Loading




tourmagazine.fr



Notez
Lundi 15 Mai 2006 - 14:28

Eurolines : nouvelle liaison vers l’Algérie

Ouverture de la ligne prévue à l'été prochain


Les Eurofestives ont investi pour la première fois la gare routière internationale de La Défense, deuxième fief parisien d’Eurolines depuis l’été dernier. Invités d’honneur : l’Espagne et le Portugal. Ambiance : fado et flamenco. L’occasion de rencontrer Patrick Saluden, directeur général d’Eurolines France.



Eurolines : nouvelle liaison vers l’Algérie
Bienvenue aux Eurofestives ! Entrée gratuite pour tous, samedi, Terminal Jules Verne, sous l’esplanade de La Défense. Musique, maquillages, jeux, stands culinaires et bal populaire étaient au programme. Eurolines proposait un après-midi et une soirée entière destinée à fidéliser les voyageurs et à en conquérir bien d’autres.

Regagner les clients d'outre-Manche

L’autocariste européen avait opté pour une présentation ludique de l’Ibérie. « L’Espagne et le Portugal représentent au bas mot 35 % de la fréquentation d’Eurolines, ce sont les deux premières destinations, devant le Maroc et l’Allemagne », constate Patrick Saluden, directeur général d’Eurolines France. Près de deux cents villes de la péninsule sont desservies depuis l’hexagone.

La Grande-Bretagne, en revanche, n’est plus un marché phare pour le premier autocariste européen. Une baisse attribuée à « la concurrence aérienne des low-cost, de l’Eurostar, et des Ferries, qui ont cassé les prix. »

Les clients perdus outre-Manche, Eurolines compte bien les regagner à l’Est. « Récemment, nous avons ouvert une ligne sur la Bosnie, et la liaison avec Sarajevo fonctionne très bien », se réjouit le directeur général. Sur cet élan, l’été sera propice à d’autres départs pour le Sud, en particulier vers l’Algérie, via Alicante.

Une traversée de 12 heures

La traversée entre le port espagnol et la ville d’Oran sera de douze heures. « On va faire une dizaine d’allers-retours pour tester ce marché. » L’un des arguments forts de ce positionnement est de palier une restriction prise par le gouvernement de Ahmed Ouyahia à l’automne.

Depuis le 26 septembre en effet, il est interdit d’importer en Algérie des voitures de plus de trois ans. « Or, beaucoup d’Algériens descendaient en voiture par le ferry, et la revendaient pour payer leur retour. » Désormais, les usagers pourraient vouloir se tourner vers le car.

Lundi 15 Mai 2006 - 14:31
Rédaction (A.L) - redaction@tourmagazine.fr

Afrique du Sud | Algérie | Allemagne | Amérique Centrale : Guatemala, Mexique | Amérique du Sud : Argentine, Chili, Pérou | Andorre | Angleterre | Australie, Nouvelle Zélande | Autriche | Belgique, Luxembourg, Pays Bas | Brésil | Cameroun, Congo, Cap Vert, Sénégal | Canada | Caraïbes | Chine,Taïwan | Chypre, Malte | Colombie | Croatie, Serbie, Monténégro | Dubaï, Abu Dhabi, Oman, Arabie Saoudite | Ecosse | Egypte | Espagne | Etats-Unis | Grèce | Ile Maurice | Inde, Sri Lanka | Indonésie, Bali | Irak, Iran | Irlande | Islande | Israël | Italie | Japon | Jordanie | Kenya,Tanzanie, Rwanda | Liban, Libye, Syrie | Madagascar | Maldives, Seychelles | Maroc | Pays Baltes | Pays du Sahel | Pologne | Polynésie | Portugal | République Dominicaine | République Tchèque, Hongrie, Ukraine, Roumanie, Russie, Slovaquie | Scandinavie : Danemark, Finlande, Norvège, Suède | Suisse | Thaïlande, Vietnam, Birmanie, Laos, Cambodge, Malaisie, Singapour | Tunisie | Turquie






RSS | Facebook | Newsletter | Ajout aux favoris


tourmag.com brochuresenligne.com mytourmag.com dmcmag.com