Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 2 Janvier 2017 - 16:55

I. Paris : célèbre dans le monde entier pour la beauté de ses monuments

la ville-lumière toujours éblouissante


Tours, églises, palais, arcs, ponts ou fontaines… Paris est célèbre dans le monde entier pour la beauté et le nombre de ses monuments. Paris ne serait pas Paris sans la Tour Eiffel, l’Arc de Triomphe, Notre-Dame et le Sacré-Cœur. A moins d'avoir un mois devant soi (et encore) il faut opérer une sélection. Suivez le guide !



TOUR EIFFEL

La Tour Eiffel vue du Trocadéro/photo JDL
La Tour Eiffel vue du Trocadéro/photo JDL
Réalisée en 2 ans, 2 mois et 5 jours et érigée à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1889, la Tour Eiffel vient de fêter ses 120 ans, bon pied bon oeil.

Et dire que les Parisiens n'en voulaient pas de ce monument devenu le symbole de Paris et de la France !
Monument incontournable, elle culmine à 324m de hauteur pour un poids total de 10 000 tonnes.

On peut y accéder par escalier ou par ascenseur. Boutiques au 1er étage et nourriture gastronomique au célébrisseme restaurant Jules Verne. Au 3e étage, vue exceptionnelle de Paris à 360° !
www.tour-eiffel.fr

ARC DE TRIOMPHE

I. Paris : célèbre dans le monde entier pour la beauté de ses monuments
Situé au centre de la place Charles de Gaulle-Etoile, ponctuant somptueusement l’avenue des Champs-Elysées, l’Arc de Triomphe est l’un des plus illustres monuments parisiens.
C’est sur ordre de Napoléon Ier que sa construction fut lancée en 1806, afin d’honorer les armées françaises de l’Empereur.
Depuis la terrasse de l’Arc, à près de 50 m de haut, on peut admirer l’ensemble des 12 avenues qui partent depuis la place.
arc-de-triomphe.monuments-nationaux.fr

NOTRE DAME

Conçue par Maurice de Sully et construite entre les XIIe et XIVe siècles, (1163-1345) la cathédrale Notre-Dame de Paris est un chef-d’œuvre gothique avec ses "dentelles de pierre", ses vitraux, dont certains datent du Moyen-Âge.

La hauteur des tours atteint 69 mètres tandis que la flèche, construite au XIXe siècle, culmine à 90 mètres.
Victor Hugo en a fait la scène principale de son roman éponyme. A noter que les distances routières de France se calculent à partir du point « 0 km » situé sur le parvis bondé de touristes.

www.notredamedeparis.fr

BASILIQUE DU SACRE COEUR

Que l'on arrive à Paris par les aéroports d'Orly ou de Roissy / Charles-de-Gaulle, par la gare Saint-Lazare, celles du Nord ou de l'Est, un des premiers monuments de Paris que l'on aperçoit voit, c'est le Sacré-Coeur de Montmartre.

La colline s'élève à 129 mètres au-dessus du niveau de la mer. Dans les années 1870, Alexandre Legentil et Hubert Rohault de Fleury font vœu de construire une Eglise consacrée au Cœur du Christ en réparation.

Fin 1872, le Cardinal Guibert, archevêque de Paris, approuve ce vœu et choisit Montmartre. Le financement des travaux a été fait par des collectes de dons dans la France entière dont les noms des donateurs sont gravés dans la pierre.

www.sacre-coeur-montmartre.com/fr/index.html

LES INVALIDES

L’hôtel national des Invalides est un monument parisien dont la construction fut ordonnée par Louis XIV par l'ordonnance du 24 février 1670, pour abriter les invalides de ses armées.

La chapelle des Invalides, conçue pour accueillir les pensionnaires de l'hôpital des Invalides, a été élevée au rang de cathédrale. C'est le siège de l'évêque catholique aux Armées. Le dôme doré des Invalides constitue un des points de repères du paysage parisien.

Au nord, la cour se prolonge au-delà des limites de l'hôtel par une large esplanade publique le long de laquelle se trouve les ambassades d'Autriche et de Finlande, l'aérogare d'Orsay et l'Hôtel du ministre des Affaires étrangères.

Au bout de cette esplanade des Invalides, la Seine est franchie au pont Alexandre-III pour atteindre le Petit et le Grand Palais. L'alignement de canons sur l'esplanade pointés vers le palais de l'Élysée sont censés rappeler à son locataire qu'en France c'est le Peuple qui est souverain et qu'il peut à tout moment reprendre les armes.

www.invalides.org

LE PANTHEON

Par décret du 4 avril 1791, la Constituante, à la recherche d’un lieu digne de recevoir le corps de Mirabeau, décide la transformation de la basilique érigée par Louis XV en un temple destiné à abriter les cendres des grands hommes de la nation.
Sous la Révolution, les honneurs du Panthéon sont aussi décernés à Voltaire, en 1791, à Jean-Jacques Rousseau et à Marat, en 1794. En 1791, le monument est transformé en Panthéon national.

Par deux fois au cours du XIXe siècle, l’immense sanctuaire retrouve sa vocation chrétienne avant d’être définitivement réinvesti de sa destination civique en 1885, à l’occasion des funérailles de Victor Hugo.

pantheon.monuments-nationaux.fr

LES CATACOMBES

L'origine des Catacombes de Paris remonte à la fin du XVIIIe siècle. Le cimetière des Innocents (près de Saint-Eustache, dans le quartier des Halles) avait été en usage pendant près de dix siècles et était devenu un foyer d'infection pour tous les habitants du quartier.

Les Catacombes ce sont d'anciennes carrières choisies pour y déposer les ossements. Le transfert a commencé après la bénédiction et la consécration du lieu le 7 avril 1786 et se continua jusqu'en 1788, toujours à la tombée de la nuit.

Le tout selon un cérémonial constitué d'une procession de prêtres en surplis qui chantaient l'office des morts le long du trajet emprunté par les tombereaux chargés d'ossements et recouverts d'un voile noir. Par la suite, ce site allait, jusqu'en 1814, recueillir les ossements de tous les cimetières de Paris.

www.catacombes-de-paris.fr/

JARDIN DU LUXEMBOURG

Acquis par Marie de Médicis entre 1614 et 1631, le jardin du Luxembourg subit de nombreuses modifications, jusqu'aux travaux d'Haussmann, qui lui donnent son tracé actuel.

La superficie actuelle du domaine -25 hectares environ- équivaut à peu près à celle des acquisitions de Marie de Médicis, mais sa configuration a totalement changé. Ce n'est qu'à la fin du Second Empire que le jardin s'est installé dans ses limites actuelles.

Le jardin du Luxembourg est un jardin historique. Certains de ses arbres datent du début du 19ème siècle (platanes de la fontaine Médicis et de l'allée Delacroix), d'autres ont peut-être connu Marie de Médicis au 17ème siècle (orangers en caisse), d'autres enfin témoignent dans le verger de la tradition horticole du lieu qui remonte au 13ème siècle (variétés fruitières des moines Chartreux).

www.senat.fr/visite/jardin/histoire.html

CHAMPS ELYSEES

"...De l'Etoile à la Concorde, un orchestre à mille cordes, tous les oiseaux du Pont du jour chantent l'amour..." chantait Joe Dassin. Cette artère, célèbre dans le monde entier a été traçée par Le Nôtre chargé par Louis XIV de redessiner le Jardin des Tuileries.

En 1804 Napoléon Ier y donne une fastueuse réception à l'occasion de son mariage avec Marie-Louise. Dès la fin du siècle dernier les jardins des Champs-Elysées accueillaient les promeneurs venus profiter des loisirs offert par l'Avenue devenue vitrine du progrès.

La construction de l'Arc de Triomphe à la gloire de la Grande Armée en 1836 est à l'origine des défilés militaires qui débuteront avec la victoire de 1918 par le défilé du 14 juillet 1919.

Le dépôt des cendres du soldat inconnu sous l'Arc de Triomphe en 1921 confirmeront la vocation martiale de cette descente des Champs Elysées. Le Général de Gaulle et les troupes alliées s'y firent acclamer à la libération de l'occupation allemande après la IIème Guerre Mondiale.


A VOIR AUSSI

- La Pyramide du Louvre musée du Louvre, Paris 1er – www.louvre.fr
- Centre Pompidou pl Georges-Pompidou, Paris 4e – www.centrepompidou.fr
- Musée du Quai-Branly 222 rue de l’Université, Paris 7e – www.quaibranly.fr
- Opéra-Bastille 120 rue de Lyon, Paris 12e – www.operadeparis.fr
- Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand quai François-Mauriac, Paris 13e – www.bnf.fr
- Cité de la musique 221 av Jean-Jaurès, Paris 19e – www.cite-musique.fr
- Grande Arche de la Défense 1 parvis de la Défense – www.grandearche.com

Lundi 2 Janvier 2017 - 17:33
La Rédaction


News | Transport | Croisière






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com