Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 26 Septembre 2005 - 15:58

Le Moulin Rouge tourne les ailes de la ''Féerie''

La nouvelle revue du cabaret


Plumes, strass et paillettes...le moulin Rouge a toujours présenté aux spectateurs de somptueuses revues. Célèbre dans le monde pour son French Cancan, immortalisé par Henri de Toulouse-lautrec, le Moulin Rouge tourne ses ailes depuis 1889. Aujourd'hui, après le Quadrille de la Goulue et de Valentin-le-Désossé aux Redoutes et Opérettes... Le cabaret revient avec Féerie, conçue par Doris Haug et Ruggero Angeletti, metteurs en scène
depuis 1961 des revues les plus célèbres du cabaret.



60 Doriss ont été recrutées dans le Monde entier pour réaliser cette revue - Crédit photo : J.Habas
60 Doriss ont été recrutées dans le Monde entier pour réaliser cette revue - Crédit photo : J.Habas
Sur une chorégraphie de Bill Goodson, Féérie se compose d'une troupe de 100 artistes, dont 60 Doriss recrutées dans le monde entier, de 1000 costumes de plumes, de strass et de paillettes créés par Corrado Colabucci et réalisés dans les ateliers parisiens les plus renommés (pour l'anecdote, 500 paires de chaussures ont été faites sur mesure de la pointure 36 à 47), de décors somptueux aux couleurs chatoyantes et aux dessins uniques conçus par Gaetano Castelli et fabriqués par des artistes italiens... sur une musique originale créée par Pierre Porte, enregistrée par 80 musiciens et 60 choristes.

La Féerie des scènes

La revue se compose de 4 tableaux conçus pour faire rêver. Le premier ''Le Moulin Rouge, aujourd'hui et hier, le Moulin Rouge, toujours'' entraîne les spectateurs dans le ''Jardin'' du cabaret pour découvrir la ''Féerie'' des lieux. Nostalgie garantie !

Ensuite en route pour le bateau pirate de ''Sandokan'' ancré en Indonésie. A terre, on y croise des prêtresses, une gorgone dans son temple aux serpents, des femmes bijoux...Sandokan pourra t-il offrir ses trésors à la femme de ses rêves ou assistera t-on au sacrifice de l'amour?

Hommage aux femmes de Paris

Puis, changement total de décor par un détour au cirque. Avec sa troupe de clown, de soeurs siamoises, de clowns, de drôles d'animaux sauvages, le tableau tout en couleur se termine par la grande parade des Doriss Girls et des Doriss Dancers.

Enfin, le Moulin Rouge rendra hommage aux femmes de Paris à travers le temps : le 14 juillet, la Libération de Paris..le tout sur un air de Java ou de Boogie sans oublier l'incontournable French Cancan.

Tarifs valables jusqu'au 31 mars 2007
Soirée Dîner spectacle à 19h (menu élaboré par le Chef étoilé Laurent Tarridec, accompagné ½ champagne)
Dîner French Cancan et Revue : 140 euros
Dîner Toulouse-Lautrec et Revue : 155 euros
Dîner Belle Epoque et Revue : 170 euros

Soirée spectacle
Revue et ½ champagne à 21h : 97 euros
Revue et ½ champagne à 23h : 87 euros
Renseignements et réservations :


Moulin Rouge
82,boulevard de Clichy
75018 – Paris
Tél : 33 (0)1 53 09 82 82
Fax : 33 (0)1 42 23 02 00
www.moulin-rouge.com

Du quadrille au French Cancan : il n'y a qu'un pas

''Nini Pattes en l'air'', l'une des premières à avoir ''french-cancaner'' sur la scène du Moulin Rouge
''Nini Pattes en l'air'', l'une des premières à avoir ''french-cancaner'' sur la scène du Moulin Rouge
En 1889, le Moulin Rouge ouvre ses portes et accueille pour la première fois sur scène des jeunes filles qui exécutent une danse pas comme les autres : le Quadrille. Des figures révolutionnaires, des frous-frous, des cris, un rythme endiablé,... des jupes qui se soulèvent pour montrer les jambes des jeunes danseuses et sui dévoilent leurs culottes.

Souvent ''amateurs'', ces danseuses pratiquaient les métiers de lavandière, de lingère, de blanchisseuse, de couturière et se transformaient, le soir venu en danseuses de Quadrille.
Cette nouvelle danse est un succès immédiat et attire immédiatement une foule de personnages tous différents : des bourgeois, des princes, des artistes, des écrivains, venus s'encainailler !

Le Cancan, cette drôle de danse qui fait du bruit

Deux ans plus tard, le quadrille est toujours en vogue et dépasse l'hexagone. Un anglais, Charles Morton décide de changer le nom de cette danse et la baptise French Cancan, ''une drôle de danse qui fait du bruit et qui vient de France''. Des danseuses aux noms évocateurs resteront célèbres : la Goulue, égérie de Toulouse-Lautrec, Nini Pattes en l'air, Grille d'Egout, la Môme Fromage...

Et ne danse pas le French Cancan qui veut ! Cette danse demande des qualités artistiques et physiques particulières. Un entraînement de 5 semaines est éxigé pour toute nouvelle danseuse..

Jeudi 29 Septembre 2005 - 16:01
Redaction (AL) - redaction@tourmag.com


Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com