Loading




tourmagazine.fr

Notez
Mardi 18 Janvier 2011 - 13:58

Les Pyrénées-Atlantiques : Bayonne pour capitale


Capitale économique du Pays Basque, Bayonne est une ville marchande depuis sa création, grâce à sa situation de carrefour entre gens de la montagne et marins commerçants, entre Adour et Nive, entre France et Espagne. La richesse de son histoire se lit au fil des balades à travers son patrimoine architectural, entre demeures à colombages et immeubles en pierre de taille qui la singularisent parmi les villes voisines.



La rue des remparts de Bayonne - DR
La rue des remparts de Bayonne - DR
Son histoire commence lorsque les Romains créent le camp de garnison de Lapurdum dont la muraille est encore visible de nos jours. Au Xe siècle, elle prend le nom de Baïona qui signifie bonne rivière en basque. Son port devient un des plus importants du duché d'Aquitaine.

Elle profite des relations privilégiées avec l’Angleterre au Moyen Âge et prospère pendant plusieurs siècles, construisant la cathédrale Sainte-Marie à son apogée. Elle devient française en 1451 et joue un rôle stratégique dans les conflits franco-espagnols.

Le bouleversement géologique qu’est le déplacement de l’Adour au 15e siècle, entraîne l’ensablement et le déclin du port qui sera toutefois réhabilité à grands renforts de travaux gigantesques et permettra la création de chantiers navals.

Le centre ville historique est contenu dans les remparts que Vauban érige après la signature de la paix avec l’Espagne en 1659. De nombreuses visites proposées par l'Office de Tourisme, permettent de découvrir Bayonne selon des cibles thématiques :
Les remparts de Bayonne "sans dessus dessous"
Le Vieux Bayonne (Grand Bayonne)
Le Petit Bayonne, entre Moyen Age et modernité
Saint-Esprit, un quartier ouvert sur l'Adour
Vélo'découverte, de Bayonne à l'embouchure de l'Adour
Jeu de piste dans le Grand Bayonne (en famile)
 
Depuis plusieurs années, la ville s’applique à réduire la circulation automobile dans son centre. Des navettes électriques gratuites desservent les sites incontournables tous les jours de 7h30 à 19h30 (sauf dimanches et jours fériés). Et des vélos gratuits (pour une journée maximum) sont disponibles pour parcourir les 40 km de pistes cyclables aujourd'hui praticables.

Visiter Bayonne en se promenant

Les quai de la Nive à Bayonne - DR
Les quai de la Nive à Bayonne - DR
Promenade dans le centre ville : Le musée basque et de l’Histoire de Bayonne et un incontournable d’une visite bayonnaise. Situé dans la maison de marchands Dagourette sur le quai des corsaires, il réunit des collections mises en scène de façon très ludique et dynamique. Quinze sections thématiques détaillent l’ensemble de la société basque, ses coutumes, ses rites et son histoire.

Non loin de là, le musée Bonnat expose plus de 5000 œuvres de l’artiste local (1833-1922) et de ses collections. Rubens, Delacroix, Degas et de nombreux maîtres espagnols comme Murillo, Goya ou El Greco sont exposés par roulement.

Pour les amateurs, le trinquet Saint-André est un jeu de paume du 17e siècle où ont lieu des compétitions de pala à main nue d’octobre à juin.

De l’autre côté de la Nive, la balade s’articule autour de la cathédrale Sainte-Marie, bâtie du 13e au 16e dans le style gothique des églises du nord. Au sud, les vestiges du cloître donnent sur la place Montaut, ses vieilles ruelles et ses habitations anciennes ; et au nord le médiéval Château-Vieux et le jardin botanique aux accents japonais.

Sur la rive droite de l’Adour, au pied de la citadelle, le quartier Saint-Esprit concentre différents styles architecturaux, depuis la collégiale romane très remaniée au fil des siècles, à la synagogue néoclassique rappelant l’installation des juifs dans ce quartier après avoir fui l’Espagne.

Ce sont eux qui implantèrent ici les premières fabriques de chocolat. Humez l’histoire de ce dernier dans l’Atelier du chocolat, où parcours didactique et dégustation permettent de tout savoir sur cette gourmandise relativement récente en France.

La Route des Cimes : 25km de Bayonne à Hasparren, tronçon en altitude de la voie voulue par Napoléon pour relier la côte à Saint-Jean-Pied-de-Port par les cimes. Vues imprenables sur la mer et la montagne et sensations garanties.

Mardi 18 Janvier 2011 - 13:58
Aline Pontallier

Le Guide Pyrénées-Atlantiques





RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com