Loading




tourmagazine.fr



Notez
Vendredi 11 Avril 2008 - 08:18

Kenya Airways : réouverture de la ligne Paris-Nairobi à partir du 10 juin

Elle prévoit de réaliser un exercice bénéficiaire


La compagnie kenyane Kenya Airways va rétablir sa ligne régulière Paris-Nairobi à partir du 10 juin prochain. Elle prévoit de réaliser un exercice bénéficiaire en dépit des événements qui impactent le trafic touristique. La décision d’ouvrir un second hub, en Afrique de l’Ouest, en coopération avec un transporteur local devrait être prise cette année.



Titus Naikuni entouré par les directeurs de KLM
Titus Naikuni entouré par les directeurs de KLM
Plus de 100 000 emplois perdus, des hôtels définitivement fermés dans la région de Mombasa, l’activité touristique qui porte l’économie du Kenya totalement arrêtée, avec, pour conséquence une inflation qui a grimpé en flèche à 20% : les Kenyans continent de subir les conséquences des violences raciales de janvier et février derniers.

Autant dire que le retour des touristes à partir du mois de juin, début traditionnel de la haute saison, est attendu avec une certaine impatience. « Les Kenyans se sont rendus compte des conséquences que de tels événements pouvaient avoir sur l’économie du pays », explique Pieter de Man, le directeur de la zone Afrique de l’Est pour Air France/KLM qui se montre relativement confiant sur la suite des événements.

Le calme est revenu même si les difficultés récentes à créer un gouvernement de coalition donnent lieu à quelques manifestations dans les bidonvilles de Nairobi.

Paris a été la seule ligne que Kenya Airways a arrêtée en janvier lorsque les touristes ont déserté le pays en proie aux tensions raciales que l’on sait. « Une ligne trop récemment installée et entièrement dépendante du tourisme », explique Titus Naikuni, le directeur général de la compagnie.

D’autres escales vont s’ajouter au réseau

Kenya Airways : réouverture de la ligne Paris-Nairobi à partir du 10 juin
Les autres lignes du réseau et notamment le quotidien Nairobi-Amsterdam exploité conjointement par KL/KQ, ont tenu le choc grâce à une clientèle plus diversifiée.

Il est vrai que la compagnie kenyane s’applique à faire de Nairobi le hub de l’Afrique de l’Est, un peu à l’image de la plate-forme d’Amsterdam de son actionnaire de référence, KLM. « 70% de nos passagers sont en correspondance à Nairobi », explique Titus Naikuni, « soit sur le réseau régional (Ouganda, Rwanda, Tanzanie, Congo, etc), soit sur l’Afrique de l’Ouest ».

Car Kenya Airways a construit patiemment sa « toile d’araignée » vers les destinations majeures de l’Afrique de l’Ouest. « Depuis cinq ou six ans, explique le patron de Kenya Airways, on assiste à un bouleversement des flux du trafic Affaires. Ce n’est plus sur un axe nord/sud, c’est désormais est/ouest, de l‘Inde et de l‘Asie vers le continent africain».

D’autres escales vont s’ajouter au réseau : bientôt Brazzaville. Mais dans un délai de trois à quatre ans, Kenya Airways prévoit aussi de s’implanter en Centrafrique, au Gabon, au Congo, en Angola, au Nigeria, en Libye, etc..

Car dans ce nouvel environnement économique, la compagnie kenyane veut jouer sa carte de transporteur africain « solide et sérieux ». Titus Naikuni qui est déjà actionnaire à hauteur de 49% de la compagnie tanzanienne Precision Air, se verrait bien renouveler l’opération avec un transporteur de la région Ouest du continent africain pour créer une seconde plate-forme de correspondances. La décision d’y aller ou pas, en consultation avec KLM, sera prise cette année.

« Puis, nous en référerons à Air France qui n‘a pas un pouvoir de décision sur ce projet, pour des raisons juridiques», explique TJ Heukelom, directeur commercial AF/KL de l’Afrique de l’Est.

Mais nul doute que Kenya Airways, membre associé de Skyteam depuis l’année dernière, trouvera une aide précieuse de l’expérience d’Air France dans la zone…

Vendredi 11 Avril 2008 - 11:10
Geneviève BIEGANOWSKI


News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com