L’art de vivre en Norvège




Un voyage à travers les quatre saisons

La Norvège possède quatre saisons bien distinctes, qui possèdent toutes un charme particulier. Le meilleur moment pour visiter le pays reste bien entendu la belle saison, de juin à août, mais l’intersaison peut offrir de belles surprises aux voyageurs qui tenteront l’aventure. Pour bien choisir, voici un petit tour de ce que la nature offre pour chaque saison dans chaque région.

Le printemps, d’avril à mai, est la saison la plus courte. Au sud, les fleurs commencent à éclore et la fonte des neiges donne naissance à de nombreuses cascades. C’est le moment idéal pour une descente en kayak. L’euphorie du retour des beaux jours commencent à se faire sentir parmi la population. Au nord, c’est tout juste la fin de l’hiver. Jusqu’au 30 avril, on peut encore y faire de la motoneige et du chien de traîneau.

L’été, de juin à mi-août, est bien entendu la saison la plus chaude. Au nord, on peut admirer le soleil de minuit, qui ne disparaîtra plus de la ligne d’horizon avant de longues semaines. Au sud, le soleil se couche toujours, mais tardivement. La luminosité reste incroyable. C’est également l’époque de la baignade dans la riviera norvégienne. Car même si l’eau des fjords reste fraîche, la température peut monter jusqu’à 30° et donner une furieuse envie de plonger se rafraîchir.

L’automne déroule ses belles couleurs de la fin du mois d’août à novembre. C’est une période propice aux courts séjours dans une ville du sud. Les régions montagneuses, parées de leurs belles couleurs fauves, sont un lieu magique pour les randonneurs. En septembre, quelques beaux circuits parcourent les fjords à la végétation dorée.

Enfin l’hiver déploie son manteau neigeux de novembre jusqu’à mars. Malgré leur latitude, les côtes norvégiennes ne sont jamais gelées, notamment grâce au Gulf Stream. La nuit polaire s’installe dans le nord du pays, le moment des aurores boréales. On peut s’embarquer sur le Hurtigruten pour rejoindre le Cap Nord et admirer ces phénomènes naturels exceptionnels. C’est aussi l’époque du ski alpin dans les montagnes du sud.

Une gastronomie en plein développement

Credits: Johan Wildhagen / Innovation Norway
Credits: Johan Wildhagen / Innovation Norway
Aller dîner au restaurant est une activité très récente pour les norvégiens. Si on s’invite facilement à la maison, sortir prendre son repas à l’extérieur est une coutume apparue tardivement. Pour mesurer le chemin parcouru, il faut rappeler qu’autrefois, il n’existait presque pas de restaurants indépendants. La plupart d’entre eux étant situés dans les hôtels.
Aujourd’hui, beaucoup d’efforts ont été entrepris pour créer une véritable gastronomie nationale. A la base, la cuisine locale est plutôt familiale, composée de plats consistants pour survivre aux longs mois d’hiver. Si les fruits et les légumes sont peu utilisés du fait du climat, on trouve en revanche de nombreuses espèces de poissons sur les tables du pays. La Norvège est d’ailleurs l’un des principaux exportateurs de poissons du monde. Dans l’eau glacée et pure de ses rivières et ses fjords frétillent des saumons, généralement servis fumé ou mariné, mais aussi des cabillauds ou de la morue, des crabes ou des langoustes. Pour la viande, le bœuf est peu répandu, car totalement importé et donc cher. Par contre, de nombreux élevages de rennes produisent du gibier en quantité nécessaire pour satisfaire les appétits des carnivores. La viande d’élan, très forte et goûteuse, se trouve dans tous les supermarchés, tout comme la viande de mouton. Pour accompagner les plats, on trouve beaucoup de pommes de terre et de champignons, mais également des fruits et baies sauvages.
Depuis 2009, un parcours gastronomique « matruta » a été mis en place dans la région de Sogn og Fjordane, entre Lom et Gaupne. Ce parcours suit 12 points culinaires sur la route 55, destinés à promouvoir la gastronomie locale dans des lieux conviviaux.

Autrefois, les Norvégiens n’avaient pas l’habitude de prendre des entrées. Ils ne mangeaient qu’un plat principal, aux portions très généreuses. Le pain est un aliment européen qui est apparu tardivement sur les tables norvégiennes. A la base, les plats étaient généralement servis avec des pommes terre, qu’on utilisait pour saucer.
Enfin, notez que la nourriture est plus chère qu’en France. Un plat dans un restaurant classique à Oslo coutera environ 20€.

Calendrier des événements en Norvège 2010

BANDE DESSINEE

22-23 mai
OSLO COMIC EXPO
Festival de la bande-dessinée. OSLO
www.oslocomicsexpo.no

10-12 sept
RAPTUS INTERNATIONAL COMICS FESTIVAL.
Festival de la bande dessinée. BERGEN
www.raptus.no

CINEMA

18-24 jan
TROMSØ INTERNATIONAL FILM FESTIVAL
Le plus grand festival du film de Norvège. Sélection de films de qualité du monde entier. TROMSØ
www.tiff.no

6- 10 mar
MINIMALEN KORTFILMFESTIVAL
Festival des courts métrages. TRONDHEIM
www.minimalen.com

6-15 mai
THE NORDIC YOUTH FILM FESTIVAL
Festival de film pour des jeunes réalisateurs de 15-25 ans. TROMSØ

20-27 août
NORWEGIAN INTERNATIONAL FILM FESTIVAL
Présentation de nouveaux films norvégiens et étrangers. HAUGESUND
www.filmfestivalen.no

9-13 sept
NORDKAPP FILMFESTIVAL
www.nordkappfilmfestival.no

1-3 oct
STAVANGER KORTFILMFESTIVAL
Festival de courts métrages. STAVANGER
www.stavangerkortfilmfestival.no

8- 18 oct
FILMS FROM THE SOUTH FESTIVAL
Environ 140 films de l’Asie, d’Afrique et de l’Amérique Latin.
www.filmfrasor.no

21-28 oct
BIFF
Bergen International Film Festival. BERGEN
www.biff.no

19-29 nov
OSLO INTERNATIONAL FILM FESTIVAL.
www.oslofilmfestival.com

Mercredi 21 Avril 2010



OT Norvège, Innovation Norway
Office National du Tourisme de Norvège
BP 497 – 75366 Paris cedex 08
Tel : 01 53 23 00 50
Fax : 01 53 23 00 59
Courriel : paris@innovationnorway.no 
www.visitnorway.fr
www.visitnorway.fr/randonnee

Edité par TourMaG.com, tous droits de reproduction réservés