Loading




tourmagazine.fr



Notez
Vendredi 25 Mars 2011 - 07:01

Greeters de Paris : découvrez la capitale avec un ambassadeur du quartier


Pour découvrir Paris de l'intérieur, la vie au quotidien de ses quartiers, ses habitants et ses secrets, le mieux ne serait-il pas de faire la visite avec un Parisien du cru ? C'est que propose depuis 2007 l'association "Parisien d'un Jour", qui rassemble près de 200 ambassadeurs de quartiers dans la capitale. Tour d'horizon de ces greeters à la française...



Les greeters vous font découvrir la vie quotidienne du quartier - DR : Parisien d'un Jour
Les greeters vous font découvrir la vie quotidienne du quartier - DR : Parisien d'un Jour
Le phénomène, venu de New York, s'amplifie en France depuis 2007. Les "Greeters", ces ambassadeurs du quartier, de l'arrondissement, de la ville, du département, se multiplient un peu partout dans l'Hexagone.

A Paris, ils sont désormais plus de 200 à proposer bénévolement la visite de leur quartier. "L'association a très vite pris de l'ampleur", commente Bruno Pelletier, président de Parisien d'un Jour.

Il faut dire que le concept est à la fois authentique et original. "Il s'agit de faire découvrir SON quartier, celui où l'on vit, où l'on travaille ou que l'on aime", poursuit Bruno Pelletier.

En sachant que les bénévoles ne travaillent pas du tout dans le tourisme.

"Ils ne parleront pas forcément du patrimoine ou de la culture, mais abordent des thèmes concrets, du quotidien : le prix du mètre carré, la gastronomie locale. Ils s'arrêteront peut-être chez le boucher ou le boulanger du quartier, pour faire découvrir une spécialité locale.

Certains greeters ouvriront les portes d'une arrière-cour, parce qu'ils connaissent le code. On n'est pas du tout dans la même logique qu'une visite guidée, organisée par un office de tourisme
".

Anne, elle aussi greeter, aime faire passer ses visiteurs par le parc Monceau. "Je les amène devant le pont où Sofia Coppola a tourné la dernière pub de Dior, avec Natalie Portman, confie-t-elle.

Maintenant que le spot est diffusé à la télé, je suis sure que les personnes que j'ai reçues pensent à cette sortie, même si on ne voit le pont qu'une demie seconde".

"Chaque balade est unique"

Balade sur la butte Montmartre - DR : Parisien d'un Jour
Balade sur la butte Montmartre - DR : Parisien d'un Jour
Comme les greeters ne sont pas des professionnels, libre à eux d'improviser un itinéraire pour chaque visite. "Il n'y a pas une balade qui ressemble à une autre, précise Bruno Pelletier, ni aucun horaire fixe.

Le temps de la sortie varie en fonction du nombre de participants, de l'intérêt des voyageurs. C'est un peu comme lorsqu'on reçoit des amis à la maison 
".

D'ailleurs, le choix du greeter se fait par affinité. Les touristes intéressés rentrent leurs critères dans une base de données et reçoivent une réponse immédiate, attestant de l'enregistrement de leur souhait.

Un système automatique recherche le profil du greeter le plus adéquat, qui a 3 jours pour se manifester. Passé cette date, une demande est envoyée à un autre greeter et ainsi de suite.

Lorsqu'un greeter est disponible, il contacte par téléphone ou par mail les voyageurs intéressés pour convenir d'un rendez-vous.

Comment devient-on greeter?

Les greeters sont avant tout des bénévoles motivés et passionnés - DR : Parisien d'un Jour
Les greeters sont avant tout des bénévoles motivés et passionnés - DR : Parisien d'un Jour
Chez Parisien d'un Jour, les Parisiens de naissance, d'adoption et les ex-Parisiens qui vivent dans la Petite Couronne, intéressés pour devenir greeter, sont invités à se manifester.

Ils sont conviés à une réunion qui permet de connaître leurs motivations, puis ils assistent à une visite organisée par un autre greeter. C'est ce dernier qui précise si le candidat lui paraît apte à devenir greeter.

"Le recrutement se base plus sur l'enthousiasme des bénévoles que sur leur niveau de culture, précise Bruno Pelletier. Idem pour les langues, on ne demande pas aux greeters de parler anglais, même si la plupart le parlent.

Nous avons aussi des greeters qui parlent espagnol, portugais, italien, hollandais et allemand. Bientôt, nous aurons des greeters russes et japonais
".

S'il n'y pas de sélection sévère, l'association recherche plutôt des bénévoles du 7e et du 16e arrondissement de Paris (moins couverts) et des villes de la Petite Couronne.

Autre projet pour 2011 : développer le réseau de jeunes greeters, qui ne proposeront pas les mêmes balades et attireront un public plus jeune.

Retrouvez les greeters de Parisien d'un Jour sur www.parisiendunjour.fr


A LIRE AUSSI : Nord : les greeters débarquent Lire

Tourisme insolite : les Greeters, nouveaux ambassadeurs de l'Hexagone ? Lire

Mardi 19 Avril 2011 - 14:57
Anaïs Borios



Ain | Aisne | Allier | Alpes-de-Haute-Provence | Alpes-Maritimes | Ardèche | Ardennes | Aube | Aude | Aveyron | Bas-Rhin | Bouches-du-Rhône | Calvados | Cantal | Charente | Charente-Maritime | Cher | Corrèze | Corse | Côte-d'Or | Cotes d'Armor | Creuse | Dordogne | Doubs | Drôme | Essonne | Eure | Eure-et-Loir | Finistère | Gard | Gers | Gironde | Guadeloupe | Guyane | Hautes-Alpes | Haute-Garonne | Haute-Marne | Hautes-Pyrénées | Haute-Savoie | Haut-Rhin | Hauts-de-Seine | Haute-Vienne | Hérault | Ille-et-Vilaine | Indre | Indre-et-Loire | Isère | Jura | Landes | Loire | Loir-et-Cher | Loire-Atlantique | Loiret | Lot | Lot-et-Garonne | Lozère | Maine-et-Loire | Manche | Marne | Martinique | Mayenne | Mayotte | Meuse | Morbihan | Moselle | Nièvre | Nord | Oise | Orne | Paris | Pas-de-Calais | Puy-de-Dôme | Pyrénées-Atlantiques | Pyrénées Orientales | Réunion | Rhône | Saône-et-Loire | Sarthe | Savoie | Seine-et-Marne | Seine-Maritime | Seine-Saint-Denis | Somme | Tarn | Val-de-Marne | Val d'Oise | Vaucluse | Var | Vendée | Visitez les Châteaux de la Loire | Vienne | Vosges | Yonne | Yvelines | Tarn et Garonne






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com