Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 7 Septembre 2009 - 08:14

La randonnée sans chaussure, quel pied !


Déchaussez-vous, c'est la grande tendance de cet été. Venu tout droit d'Allemagne et de Suisse, le concept des sentiers à pratiquer pieds nus séduit de plus en plus.



Marcher pieds nus stimule la voûte plantaire / D.R.
Marcher pieds nus stimule la voûte plantaire / D.R.
Encadrées sur un ou deux kilomètres ou carrément en forêt avec un guide, les randonnées sans chaussure stimulent les sens et permettent de redécouvrir la nature.

L'expérience est toute simple : l’herbe se fait tendre sous les pas, chatouille lorsqu’elle s’enfile entre les orteils.

Les cailloux s’évitent facilement ou massent délicatement la plante. Quant à la mousse, elle devient un tapis sensuel sous le talon. "Exquis", "Magique", "Un retour en enfance"... s'exclament tous ceux qui osent la tester. Ils n'en reviennent pas, ils apprécient... la randonnée sans chaussure : retrouver le plaisir simple de marcher pieds nus.

"Les participants sont enchantés. Beaucoup sont étonnés à quel point il est agréable de marcher dans l'herbe ou la boue", souligne Corine Estoppey, guide de moyenne montagne et spécialiste des randonnées pieds nus dans le Jura suisse.

Se déchausser a un côté ludique et en France certains l'ont bien compris. Les sentiers pieds nus se multiplient. Dans les Vosges, en Alsace, en Dordogne, tous ont leur particularité et proposent sur un parcours délimité et protégé pour s'initier en toute tranquillité.

De la sciure au bambous en passant par la boue ou encore les pierres, sur quelques kilomètres, les sentiers alternent les matériaux pour faire découvrir des sensations très différentes à nos pieds.

"Au début, les gens sont un peu inquiets, puis ils se laissent aller et ressentent des sensations inédites, un certain bien-être", commente Denis Duchêne, de la Ferme Aventure, le seul parc aventure français entièrement dédié à cette tendance. Les enfants adorent mais les parents aussi.

Ce nouveau concept nous arrive tout droit de nos voisins allemands et suisses. Décomplexés depuis plus de dix ans, ils ont compris le bien-fait de la marche pieds nus. "Cela soulage la colonne vertébrale tout en renforçant le système immunitaire", explique t-on du côté suisse.

"Les pieds reprennent leur forme naturelle"

Les podologues s'accordent sur le point que ce type de marche stimule les zones réflexes et muscle les pieds. "Plus musclés, nos pieds remplissent mieux leur rôle de stabilisateur pour tout le corps. Ils reprennent leur forme naturelle", ajoute la guide suisse. Les pressions dues aux chaussures disparaissent, il n'existe donc plus de risque de cloques, de frottement entre les doigts de pieds, de durillon, etc.

Autre vertu pour Corine Estoppey : "Lors de la marche pieds nus, la marche est plus souple. Les chocs transmis au dos sont fortement atténués par les pieds. Une marche qui compense automatiquement les irrégularités du sol diminue les risques de traumatismes". Du coup, genoux et colonne vertébrale sont soulagés.

Alors pourquoi ne pas s'y mettre tout de suite ? "Il faut commencer petit à petit, tout d’abord quelques minutes, puis un peu plus longtemps. On évite ainsi les courbatures et les inflammations. La peau devient elle aussi peu à peu plus résistante", conseille Esther Bürgi, masseuse diplômée et adepte suisse. Surtout ne pas se précipiter et pour les personnes diabétiques renoncer absolument.

Selon les spécialistes, cette activité doit également rester occasionnelle. "Je déconseille de marcher pieds nus en ville ou sur des terrains plats et dur, comme le carrelage ou le parquet pour des raisons d'hygiène. La peau est perméable et des produits néfastes peuvent s'introduire dans le corps", explique Corine Estoppey. Mais aussi pour des raisons de santé. "Marcher sur un sol dur et plat provoque des chocs qui sont transmis à la colonne vertébrale", ajoute la guide suisse.

Petit bémol à cette nouvelle tendance : les premiers kilomètres sont plutôt effectués les yeux rivés sur le sol. Objectif : éviter les cailloux, les insectes ou tout autre chose indélicate. Mais après les premières inquiétudes surpassées, les adeptes assurent que "le bonheur est aussi sur le chemin".
Chaque point de la voûte plantaire correspond à un point de notre organisme / D.R.
Chaque point de la voûte plantaire correspond à un point de notre organisme / D.R.

NOTRE COUP DE COEUR RANDONNEE

La randonnée sans chaussure, quel pied !
S'initier à la randonnée pieds nus dans le Jura suisse

Encore intimiste en France, la randonnée sans chaussure existe déjà depuis quelques années en Suisse. Corine Estoppey, guide de moyenne montagne dans le Jura suisse, propose de s'initier à cette nouvelle tendance intelligemment. "Il y a plusieurs étapes prévues pour des jeux et des animations qui permettent aux participants d'oublier qu'ils ont peur de se faire mal aux pieds et de découvrir la nature", commente la guide suisse. Mais pas seulement. Elle prévoit aussi tout au long de la balade des petites haltes improvisées pour présenter certaines plantes. Et pour clore la balade sur une note sucrée, une petite dégustation de produits maison à base de plantes sauvages est également organisée.

Pour plus d'information : visitez son site Internet Voyagenature

NOTRE SELECTION DE SENTIERS

La randonnée sans chaussure, quel pied !
1 - Dans les Vosges, un parc d'aventure entièrement pieds nus

Ouvert depuis deux ans, ce parcours a été le premier à voir le jour en France. Et ce n'est pas seulement un sentier mais un parc d'aventure à parcourir entièrement pieds nus. Le parcours sensoriel s'étale sur 2 km. Les aventuriers passent sur un pont suspendu immergé, puis dans la boue, sur des graviers de toute taille, ou encore dans la sciure. Au fil de la promenade, les matériaux varient beaucoup et par thème.

L'originalité : A côté du parcours, les visiteurs peuvent découvrir sept labyrinthes à découvrir pieds nus, bien sûr. Celui des cinq sens vous titille les narines, les mains, les pieds, l'ouïe, les yeux et les papilles.

Le plus : Un parc pour la famille. Tout au long du sentier, le public découvre des jeux pour petits ou pour grands. Chacun à son tour, tous les membres de la famille sont mis à contribution.

Le moins : S'il y a une douchette pour se rincer les pieds à la fin de l'aventure, il faut prévoir une serviette pour s'essuyer !

L'adresse : La Ferme Aventure, 15 côte de hardémont, La Chapelle-aux-Bois (88). Contact : 03 29 30 11 79. Ouvert tous les jours de 10 heures à 19 heures jusqu'au 30 août inclus. Entrée : 8 euros, gratuit pour les enfants de moins de 1 mètre.

La randonnée sans chaussure, quel pied !
2 - Réveillez vos pieds en terre de Brocéliande

Ici, les visiteurs laissent leurs chaussures sous le toit en chaume. Sur un tracé d'un kilomètre, quarante-cinq matériaux ou textures différentes, inspirés des jardins traversés, sont à ressentir... cosses de sarrasin, caoutchouc, quartz, sable, coquillages, marbre, ardoises, sans oublier le pont de singe, le passage dans la boue, ou le brumisateur surprises! Les matériaux changent tous les 10 mètres. Cela donne des expériences inédites !

L'originalité : Le parcours fait partie des jardins d’un Établissement et Service d’aide par le travail (ce que l’on appelait les C.A.T. auparavant), pour personnes handicapées. Ce sont des jardiniers et des agents d'accueil un peu différents, mais tout à fait compétents.

Le plus : Le sentier est situé au milieu d'un parc floral de qualité. Des aires de jeux ponctuent le parcours, pour le plus grand plaisir des petits. A découvrir aussi, le labyrinthe de dahlias.

Le moins : L'entrée du parc est payante : 6,5 euros/adulte, 3 euros/enfant à partir de 6 ans, ou 15 euros/famille.

L'adresse : Jardins de Brocéliande, route des mesnils, Bréal-sous-Montfort (35). Contact : 02 99 60 08 04. Ouvert tous les jours en juillet et août de 10h30 à 19h sans interruption.

La randonnée sans chaussure, quel pied !
3 - En Alsace, la forêt s'ouvre sous vos pieds

On s'y promène sans chaussures pour un trajet de 1,2km sur le sol naturel de la forêt environnante et toute une variété de matériaux : sable, gravier, gravillons, pierres, dalles, bois, écorces, cônes de sapin etc. L'espace d'accueil intégrera une consigne pour les chaussures et un point d'eau pour se laver les pieds au retour de la promenade nu-pieds.

L'originalité : Le parcours se trouve en pleine forêt. Les sens sont en éveil. Marcher pieds nus en forêt devient une expérience inédite, elle est renforcée par l'odeur des arbres fraichement mouillés au petit matin ou les bruits des animaux sauvages.

Le plus : De nombreux ateliers ludiques, sensitifs et pédagogiques jalonnent le parcours : jeux d'équilibre, d'adresse, de découverte de la nature, de stimulation sensorielle.

Le moins : Le sentier n'ouvrira qu'à partir du 30 juillet 2009, les curieux devront patienter un peu.

L'adresse : Sentier Pieds nus du Lac Blanc, Station 1200, ORBEY (68). Contact : 03 89 71 28 72. Ouvert tous les jours de 10 heures à 17 heures, dernier départ. La promenade dure entre 1h30 et 2h30. Entrée : 5 euros/adulte, 3,50 euros/enfant ou 13 euros/famille.

La randonnée sans chaussure, quel pied !
4 - En Dordogne, cultivez vos pieds

Ouvert depuis le 6 mai dernier, le sentier se situe à l'entrée du centre culturel François-Mitterrand. Il est composé de deux parties. Bambous, eau, billes d'argile, paille... en tout ce sont plus d'une vingtaine de matériaux différents qui ont été utilisés.

L'originalité : Le sentier a été créé au printemps 2009 par trois étudiants de l'IUT de Périgueux-Bordeaux, filière touristique, dans le cadre de leur cursus.

Le plus : Il est accessible gratuitement de 8 heures à 18 heures et est situé à proximité de jardins éphémères réalisés par le Pôle paysages et espaces verts du conseil général de la Dordogne.

Le moins : Le parcours ne s'étale que sur une soixantaine de mètres.

L'adresse : Espace culturel François Mitterrand, 2 place Hoche, Périgueux (24). Contact : 05 53 06 40 00. Entrée gratuite.

Attention, personnes à risques, renoncez

Si la marche à pieds nus dans les pâquerettes est un véritable délice pour la plupart des personnes en bonne santé, elle peut devenir dangereuse pour les marcheurs ayant des problèmes artériels, les personnes souffrant d’immunodépression et les diabétiques notamment.
Le diabète, par exemple, diminue la sensibilité des pieds. C’est ainsi qu’une blessure, même insignifiante, pourrait passer inaperçue et s’infecter.

Mardi 19 Avril 2011 - 15:48
C. Ex.



Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com