Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mardi 29 Novembre 2005 - 11:03

Hôtel Esperanza : un petit coin de Paradis entre désert et Pacifique

A partir de 2950€ 9 jours/7 nuits avec Secrets de Jet Tours


Là où le desert de Baja California embrasse la mer de Cortez, un promontoire rocheux domine l'océan Pacifique. A cet endroit, les eaux offrent l'éternel spectacle du renouveau : les baleines l'ont élu pour pouponnière. Il s'agit bien du Mexique, un décor sauvage et coloré où palmiers et cactus ploient sous le soleil permanent. Secrets de Jet Tours vous emmène à l'hôtel Esperanza... un petit coin de paradis tout simplement. A vous de juger!



les Casitas s'ouvrent sur l'océan
les Casitas s'ouvrent sur l'océan
Dix-sept hectares de ce promontoire sont le domaine réservé de l'hôtel Esperanza, propriété du groupe californien Auberge Resorts. 50 ''Casitas'', des suites de 86 à plus de 400m² et 6 Luxury suites s'ouvrent sur l'océan. Leur décoration mélange habilement un esprit contemporain (air conditionné, TV Dvd, accès Internet) avec l'art et l'artisanat local.

Esprit contemporain et artistique

Le Pacifique est omniprésent : la piscine semble y plonger, la plage privée servir d'avant-scène et ''The Restaurant'', creusé dans la roche, sur trosi niveaux, fait figure de balcon. Le chef Flynt Payne s'inspire de la variété et de la fraîcheur des poissons pêchés à proximité pour préparer une cuisine aux accents ensoleillés.

Le spa bénéficie lui aussi de l'environnement marin. Moitié à l'air libre pour profiter des oligo-éléments de l'atmosphère; moitié creusé dans la roche, il propose des soins personnalisés au bord de piscines intérieures et extérieures. Les soins s'inspirent de toutes les richesses du Mexique : hydratants de l'Aloe Vera, exfoliants à la mangue-papaye, anti-oxydants à la fleur d'hibiscus... Un centre de fitness utilise les équipements les plus avancés.

Fenêtre sur...

Chaque suite possède une grande terrasse ouverte sur le spectacle de la mer de Cortez, véritable aquarium naturel. Outre les baleines grises, y croisent des baleines à bosses, des épaulards et des baleines noires. De gigantesques raies jaillissent de la mer pour y replonger ensuite.

La chaleur de l'eau attire autant les petits poissons tropicaux aux couleurs phosphorescentes que le gigantesque macaire de trois cent cinquante kilos. Il suffit de parcourir une centaine de mètres pour se retrouver dans le désert et dans la réserve de la bisphère de Vizcaino – l'une des plus vastes au monde – avec ses deux millions et demi d'hectares et ses variétés de cactus.

Prix par personne, forfait 9 jours / 7 nuits, en chambre double et logement seul, au départ de Paris, sur vols American Airlines, via Miami ou Dallas. Transferts en véhicule privés inclus :
- en Ocean View Casita Terrace à partir de 2 950€
- en Ocean View Casta Palapa à partir de 3610€

Renseignements : Service Art de Voyager : 0 820 832 000
www.secretsdejettours.com

Hôtel Esperanza : un petit coin de Paradis entre désert et Pacifique
Le service ''Art de Voyager''

Pour que le client soit un hôte privilégié et pour que son voyage ne ressemble à aucun autre, les voyages ''Secrets'' sont accompagnés d'un service haut de gamme, ''Art de Voyager''. Une équipe dédiée est à la disposition de chaque client et prend en charge chaque détail de son voyage , tant avant le départ que sur place ou à son retour. Des attentions particulières lui sont également réservées, en partenariat avec le Champagnes Deutz, Comptoir Sud Pacifique – qui a conçu pour les clients une ligne de bagagerie spécifique – les cosmétiques La Prairie et Aquarelle.com

Jeudi 1 Décembre 2005 - 15:55
Redaction (AL) - redaction@tourmag.com

Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com