des plus beaux villages de France - DR
Sare, l'un des plus beaux villages de France - DR
Sare au cœur de la préhistoire : labellisé parmi les « plus beaux villages de France » pour son architecture basque traditionnelle protégée, Sare est aussi un haut-lieu de l’époque préhistorique et la grotte de Lezea ouverte au public récapitule avec dynamisme l’histoire du peuplement basque.

Mais le village est aussi une cité vivante et les animations y sont nombreuses. Les gourmands visitent le musée du Gâteau basque et se régalent après la démonstration du chef.

C’est à Sare que Pierre Loti, habitant alors Hendaye, a placé l’histoire de Ramuntcho, une histoire de contrebandiers qui fut un énorme succès d’édition.


Cambo-les-Bains, la ville des stars - DR
Cambo-les-Bains, la ville des stars - DR
Les thermes de Cambo-les-Bains : station thermale du début du 20e siècle, Cambo, outre la douceur de son cadre et de son climat, doit son renom aux célébrités qui l’ont adopté : Sarah Bernhardt, Anna de Noailles, et surtout Edmond Rostand qui y édifia la Villa Arnaga avec les droits de son Cyrano de Bergerac.


Une balade à faire en famille : depuis Cambo ou Espelette, rejoindre Itxassou, village au milieu des cerisiers dont l’église Saint-Fructueux abrite un beau retable espagnol, et où les enfants parcourent avec bonheur les allées de la Forêt des lapins, colline où sont élevés une centaine de races de lapins et de cochons d’Inde dans un panorama superbe.

Poursuivre vers le Pas de Roland où l’on pourra réciter la Chanson devant le rocher fendu par l’épée Durandal. Une boucle magnifique (20 km) sur des petites routes sinueuses entre vallées et forêts, vous ramènera à Itxassou en passant par le mont Urzumu et son panorama pyrénéen tous azimuts.

Mardi 18 Janvier 2011 - 13:56
Aline Pontallier

Le Guide Pyrénées-Atlantiques





RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com