Loading




tourmagazine.fr



Notez
Mardi 13 Novembre 2007 - 23:45

Hausse des carburants : l'essence même du tourisme


Après les marins pêcheurs, les transports routiers, les taxis, les agriculteurs, un autre secteur économique est également touché de plein fouet par la hausse des carburants : le tourisme.



En effet, devant la flambée des cours du pétrole et pour rééquilibrer leur balance, les compagnies aériennes répercutent les augmentations du kérosène sur les prix des billets d'avion.

Air France, par exemple, a annoncé mardi 13 novembre dernier, une hausse de sa surcharge fuel de 2 euros par tronçon sur ses vols court et moyen-courriers, et de 10 euros par tronçon sur ses vols long-courriers. En revanche, elle promet de supprimer la moitié de cette hausse dès que le cours du baril se stabilisera durablement au-dessous de 85 USD (58 euros environ), et le reste, dès que celui-ci se stabilisera durablement au-dessous de 80 USD (54 euros environ).

Appliquée sur toute nouvelle émission d'un billet au départ de la France à partir du 15 novembre prochain, cette mesure n'est pas rétroactive. Cela signifie concrètement qu'avant cette date, si vous achetez un billet, la surcharge ne sera pas prise en compte.

Attention, cependant, le barème n'est pas le même partout. Lufthansa a annoncé une augmentation de sa surcharge carburant pour les vols intercontinentaux de 10 euros, British Airways une augmentation de 16 à 20 livres (22 à 28 euros) sur les moyen-courriers et de 86 à 116 livres (121 à 164 euros) sur les vols long-courriers de plus de neuf heures. De son côté, Ryanair prend le contre pied des autres transporteurs et n'annonce pas pour l'heure de répercussion sur les prix de ses billets.

Vous l'aurez compris, il n'y a pas de règles communes. Chaque compagnie aérienne fixe ses propres conditions d'application.

Hausse des carburants : l'essence même du tourisme
Certains tour-opérateurs ont aussi ajusté leurs tarifs. Fram, par exemple, indique dans un communiqué : "les compagnies aériennes viennent de nous aviser de leur décision d'augmenter leurs tarifs. En conséquence et conformément à nos Conditions Générales de Vente, nous répercuterons ces augmentations [...] pour toutes les nouvelles inscriptions à compter du 6 novembre 2007".

Là aussi, FRAM applique ses propres conditions : "Ces hausses seront répercutées à tous les clients déjà inscrits à compter des départs du 8 décembre 2007". Quant aux "clients déjà inscrits et dont les voyages auront lieu avant le 7 décembre 2007, [ils] bénéficieront du maintien du tarif."

Conséquence de ces ajustements pour les client ? Ces derniers pourraient être contraints à régler un supplément, alors qu'ils ont déjà payé leur voyage.

Je vous l'accorde, on nage en plein brouillard ! Devant ce manque de transparence, la situation mériterait d'être clarifiée. Alors que le pouvoir d'achat est au coeur de l'actualité, la hausse du prix du carburant n'arrange rien à l'affaire. Et encore une fois, c'est le voyageur qui paient les "barils" cassés !

Mercredi 14 Novembre 2007 - 10:01
Anne Lombardo


Actualité | SAV du Voyage | Testé pour vous | Mode d'emploi du voyage | Editorial | Concours Voyages | Publi-Rédactionnel | France | HONG KONG DESTINATION2 | NORVEGE DESTINATION | QATAR DESTINATION | REPUBLIQUE DOMINICAINE DESTINATION | PORT AVENTURA DESTINATION | Monde | Rechercher par destination






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com