Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 2 Juillet 2012 - 08:00

J'ai testé pour vous... un vol Marseille-Lisbonne avec TAP Portugal

Peu d'accros pour la meilleure compagnie aérienne de 2011


Nous avons eu l’occasion mardi 19 juin 2012 de tester les prestations de TAP Portugal, principale compagnie aérienne portugaise, entre Marseille et Lisbonne, hub de celle-ci à la croisée des chemins entre Europe, Afrique et Amériques.



Avec TAP Portugal, un peu plus de 2 heures séparent Marseille de Lisbonne / © Benjamin Vidal
Avec TAP Portugal, un peu plus de 2 heures séparent Marseille de Lisbonne / © Benjamin Vidal
Elue meilleure compagnie aérienne d’Europe en 2011, TAP Portugal s’affiche d’entrée comme un transporteur de qualité.

Avec de tels honneurs, l’exigence des voyageurs avertis est ainsi décuplée, de même que celle qui nous permettra d’évaluer le vol.

A l’enregistrement des bagages, nous apprenons que les valises autorisées en cabine seront tout de même placées en soute. Toutefois, l’étiquette fournie à apposer sur celles-ci indique au personnel de l’aéroport que ces colis sont "prioritaires" et récupérables directement sur le tarmac.

Une initiative qui évite l’attente aux tapis roulants mais qui soulève quelques interrogations. Des questions auxquelles la vue de l’avion permettra de répondre.

Des bagages taille « cabine » filent en soute

Dans l'avion, bien plus menu que celui-ci, quelques bagages à main prennent logiquement la direction de la soute / DR
Dans l'avion, bien plus menu que celui-ci, quelques bagages à main prennent logiquement la direction de la soute / DR
A 17h40, l’heure de l’embarquement sur l’une des deux liaisons quotidiennes est venue (départs à 11h00 et 18h20). Une fois le comptoir d’embarquement franchi, quelques journaux, dont Le Figaro, sont à la disposition des passagers.

Sur le tarmac, le bagagiste nous fait signe de laisser notre valise de cabine au pied de l’appareil, afin qu’il la charge dans la soute. Nous nous exécutons et grimpons à bord de l’Embraer ERJ 145.

Poliment accueillis en portugais dans l’avion, nous découvrons que la cinquantaine de sièges se répartit en deux colonnes, respectivement de une et deux places, séparées par l’allée.

Quelques minces compartiments surplombent les rangées les plus larges, justifiant la mise en soute des bagages cabine trop volumineuses pour se glisser dans ces rangements ou sous les sièges.

Dans ce petit appareil, tout le monde est logé à la même enseigne. Pas de première classe mais les appuie-têtes des sièges se révèlent particulièrement molletonnés et agréables.

Alors que l’engin se place sur la piste de décollage, les traditionnelles consignes de sécurité sont données par les hôtesses, en portugais et en anglais.

Un vol moyen-courrier classique

L’avion s’envole dans les temps, pour un voyage qui durera environ 2 heures et 20 minutes, sans télévision pour connaître les lieux que nous survolons.

Pas d’écran mais une petite gâterie. Après être passé une première fois auprès des passagers pour leur proposer de se désaltérer (le tout en français), l’équipage distribue à chaque voyageur un petit pot de glace d’une célèbre enseigne américaine au nom pourtant bien scandinave.

Même si le choix du parfum ne nous est pas permis, la gourmandise fait son œuvre puis les hôtesses défilent à nouveau pour ramasser les pots vides, tout en s’assurant que les clients soient satisfaits de cette collation gratuite.

Le reste du vol se déroule tranquillement à scruter la mer de nuages ou à feuilleter le magazine de la compagnie, même si celui est malheureusement rédigé uniquement en portugais et en anglais.

La météo clémente du jour nous laissait profiter d’une splendide vue de Lisbonne au survol du Pont du 25 Avril, avant de se poser en douceur à l’aéroport de Lisbonne-Portela, située en périphérie immédiate de la capitale.

A la descente de l’avion, notre bagage nous est immédiatement restitué sur le tarmac, nous laissant ainsi le loisir de partir sans plus attendre à la découverte de la cité aux sept collines.

Au départ de Marseille

L’aéroport desservant la cité phocéenne est l’aéroport Marseille Provence, composé de deux terminaux, le terminal 2 (MP2) étant le point de départ des vols low-cost.

Accès en transport en commun

Depuis Marseille, des navettes effectuent le trajet entre la gare Saint-Charles et l’aéroport toutes les 20 minutes. Le billet s’élève à 8€ (plein tarif).

Les vols Marseille-Lisbonne par TAP Portugal

TAP Portugal propose deux liaisons quotidiennes directes entre Marseille Provence et Lisbonne Portela, pour une durée de vol de 2h20.

Les départs sont prévus à 11h00 et 18h20, ce qui permet généralement d’éviter les difficultés de circulations pour se rendre à l’aéroport.

TAP Portugal : www.flytap.com (anglais ou portugais)

Aéroport Marseille Provence : www.marseille.aeroport.fr

Jeudi 12 Janvier 2017 - 00:04
Benjamin VIDAL


Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com