Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 9 Juillet 2012 - 14:44

Le Top 5 des œuvres de Renzo Piano, l’architecte du Shard

Idées de visites avant l'ouverture de l'éclat de verre au public en 2013


Talentueux et éclectique architecte italien, Renzo Piano revient sur le devant de la scène avec l’inauguration du plus haut gratte-ciel européen, le Shard, dont la longue silhouette de verre se déploie sur la rive Sud de la Tamise, non loin de la Tour de Londres. A cette occasion, TourMagazine.fr vous propose un tour d’horizon de cinq grandes œuvres visitables de l'architecte.



Dernière oeuvre de Renzo Piano, le Shard de Londres a été inauguré le 5 juillet 2012 / ©Sellar
Dernière oeuvre de Renzo Piano, le Shard de Londres a été inauguré le 5 juillet 2012 / ©Sellar
Né en 1937 à Gênes, Renzo Piano semblait déjà avoir un destin tout tracé vers l’architecture.

Un nom tout d’abord, Piano signifiant "étage", comme les 72 du Shard récemment consacré plus haut gratte-ciel d’Europe lors de son inauguration le 5 juillet 2012.

Un entourage influent ensuite, puisque de nombreux membres de sa famille sont constructeurs, parmi lesquels son père.

Le jeune Renzo tombe immédiatement amoureux du bâti et oriente ses études dans cette direction lors de son passage à l’école polytechnique de Milan, d’où il sort diplômé en 1964.

48 ans et des dizaines de réalisations plus tard, Monsieur Piano est devenu grand, glanant en 1998 le prix Pritzker, souvent considéré par les professionnels du secteur comme le "Nobel" de l’architecture, qui lui est remis à la Maison Blanche.

Son œuvre est vaste et variée, mêlant différents styles et fonctions, dont de multiples édifices à vocation culturelle. La rédaction de TourMagazine.fr vous propose de revenir sur cinq pièces majeures de l’architecte à découvrir si par chance vous passez non loin de là.

Centre Georges Pompidou à Paris

Achevé en 1977, le Centre Pompidou est le 8ème musée le plus visité au monde / ©Paris Tourist Office - Amélie Dupont
Achevé en 1977, le Centre Pompidou est le 8ème musée le plus visité au monde / ©Paris Tourist Office - Amélie Dupont
Un des premiers bâtiments signés Renzo Piano, en collaboration avec le britannique Richard Rogers.

Inauguré en 1977, son architecture contemporaine postmoderne détonne au sein du quartier du Marais. La forme de l’escalier qui orne la façade donnant sur la piazza rappelle la volonté de ces concepteurs de créer un "diagramme spatial", hommage à l’art et à la culture que le Centre met en lumière.

5ème lieu culturel le plus vu à Paris et 8ème musée le plus visité au monde selon The Art Newspaper, les 100 000 m² du Centre Pompidou offre une collection de 60 000 œuvres provenant de nombreux arts, de la peinture au cinéma en passant par le design et les arts graphiques, mais aussi une vue panoramique sur la capitale.

Outre les collections permanentes, le Centre Pompidou accueille également des expositions temporaires et dispose d’un agenda fourni de spectacles et autres représentations, tantôt liées au monde du cinéma ou du théâtre, tantôt à celui de la danse.

Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 11h à 21h.
Entrée adulte à 13€ pour le musée et ses expositions.

Centre National de la Science et de la Technologie (NEMO) à Amsterdam

Dans le port d'Amsterdam, la terrasse panoramique du NEMO permet aux vigies en herbe de scruter la ville / ©DigiDaan
Dans le port d'Amsterdam, la terrasse panoramique du NEMO permet aux vigies en herbe de scruter la ville / ©DigiDaan
Achevé en 1997, l’imposante apparence de proue de paquebot du NEMO surplombe un tunnel à l’extrémité d’une étroite bande de terre dans le port amstellodamois.

Au sommet de cet édifice, Piano propose une nouvelle fois un point de vue sur la ville. Une terrasse qu’Amsterdam avait selon lui encore plus besoin que n’importe quelle autre métropole, étant donné le faible relief néerlandais.

Le NEMO rend par ailleurs hommage à son architecte grâce à un café qui porte son nom et dans lequel il est possible de se restaurer après la visite des lieux.

Centre scientifique et technologique, le NEMO offre à ses visiteurs une croisière ludique à travers ces domaines. Les expositions temporaires permettent aux curieux d’en savoir plus sur une multitude de sujets, tels le fonctionnement des satellites, la construction des ponts, les dessous de l’électricité ou même, plus insolite, ce à quoi vous ressemblerez dans 30 ans !

Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 10h à 17h.
Entrée pour les plus de 3 ans à 13,50€ pour tout le musée (l’accès à la terrasse est libre).

Centre Culturel Jean-Marie Tjibaou à Nouméa

Les "huttes" du Centre Culturel Tjibaou s'élèvent face au front de mer pacifique / Capture d'écran
Les "huttes" du Centre Culturel Tjibaou s'élèvent face au front de mer pacifique / Capture d'écran
En Nouvelle-Calédonie, Renzo Piano avait pour mission de bâtir un complexe dédié à la culture kanak. Et le résultat se montre une nouvelle fois à la hauteur des ambitions fixées.

Construit derrière l’aéroport Magenta de Nouméa, en bordure d’océan, les dix pavillons du complexe se fondent à merveille dans l’exotique décor néo-calédonien et pour cause : chaque bâtiment, haut de 20 à 28 mètres, s’inspire du design des huttes traditionnelles.

L’inauguration de cette ligne d’édifices a eu lieu le 4 mai 1998. Les « huttes » sont regroupées en villages thématiques, et l’ensemble du Centre Culturel Tjibaou comporte aussi bien un centre d’art, un musée, des salles de spectacles ou encore une bibliothèque.

Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 9h à 17h (visites guidées jusqu’à 14h30).
Entrée adulte à 500 francs (environ 5€), gratuit pour les mineurs, séniors et étudiants.

Potsdamer Platz à Berlin

Longtemps délaissée, la Potsdamer Platz fait aujourd'hui partie des fers de lance de la culture berlinoise / ©Vincent Mosch
Longtemps délaissée, la Potsdamer Platz fait aujourd'hui partie des fers de lance de la culture berlinoise / ©Vincent Mosch
Pas de musée pour Piano à Berlin, mais un large chantier tout de même.

Au sein d’une ville que tout le monde sait marquée par l’histoire, la Potsdamer Platz faisait figure de balafre.

Rayé de la carte successivement par les bombardements et le Mur de la Honte, l’axe reliant la Potsdamer Platz à la Porte de Brandebourg méritait d’être reconsidéré, au point d’être aujourd’hui un des quartiers les plus actifs de la capitale allemande depuis l’achèvement des travaux en 2000.

Parmi les 18 nouveaux immeubles, 8 ont été conçus par l’architecte italien, directeur général des travaux, et dont la participation se retrouve à nouveau grâce à une piazza centrale, l’actuelle Marlene Dietrich Platz.

A son actif, hôtels, casinos, restaurants et cinéma, le tout dans une architecture mixant les styles industriels et contemporains, en concordance avec l’image artistique et alternative de Berlin.

Au milieu de cette forêt de buildings, l’ensemble coloré de la Linkstrasse rappelle immanquablement le Centre Pompidou.

Rien de surprenant puisque l’auteur de ce bâtiment n’est autre que Richard Rogers, le partenaire de Renzo Piano dans la construction de l’édifice parisien.

Zentrum Paul Klee à Berne

Le Centre Paul Klee et ses trois "collines" d'acier épousant le paysage helvète / ©Erwin Schenk
Le Centre Paul Klee et ses trois "collines" d'acier épousant le paysage helvète / ©Erwin Schenk
A la vue du bâtiment, nul besoin d’être devin pour savoir où Piano a puisé son inspiration. Dans un pays aussi vallonné que la Suisse, les trois collines d’acier du Centre Paul Klee prolongent parfaitement le décor.

Trois collines mettant en lumière les trois spécialités de l’artiste bernois, soit la peinture, la musique et la poésie, dans un complexe légèrement excentré du centre-ville de Berne, au caractère très médiéval.

En plus de retracer la vie et l’œuvre de Paul Klee, le musée propose aussi des expositions temporaires et des visites guidées de médiation de l’art et de l’architecture. Chaque troisième dimanche du mois à 14h, celles-ci sont par ailleurs effectuées en français.

Seulement en allemand cette fois-ci, et tous les dimanches à 11h, une visite est même consacrée à faire le lien entre Paul Klee et Renzo Piano au travers des similitudes entre le talent des deux hommes.

Ouvert tous les jours sauf le lundi de 10h à 17h.
Entrée adulte à 20 CHF (environ 17€).

Lundi 9 Juillet 2012 - 14:44
Benjamin VIDAL



Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com