Loading




tourmagazine.fr



Notez
Vendredi 11 Avril 2008 - 08:30

JO de Pekin : l’IATA approuve la mise en place d’une route aérienne plus courte

La route est baptisée Olympic Bypass et désignée sous le code B208


L’IATA accueille favorablement la mise en place d'une route aérienne plus courte au dessus de la Chine. Baptisée Olympic Bypass et désignée sous le code B208, cette route a été mise en place pour répondre à la saturation du trafic pendant les Jeux Olympiques de Pékin qui se dérouleront au mois d’août prochain.



JO de Pekin : l’IATA approuve la mise en place d’une route aérienne plus courte
L’Association du Transport Aérien International (IATA) a accueilli favorablement la mise en place d’une nouvelle route aérienne au dessus de la Chine qui réduira la congestion du trafic aérien pendant les Jeux Olympiques de Pékin. La nouvelle route, désignée sous le code B208, a été mise en service aujourd’hui.

« Nous avons baptisé cette route Olympic Bypass. Elle soulagera les retards aériens et la congestion du trafic pour les vols reliant l’Europe à Shanghai, Canton ainsi que Hong Kong qui ne passeront plus dans l’espace aérien au dessus de Pékin. Ceci est particulièrement important avec les Jeux Olympiques qui auront lieu en août », a déclaré Giovanni Bisignani, Président Directeur Général de l’IATA.

« L'Olympic Bypass est le fruit des nombreuses discussions que nous avons eues avec les autorités chinoises depuis 2006. En réduisant la route de 60 miles nautiques, nous économiserons près de 83 000 tonnes de CO2 par an. Tout les parties sont gagnantes – le gouvernement chinois, les voyageurs, les compagnies aériennes et, le plus important, l’environnement », a-t-il ajouté.

Mise en place pour répondre à la saturation du trafic pendant les Jeux, cette mesure est la dernière d’une longue série d’améliorations mises en place pour optimiser le système de gestion du contrôle aérien chinois.

La stratégie des quatre piliers

En effet, en 2006, la Chine a approuvé la route IATA-1*, qui diminue les temps de vol entre l’Europe et la Chine. L’année dernière, elle a réduit la séparation verticale entre les couloirs aériens (le Reduced Vertical Separation Minima (RVSM))**.

Puis, en 2007, l’IATA a lancé une stratégie reposant sur quatre piliers pour parvenir à une croissance de carbone neutre à moyen terme tout progressant vers un taux d’émission nul à l’avenir : des investissements dans de nouvelles technologies, des infrastructures plus efficaces, une amélioration des opérations basée sur de meilleures pratiques de l’industrie ainsi que des mesures économiques.

L’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) a approuvé cette stratégie ainsi que l’objectif de baisser la consommation de carburant de 25% supplémentaires par rapport à 2005 d’ici à 2020.

*IATA-1 (appelée Y-1) a été lancée en avril 2006. Cette route raccourcit les temps de vol entre l’Europe et la Chine de 30 minutes par voyage aller-retour, permettant d’économiser 85 000 tonnes de CO2.

**Reduced Vertical Separation Minimum (RVSM) constitue la séparation nécessaire entre les avions en vol. Elle permet d’augmenter le nombre d’appareils pouvant voler de manière sûre dans un volume d’espace aérien donné. La capacité de l’espace aérien est ainsi doublée entre 8 900 mètres et 12 500 mètres grâce à la division par deux de l’espace de séparation verticale entre les appareils, qui passe de 600 à 300 mètres.

Zoom sur la nouvelle route Olympic Bypass - B208

- Nombre de vols prévus chaque semaine : 475 vols
- Distance économisée par vol : 60 miles nautiques ou 111 kilomètres
- Economies annuelles de carburant : 26 000 tonnes
- Economies annuelles de CO2 : 82 672 tonnes

Vendredi 11 Avril 2008 - 08:30
Rédaction (A.L)

News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com