Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mercredi 2 Juillet 2008 - 15:36

Les Français partiront moins loin, moins longtemps et moins souvent

Etude Institut des Voyages de Voyages-sncf.com réalisée en juin


Quelques jours avant les grands départs en vacances, Voyages-sncf.com révèle les résultats d'une étude Institut des Voyages sur les habitudes de vacances des Français. Cet été, c'est sans appel, avec la baisse du pouvoir d'achat et la hausse du prix du carburant, ces derniers partiront moins loin, moins longtemps et moins souvent.



Les Français partiront moins loin, moins longtemps et moins souvent
Moins loin, moins longtemps et moins souvent cet été... C'est ce que révèle l'étude Institut des Voyages de Voyages-sncf.com menée en juin dernier auprès de 1680 personnes interrogées sur leurs habitude de vacances.

En effet, si on s’intéresse à la destination (en terme de distance), à la fréquence et à la durée des vacances prévues en été 2008, on constate que 63% des personnes interrogées envisagent une "réduction" d’au moins un de ces trois points. C’est plus particulièrement le cas des CSP- avec 69%.

C’est la fréquence qui sera la plus touchée : 44% envisagent de partir « moins souvent » qu’en 2008, contre 37% pour « moins loin » et 35% pour « moins longtemps ». Le niveau de prestation (type d'hébergement, nombre d'étoiles…) sera également fortement affecté puisque un tiers des personnes interrogées envisage une baisse de ce dernier.

Où les Français résideront-ils pendant leurs vacances ?

69% des personnes qui ont l’intention de partir au moins une semaine pendant l’été 2008, résideront chez des amis ou dans la famille même si un quart préfèreront l’hôtel (24%).

Les autres modes de résidence (résidence secondaire, camping, club, gîte…) sont bien moins cités (entre 10% en 15%).

Pour y aller, la voiture reste le moyen de transport le plus utilisé (61%) devant le train (43%) et l’avion (36%), même si l’augmentation du prix de l’essence aura également un rôle important.

Sur ce sujet, 48% des personnes interrogées estiment que l’augmentation du prix de l’essence va avoir une incidence sur leur choix de mode de transport pour les vacances d’été. Dans ce sens, les 18-34 ans seront plus nombreux à choisir le train (59%) que la voiture (54%).

Les habitudes de consommation changent

Une très grande majorité des personnes interrogées déclarent avoir changé leurs habitudes de consommation par rapport à 2007 : ils sont en effet 82% à répondre positivement à la question « Le contexte économique dit 'morose' et la hausse des prix ont-ils des répercussions sur vos postes de dépenses en 2008? ».

Même, s’il de s’agit pour la plupart d’entre eux que d’un léger changement (53%), ils sont tout de même plus d’un quart (29%) à déclarer avoir "fortement changé leurs habitudes de consommation par rapport à 2007". Cette tendance est encore plus forte pour les CSP- et les Inactifs (respectivement 34% et 32% contre 23% pour les CSP+).

Pour les inactifs à la recherche d’un premier emploi qui sont 63% à déclarer avoir «fortement changé leurs habitudes de consommation par rapport à 2007».

Lorsque l’on rentre dans le détail des postes de dépense d’un foyer, on constate qu’ils sont tous impactés par des changements d’habitudes de consommation.

En effet, chacun des 5 postes proposés aux interrogés (alimentation, équipements techniques, habillement, maison, vacances) est cité par 50% à 60% des personnes. Ce sont les 25-34 ans et les 35-44 ans (respectivement 60% et 57%, contre 53% en moyenne) qui évoquent le plus les voyages.

Les femmes évoquent plus particulièrement l’habillement (68%) et les hommes, les équipements techniques (66%). Quant aux CSP-, c’est surtout l’alimentation qui est concernée (61% contre 51% pour les CSP+).

Source : Etude de l’institut des Voyages de Voyages-sncf.com, juin 2008

Mardi 8 Juillet 2008 - 09:42
Rédaction (A.L)

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com