Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mardi 9 Février 2010 - 15:21

J'ai testé pour vous... le ferry entre Ouistreham et Portsmouth

Sur le Normandie de Brittany Ferries


Se rendre en Angleterre ou à Londres, en ferry, peu de voyageurs français osent tenter l'aventure. Et pourtant, une traversée de la Manche en ferry reste un moment de charme à mille lieux du brouhaha et du stress des aéroports. Un début de vacances même. La rédaction de TourMagazine.fr a testé pour vous le ferry entre Ouistreham et Portsmouth. Impressions.



Paris - Londres en avion VS Paris - Londres en ferry. Dans le premier cas, comptez 3 heures de portes à portes. Et dans le second, 12 heures dans les meilleurs des cas. Le résultat du match est sans appel.

Les touristes français ont vite fait leur choix quand il s'agit de décider de leur mode de transport pour se rendre de l'autre côté de la Manche.

Pourtant, l'avion ne possède que peu de charme et les souvenirs des longues heures d'attente à l'aéroport poussent certains voyageurs à trouver des alternatives.

L'une d'entre elles pour l'Angleterre : le Ferry. La rédaction de TourMagazine.fr a décidé de le tester pour vous le temps d'une traversée entre Ouistreham, près de Caen, et Portsmouth.

L'embarquement se fait dans la soirée pour une traversée de nuit. Si les "passagers piétons" peuvent embarquer jusqu'à 45 minutes avant le départ, les passagers en voiture, moto, ou camion doivent se présenter jusqu'à 1 heure avant le départ.

Chacun arrive à son rythme. A cette heure-ci, les chauffeurs de poids-lourds qui font régulièrement la traversée ont leurs petites habitudes. Souvent ils arrivent en avance et patientent dans le port avant l'embarquement.

Les particuliers en voiture ou à pieds viennent également à l'avance. "Il arrive parfois que certains loupent la traversée", commente un membre de l'équipage. Pourtant, le ferry n'a pas d'horaire minuté. "Il peut partir à l'avance, ou avec un peu de retard. Tout dépend des passagers".

L'embarquement est assez rapide. Il suffit de se présenter au guichet de la compagnie pour retirer sa carte d'embarquement puis de se diriger vers la passerelle.

S'il n'y a pas trop de monde, en moins d'une demi-heure, les passagers sont sur le pont du navire.

Un ferry ou un navire de croisière

J'ai testé pour vous... le ferry entre Ouistreham et Portsmouth
L'Appareillage se fait en général tout en douceur. "Parfois, les passagers ne se rendent même pas compte que le navire est parti", constate un autre membre de l'équipage en souriant. Une fois le ferry sorti du port, tout le monde commence à ressentir ses mouvements.

Les estomacs les plus fragiles, trouveront à l'accueil, l'arme anti-nausée : de petits cachets et de précieux conseils.

Si le ferry permet de transporter les poids-lourds, les voitures, les motos ou encore les vélos, il reste avant tout un navire.

Un navire de croisière même pour la compagnie Brittany Ferries. La direction aimerait bien gommer l'image vieillissante du ferry transmanche pour celle plus jeune d'un navire de croisière.

Alors pendant les vacances, les traversées de nuit sont animées par des soirées thématiques. De la magie, pour les plus jeunes, des dégustations de whisky pour les parents...

En basse saison, ne cherchez pas, les animations sont rares, surtout la semaine. Seul le cinéma fonctionne toute l'année sans interruption.

Parmi les passagers, pas d'enfants. L'ambiance du navire est plutôt à la tranquillité. Un bar, un restaurant, une caféteria et deux boutiques permettent de s'occuper.

Les boutiques présentent un choix limité en produits Duty-Free, les fans de cosmétiques auront du mal à trouver leur crème favorite. En revanche, les fumeurs et les amateurs de whisky trouveront leur bonheur.

Côté restauration, les prix sont très variables. Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Au bar, les prix sont raisonnables, les boissons soft sont à 2 euros.

Des cabines petites mais fonctionnelles

Seul détail à noter : tous les prix sont affichés en Livres Sterling. L'argument de la direction : "La majorité des voyageurs sont des Britanniques". Mais pas de panique, il est possible de régler tous ses achats à bord du ferry en euros.

Après les distractions, le repos. Pour une traversée de nuit, il est conseillé de prendre une cabine. Le sommeil n'est pas garanti mais le confort, si.

Sur le Normandie, les 190 cabines sont identiques. Elles peuvent accueillir 4 passagers chacune. La décoration est sommaire, la taille petite. Mais elles sont fonctionnelles. Et pour une nuit de traversée, leur confort est largement suffisant.

Le petit plus : en guise de couverture, une véritable couette ! Un détail qui paraît insignifiant alors qu'il change tout.

Résultat : une traversée de la Manche en ferry reste un moment de charme à mille lieux du brouhaha et du stress des aéroports. Un début de vacances même. A déconseiller si votre voyage consiste en un week-end ou un court séjour à Londres. A conseiller pour une semaine de dépaysement en Angleterre.



N.B. : Attention, ces remarques ne valent que pour Le Normandie. Et suivant la traversée et la période, les navires de la compagnie Brittany Ferries changent.


Jeudi 21 Avril 2011 - 14:51
C. Ex.



News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com