Loading




tourmagazine.fr



Notez
Jeudi 10 Février 2011 - 11:01

Jordanie : après l'Egypte et la Tunisie, peut-on partir sans risque ?


La Jordanie, pays voisin de l'Égypte, fait les frais de la révolte en cours. Les voyageurs, craignant pour leur sécurité délaissent la destination, alors qu'aucun trouble sérieux ne semble justifier cette méfiance.



Les voyageurs peuvent visiter sans risque le célèbre site de Pétra - DR
Les voyageurs peuvent visiter sans risque le célèbre site de Pétra - DR
C'est une bien mauvaise période que traverse actuellement la Jordanie. La destination pâtit en effet des troubles politiques qui secouent ses voisins égyptiens et tunisiens.

Même si aucune manifestation d'envergure n'est à signaler, les voyageurs sont méfiants et réfléchissent à deux fois avant de réserver.

Pour les professionnels, les médias sont en partie responsables de cette situation.

Le Monde parle "d'éviter la contagion des révoltes", RFI "d'échos à la contestation égyptienne" et le Figaro de "tensions politiques".

Ces allégations ont amené Nayef Al-Fayez, le directeur de l'Office de Tourisme de la Jordanie, à réagir. "Les voyageurs continuent de profiter de leurs séjours chez nous sans aucun problème, martèle-t-il. Nous sommes une destination sûre".

Il regrette l'amalgame entre le processus démocratique actuellement à l'œuvre dans son pays et les révoltes dans les contrées voisines. Car si quelques Jordaniens manifestent, la contestation reste discrète et modérée.

Pour appuyer son discours, Nayef Al-Fayez compte publier des témoignages de touristes ravis de leur séjour sur les médias sociaux comme YouTube et Facebook.

Impact négatif ?

"Lorsqu'on on parle des évènements aux informations, nous avons 3 ou 4 annulations le lendemain", se désole Martine Grasser, directrice des ventes France pour Travel Europe. Pourtant il ne se passe rien sur place", poursuit-elle.

Malheureusement, l'amalgame semble irrévocable. Chez Fram par exemple, alors que la saison démarrait en trombe avec des réservations en hausse de 40%, les ventes pour la Jordanie ont ralenti de 10%.

Pourtant, la situation pourrait se retourner à son avantage. En effet, certains touristes voulant se rendre en Égypte ont décidé de reporter leur séjour sur la Jordanie.

Des croisières programmées sur la Mer Rouge ont également modifié leurs itinéraires et se sont concentrées sur Aqaba.

Il est donc possible que le Royaume Hachémite renverse la tendance et deviennent une destination refuge dans cette partie de la Méditerranée.

Jeudi 10 Février 2011 - 11:10
Laury-Anne CHOLEZ

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com